24 février 2020 | 15:07
Vous etes ici:  / Libre opinion / Voisins et co-listiers sans intérêt personnel – une réponse à un tweet de Mr Vastel.

Voisins et co-listiers sans intérêt personnel – une réponse à un tweet de Mr Vastel.

Cher Mr Vastel.

Je ne possède pas de compte tweeter et compte tenu de ce que j’en sais et de ce que j’ai pu lire, en particulier de votre part et de celle de votre équipe de campagne, je ne compte pas en créer un.

J’ai eu connaissance de l’une de vos nombreuses contributions et j’ai cru pouvoir m’identifier comme co-listier de la liste dont Gilles Mergy est à la tête, lorsque vous parlez de trois voisins de l’ancien conservatoire présents sur cette liste « défendant des intérêts personnels ». Je tiens ici (dans le blog Osez-Fontenay qui est un medium qui a ma préférence et dont vous êtes (j’imagine) fervent lecteur) à vous expliquer en quoi vous faites erreur en affirmant cela et en rendant publique votre affirmation : c’est ce qui m’oblige à réagir d’ailleurs.

Fontenaisien depuis 20 ans, j’ai déménagé de Fontenay à Fontenay il y a dix ans dans le but que ma famille habite au plus près du collège et du conservatoire (d’alors). Musicien amateur et inscrit au conservatoire, ayant deux enfants qui ont étudié au collège dans les classes CHAM, je pense pouvoir estimer que ma famille assurait une présence cumulée d’environ 20 h systématique hebdomadaire certaines années, auxquelles on peut ajouter bien d’autres heures à assister ou participer à des événements particuliers (concerts, auditions etc…). Pouvoir sortir de chez soi une minute avant une répétition et être encore en avance était un luxe dont nous avons bien profité avec beaucoup de bonheur. Il va sans dire que l’annonce du projet de déménagement du conservatoire avait été pour nous un choc. L’équipe municipale qui a précédé la vôtre a mené ce projet du nouveau conservatoire parmi d’autres projets collectifs d’importance, et je profite très bien de ces belles installations : le lieu est magnifique, sous tous les angles. J’espère sincèrement (et m’engage pour) qu’aucune vue sur ce bâtiment remarquable ne sera un jour gâchée par la présence d’une construction incongrue et démesurée.

Quant aux nombreuses affaires liées à la question de l’occupation de l’ancien conservatoire, sachez que je n’ai jamais été adhérent de l’association qui essaie depuis de nombreuses années d’avancer des idées constructives et positives sur ce sujet, par manque de temps du fait d’autres engagements associatifs et professionnels. Étant bien au courant de l’évolution de vos décisions sur ce dossier durant votre mandat, mon opinion est cependant forgée : je pense que vous avez enchaîné les mauvaises décisions, faisant avec l’autorité que l’on vous connait les pires choix possibles à chaque étape. Cette opinion n’engage que moi, même si je la sais partagée par beaucoup.

Et pourtant, l’ancien conservatoire constituerait un lieu collectif idéal pour y mener de nombreuses activités d’envergure, à la fois artistiques, sociales et solidaires, autant de sujets qui m’intéressent en effet, car ils relèvent du mieux-être collectif.

Dans ma manière d’être et d’agir, rien, absolument rien n’est jamais fait pour défendre un quelconque intérêt personnel. Je vous en prie, n’attribuez pas aux autres des « qualités » qui vous sont propres. Je n’en ferai rien.

J’espère ainsi que vous saurez revoir votre point de vue erroné sur la motivation des « 3 voisins » de l’ancien conservatoire. Nous nous sommes engagés avec Gilles Mergy à des moments différents (je crois) sans que nous nous soyons concertés d’une quelconque façon. Sachez aussi que, tels les mousquetaires, nous sommes en fait quatre concernés ! Pour autant, nous n’avons aucun espoir (vraiment aucun) que Gilles Mergy, quand il sera maire, accède à notre désir commun d’avoir un trottoir en marbre agrémenté d’une fontaine dans notre rue.

Respectueusement.

Alain Lhémery

7 RÉPONSES

  • Je fais parti des « 4 mousquetaires » et j’ai un compte Twitter qui m’a permis de profiter à nouveau des insinuations de Mr Vastel.
    En ce qui me concerne, c’est la deuxième attaque de ce genre. Je me suis impliqué dans le projet alternatif pour la place du Gal de Gaulle et à cette occasion Laurent Vastel a également accusé les neufs Fontenaisiens impliqués de défendre des intérêts personnels. J’ai été profondément affecté par cette accusation. Laurent Vastel n’a jamais expliqué en ce qui me concerne quel pouvait être la nature de l’intérêt particulier.
    A croire effectivement que notre maire actuel n’arrive pas à envisager que l’altruisme puisse exister.

    Bref, je me reconnais totalement dans cet article. Merci Alain !

  • Bonjour,
    Y-aurait-il un avocat parmi les lecteurs d’Osez Fontenay ?
    Le maire accuse sans aucune preuve des fontenaisiens précis d’agir par intérêts personnels.
    N’y aurait-il pas matière à l’attaquer pour diffamation?
    Ce que je sais en matère de diffamation c’est qu’il n’est pas nécessaire de donner des noms précis mais que les gens visés soientfacilement identifiables. Ce qui est ici le cas puisqu’il parle des riverains du conservatoire de la liste de monsieur Mergy.
    Si l’on cherche un peu parler sans preuve d’intérêts personnels ce ne doit pas être la première fois.
    Lui n’hésite pas pour envoyer au tribunal, pourquoi pas les fontenaisiens si il y a matière?
    Merci de vos retours

  • Monsieur Lhémery, avec tout le respect que je dois à votre âge (déjà 20 ans à Fontenay) je vous prierai toutefois de rester dans votre caste.
    Non monsieur vous ne faites pas partie du club des « Fontenaisiens qui défendent leurs intérêts personnels ».
    Vous voulez une preuve?
    Il faut déjà remplir un premier critère: avoir fait mettre par l’équipe technique municipale un plot devant sa maison pour empêcher le stationnement des voitures devant chez soi.
    Alors? L’avez vous fait ? Bien sûr que non.
    Nous ne sommes pas du même rang. Défendre des intérêts personnels n’est pas donné à tout le monde, Monsieur Lhémery. Alors s’il vous plait, restez à votre place.
    Je ne vous salue pas, nous n’avons pas gardé les conservatoires ensemble.
    Jean Guy Croland , syndic des Fontenaisiens qui défendent leurs intérêts particuliers

  • Mr Croland. Avec également et réciproquement tout le respect que je vous dois, je crois qu’il existe une caste encore supérieure à celle à laquelle vous revendiquez appartenir : c’est celle des gens qui, au lieu d’un plot devant leur maison, se prennent une fontaine (ou assimilé).
    Je peux même suggérer que cela peut concerner des membres de la liste de Mr Mergy. Bon, la localisation précise est difficile car ces œuvres (comme les jets prostatiquement défiés de la place de l’église, le pédiluve saisonnier de la mairie, la fontaine du futur à retournement spatio-temporel de la Cavée) ont une furieuse tendance à éclore un peu partout.
    La lutte contre ceux qui défendraient leur intérêt personnel semble n’avoir pas de prix pour l’équipe encore en place, comme nos valeureux bloggeurs d’ici-même ont pu faire la malheureuse expérience (gageons qu’ils gagneront en appel).
    De toute façon, ce sont les fontenaisiens qui payent.

  • Elias Abou Mansour

    Monsieur Vastel

    Un mousquetaire de plus souhaite vous répondre : J’avoue avoir envié Gilles Mergy qui s’est probablement senti flatté avec votre tweet. Pourquoi Mr Vastel en arrive à la diffamation ? A-t-il si peur de la liste de Gilles Mergy ?

    Ces jeux et coups bas ne sont pas dignes d’un Maire qui accepte la contradiction. Mais c’est vrai que ce n’est pas votre qualité première.

    Je rappelle que vos maires adjoints faisaient partie de notre association, pour défendre notre cause contre le Maire Pascal Buchet, au moment de la création de l’Association, en 2010. Vous auriez peut-être fait de même mais à cette époque, vous n’aviez pas encore fait votre apparition dans notre ville.

    Je rappelle que dans votre programme, il était écrit que vous vouliez faire du bâtiment actuel un hôtel des arts.

    J’en reste là, sans rentrer dans les détails de vos mauvaises décisions qui ont suivi.

    Depuis sa création, « l’intérêt particulier » de l’Association que je présidais était et reste de garder ce bâtiment dans le patrimoine de la ville. Quand on crée des logements dans la ville, on ne brade pas des locaux qui peuvent servir : Ecole des Ormeaux saturée, manque de places de crèches, manque de salles pour des pratiques sportives, et j’en passe.

    J’ai rejoint Gilles Mergy pour toutes les qualités que j’attends du Maire de ma commune : Dévouement, écoute et concertation, vision moderne de la cité, respect de l’environnement. Et j’en suis fier.

    Elias Abou Mansour

  • Encore une contribution, sur les réseaiux sociaux bien sûr donc publique, gratuite, mensongère et gravement diffamatoire de M. Vastel.
    Que monsieur le Maire démontre donc qu’il y a un intérêt personnel dans cette action.
    Pour l’instant cette action a couté beaucoup de temps et d’argent à ceux qui la mène depuis presque 10 ans maintenant. Et ce sont leur deniers pas ceux des contribuables.
    Distiller des mensonges dans le public sans aucune preuve n’est rien d’autre qu’une diffamation.
    Par ailleurs et je ne fait pas partie des mousquetaires, j’affirme ici que défendre un actif municipal culturel d’un quartier pour le besoin de tous les Fontenaisiens est une toute autre valeur que celle de faire installer une interdiction de stationner devant chez soi pour ne pas être géné à titre personnel par les voitures garées.
    Voilà encore une valeur que Monsieur Vastel et moi ne partageons pas.
    Daniel Marteau

  • Le quatrième mousquetaire à reçu, en novembre 2016, une copie noir-et-blanc d’une annonce de vos services d’urbanisme (non-signée) annonçant la création d’emplacements réservés tout le long de la Rue d’Estienne d’Orves, pour permettre son élargissement à 18 mètres. Il s’agissait d’un tronçon long de 450 mètres, environ, entre la Place Carnot, et l’Avenue Raymond Crolland. Pour réaliser l’élargissement projeté, les emplacements réservés couvraient environ 2500 m2, si mes souvenirs sont bons. Ce qui était de l’ordre de 2450 m2 de plus que les indications portées sur le projet PLU. Beaucoup de propriétés, dont deux petits immeubles, auraient été détruites parce que implantés sans recul. Tous les terrains se seraient vues amputés de 4 m de profondeur sur la longueur de façade au rue.

    Ce quatrième mousquetaire, avec ses 90 voisins concernés, s’est opposé à cette projection par le biais d’une association crée à l’occasion (Ormeaux+), au cours de la période « enquete publique ». Nos pétitions ont recolté plus de 650 signatures au sein de la population Fontenaisienne. Jamais je pourrais remercier suffisamment les signataires, ainsi que toutes les personnes qui nous ont aidé, motivées par une démarche que j’appellerai citoyenne. Dépourvue d’intérêt personnel.
    Finalement, nos arguments ont été entendus, et je vous remercie pour le role que vous avez joué. Dans le PLU final, les emplacements réservés Rue d’Estienne d’Orves avaient disparus.

    Je souhaite vous rappeler que notre action n’a pas été stérile, et nous nous sommes proposés de trouver, ensemble avec les équipes de la Mairie (vous) des solutions d’aménagement de la voirie pour apaiser la circulation, élargir les trottoirs, et ainsi sécuriser d’avantage les quelques 700 collégiens qui traversent la rue tous les matins et soirs. Je ne pense pas que ça vous permet d’utiliser la qualification « intérêt personnel ». Nous avons activement participé à l’élaboration de trois scenari, et votre proposition avait été de réaliser l’option retenue courant 2018. Plusieurs réunions, une même à la Mairie, avec un ensemble d’intervenants. Et puis, pschit … Plus rien. On m’a fait comprendre que l’argent avait été utilisé pour renover les trottoirs dans la Rue d’Estienne d’Orves, proche du Carrefour Mouilleboeufs. Que dire, il en avait besoin aussi …

    Finalement, ce dernier mousquetaire (ainsi que beaucoup de ses 90 voisins) est un peu dégouté de voir qu’aujourd’hui vous semblez avoir oublié tout ça, et que les calculs électoraux guident vos actions et dires. Quitte à salir ci et là un peu. Je m’attendais à autre chose de votre part, plus de courage, notamment. Vous auriez pu juste dire la vérité, et admettre que oui, notre association à eu une attitude constructive, dans un but de traiter une situation de voirie compliquée, pour améliorer la sécurité de nos collégiens, et faciliter la vie de tout celles et ceux qui se bataillent avec nos trottoirs trop étroits. Je pense particulièrement aux pousettes, fauteuils roulants, et personnes agées.

    Ce quatrième mousquetaire a également rejoint la liste de Gilles Mergy, pour appaiser non seulement la circulation devant le collège, mais l’atmosphère dans Fontenay-aux-Roses dans son intégralité.

    Jan Baijer

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )