19 décembre 2018 | 05:50
Vous etes ici:  / Conseil municipal / Libre opinion / Le cas du Conservatoire de la rue du Docteur Soubise conduit monsieur le Maire à d’étonnantes considérations.

Le cas du Conservatoire de la rue du Docteur Soubise conduit monsieur le Maire à d’étonnantes considérations.

A la 13 ème minute de la question N°13 du Conseil Municipal du 12 novembre le maire assène encore une fois une contre vérité flagrante que nous avons relevé chaque fois dans le passé et continuerons à dénoncer systématiquement.

Même si rien n’y fait. 

Le Maire déclare pour discréditer l’association Conservatoire Soubise et laisser penser qu’elle n’a pas d’autre but que de s’opposer à lui: 

« Globalement notre projet est celui porté par l’association Conservatoire Soubise ».

Il considère donc que vendre 2/3 du bâtiment municipal  avec un règlement qui permettra à l’acheteur de faire ultérieurement ce qu’il veut de sa partie sans que la municipalité puisse dire quoique ce soit (le projet du maire) c’est exactement la même chose que louer 50% du bâtiment et conserver 50% en plein usage pour la municipalité  (le projet de l’association Conservatoire Soubise).

Il considère donc que ne plus garder que 200 m2 en ayant investit tout l’argent de la vente des 2/3 du bâtiment -environ 1 M€-  (le projet du maire), c’est exactement la même chose que louer environ 50% avec un bail emphytéotique à durée limitée mais reconductible qui permettra de financer les 50% conservés par la ville pour le besoin des Fontenaisiens (le projet de l’association Conservatoire Soubise).

Il considère donc que ne garder la propriété pour l’usage des Fontenaisiens que d’une salle qui deviendra une salle de réunion après la mise à la poubelle du parquet de la salle de danse (le projet du maire), c’est exactement la même chose que de garder et la salle de danse coté Jean Moulin et l’auditorium coté Soubise et louer tout le reste du bâtiment (le projet de l’association Conservatoire Soubise).

Affirmer que le projet du Maire est globalement celui de l’association Conservatoire Soubise c’est tromper l’auditoire.

On notera aussi dans ce Conseil Municipal qu’à la 12 ème minute, toujours pour discréditer l’association Conservatoire Soubise, le Maire se moque de l’idée proposée par l’association d’implanter dans une partie du bâtiment une pépinière d’entreprise.

Rappelons tout de même ici que son 1 er adjoint Monsieur Bigret a lui même écrit : « Une utilisation qui pourrait être intéressante à développer serait l’implantation par exemple d’une pépinière d’entreprise dans une partie du bâtiment »

Le maire poursuit en indiquant que louer ce n’est pas le métier de la ville.

Rappelons ici les propos de son 1 er adjoint Monsieur Bigret: « …il serait envisageable de louer une partie du bâtiment, les recettes correspondantes pouvant servir à équilibrer les charges de rénovation et de fonctionnement. »

Les 2 propos rapportés ici ont été tenus par le 1 er adjoint du maire Monsieur Bigret en réunion (compte rendu à disposition).

Ils sont très exactement la proposition de l’association Conservatoire Soubise (étudiée, chiffrée, plans de réalisation dessinés), proposition que Monsieur le Maire brocarde tant aujourd’hui ! 

En face de ces déclarations au Conseil Municipal, relayé en vidéo dans toute la ville, au cours duquel il est interdit d’intervenir, nous n’avons que le blog Osez Fontenay pour rappeler aux Fontenaisiens les faits exacts.

Ce que nous faisons ici.

Daniel Marteau

8 RÉPONSES

  • M.Vastel est maire. Il a encore la majorité au conseil municipal, même si elle est nettement moins forte qu’au début de la mandature.
    Il peut donc faire adopter les décisions qu’il souhaite.
    Il n’a pas besoin d’aller inventer un soi-disant sondage et une large majorité.
    Pas plus qu’essayer de faire croire que ce qu’il propose est identique à ce qu’une association a proposé, c’est diamétralement opposé.
    Pas besoin non plus de traîner sans arrêt dans la boue une association et ses membres qui est tout à fait respectable et ses membres aussi. Elle a d’autres idées. Comme celle des Potiers, comme celle de la rue La Boissière, et comme beaucoup d’autres.
    Besoin de se convaincre lui même ?
    Réaction après s’être aperçu qu’il avait très mal engagé ses relations avec beaucoup de gens de bonne volonté (individus, associations,…) ?
    Réaction après avoir constaté qu’il y a à Fontenay une vie sociale, démocratique, participative à laquelle il ne s’attendait pas ne connaissant pas la ville ?
    Nature profonde de quelqu’un qui ne peut convaincre que par le mépris et le discrédit des habitants et associations qui ne partagent pas son avis ?
    S’aperçoit-il qu’il est en totale contradiction avec ce qu’il écrit lui même sur la pratique de la démocratie ?
    Tout ça est bien décevant.

  • Perfidie, … mensonges,
    mépris, … calomnies,
    paranoïa, … procédures,
    suffisance, … gabegies.

    Vous avez raison Mr Renault, cela forme un ensemble susceptible d’être perçu par certains comme « décevant » (mais d’autres s’en amuseront, d’autres encore trouveront cela surprenant quand d’autres enfin ne s’en étonneront pas, et ce, peut-être pour des raisons différentes).
    Tous humains certes, mais pas tous avec les mêmes valeurs donc pas les mêmes appréciations.

  • Jean Marie Quemper

    C’est incompréhensible que les élus qui entourent le maire aujourd’hui et qui ont soutenu à un moment donné le projet de garder le conservatoire ne lui demandent pas de respecter les faits de l’époque et ceux d’aujourd’hui.
    Je pense à D. Lafon qui avait la conservation du conservatoire dans son programme, à Mmes F. Gagnard, MM J.M. Durand , Ph. Ribatto membres sous l’ancien régime de l’association Conservatoire Soubise dont les buts sont clairs , à Mme M. Galante Guilleminot membre du projet de co-élaboration sous la mandature P. Buchet et forte opposante à la vente, à E. Chambon qui réclamait dans son blog à l’ancien maire d’écouter l’association soubise.
    Toutes ces personnes sont aujourd’hui des proches du maire.
    On peut évidement changer de position, ce n’est nullement critiquable si c’est argumenté, mais on ne peut pas ne pas dire à un maire dont on partage aujourd’hui les idées qu’il se trompe sur les faits et sur les gens et le laisser raconter aux fontenaisiens une histoire qui n’est pas exacte.

  • Je ne comprends pas pourquoi les élus de la majorité n’assument l’évolution de leur position sur cette question.
    Un des reproches qui est fait aux élus est de changer de discours selon qu’ils soient dans la majorité ou dans l’opposition.
    J’ai pour ma part rappelé que j’étais favorable à cette cession quand j’étais adjoint aux finances (car je considérais qu’on n’avait pas la capacité financière de conserver ce bien dans le patrimoine municipal) et que j’y restais favorable. Mais dès lors qu’il y a des projets alternatifs robustes sur le plan financier et répondant aux besoins des habitants, il faut les étudier sérieusement et en toute transparence.
    Voilà l’approche que les élus doivent privilégier

    Gilles Mergy
    Conseiller municipal
    Ancien Maire adjoint aux finances

  • Que dire…
    D’un côté, la frilosité de l’opposition incapable de parler d’une seule voix au début de la mandature, puis son sursaut indigné qui pousse à suivre les groupes de citoyens avertis de plus en plus nombreux et audibles. Ce ralliement opportuniste parfois, face aux projets inutiles et mal considérés de la municipalité. Rattrapés qu’ils sont par la perspective des élections, voilà ce que les fontenaysiens paient et récoltent aujourd’hui…

    De l’autre côté, les ELUS, ces supers héros avec leurs sentiments de supériorité liés à la victoire, leurs envies idiotes et crétines de revanche sur 20 ans d’occupation « socialiste » au point de ne plus ni réfléchir, ni créer, ni imaginer, au point d’oublier leurs propres erreurs. Cécité, Alzheimer ? Puis vient leur surprise à la lecture du discours de celui qui décide, l’aberration de ses décisions qui sont le fruit de leur erreur… la peur, oui, la peur maintenant qui les réduit au silence durant ces longs, très longs monologues du conseil municipal et de partout ailleurs… Alors on fait quoi les alliés maintenant ?…On cogite, on songe à son camp, à ces petites alliances fragiles qui n’ont rien donné, à ces autres possibles… en vue des prochaines élections ? Voilà ce que les fontenaysiens paient et récoltent aujourd’hui…

    Pas un pour dire ça suffit haut et clair ! Minable, nul, indignant…

    Soyez vigilants, vous qui votez, votre bout de papier a de lourdes conséquences pour vous d’abord… tandis que certains profitent de vous avoir abusé…

    Fabrice Beckers
    Citoyen sans étiquette, n’en déplaise…

  • De ce que j ai pu voir les élues communistes se sont abstenues?? Et Monsieur Buchet se grattait il la tête ou s’est il également abstenu? Merci pour vos confirmations et éventuellement explications de vote.

  • Fabrice, ton indignation me fait du bien car elle correspond exactement à la mienne.
    Et sache que nous ne sommes pas les seuls indignés, loin sans faut…

    Le mépris, la malhonnêteté, le mensonge pour ceux qui les pratiquent ne leur servent jamais à courtes et moyennes échéances, pas plus qu’à ceux qui constatent ces pratiques et se taisent par peur de leur avenir.

    J’ai une grande envie de porter un bonnet (pas forcément rouge) ou un gilet (pas forcément jaune) pour dire à ceux qui profite de leur petit pouvoir et à ceux qui les regarde béatement « ça suffit haut et clair » car j’en ai marre de payer ce que je n’ai pas envie de récolter !

    Citoyen sans étiquette, mais ZOZO, n’en déplaise…

  • Bonjour,

    En tant qu’élu de l’opposition, je voudrai apporter quelques précisions en réponse au message de F. Beckers.
    Dès les premiers conseils municipaux, j’ai dénoncé avec d’autres collègues les choix de la municipalité en matière d’investissement : priorité au bien être des élus par rapport aux projets d’investissement urgents et programmés dans les écoles.
    Tous les élus de l’opposition se sont aussi élevés contre le projet pharaonique d’aménagement de la place de l’Eglise (1,4 M€ d’argent public) pour un résultat pour le moins contrasté.
    Sur les projets d’aménagement urbain et de destruction du cadre de vie conduits par la majorité actuelle, je suis le premier à reconnaître que nous avons été collectivement à la traine de la mobilisation citoyenne. Mais, pour ma part, j’ai toujours veillé à ne pas chercher à « récupérer » cette mobilisation citoyenne. Elle est une chance pour la ville. Il appartiendra aux futurs candidats pour les municipales de 2020 de discuter en toute transparence avec les citoyens engagés de notre ville pour proposer un projet alternatif à la politique du Maire actuel qui ne soit pas non plus un simple décalque de l’action du Maire précédent : le monde a changé et les attentes des Fontenaisiens aussi.
    Gilles Mergy
    Conseiller municipal d’opposition

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )