17 juillet 2019 | 18:58
Vous etes ici:  / Coup de gueule / Libre opinion / Urbanisme / Vous avez dit massacre ?

Vous avez dit massacre ?

La place de la Mairie est une désolation, nous sommes nombreux à le dire.

Je suis restée à Fontenay-aux-Roses, comme beaucoup de Fontenaisiens parce que j’aimais bien cet esprit village, cette petite place, désuète aux yeux de certains mais pleine de charme d’antan.

Bon nombre d’arbres aujourd’hui sont coupés à Fontenay-aux-Roses, non pas pour une réhabilitation comme nous l’avions entendu en son temps, mais pour l’urbanisation.

Ce qui est étonnant c’est qu’aucun membre de l’équipe municipale ne s’insurge contre cette pratique. Ma mémoire me fait parfois défaut, j’avoue, mais j’ai bien entendu, lors de la dernière campagne municipale que certains membres de l’actuelle municipalité étaient très attachés à Fontenay, certains y sont pratiquement nés, j’avais l’impression à les entendre qu’ils défendraient Fontenay envers et contre tous, qu’ils étaient très sentimentalement ancrés à leur ville, je me suis trompée. La preuve en est aujourd’hui mais ma mémoire ne me fera pas défaut en 2020.

Quoi que nous puissions entendre, déclasser une place boisée dans un nouveau plan d’urbanisme c’est la porte ouverte aux dérives, le résultat est là et ce n’est pas faute de l’avoir dit. Lorsque le nouveau projet du PLU était à l’étude, de nombreux Fontenaisiens étaient choqués que cette place « protégée » devienne une place « comme les autres », donc plus à l’abri d’une catastrophe …..

Un parc réduit le taux de dioxyde de carbone. Les arbres aident à atténuer les effets du changement climatique.
Comment expliquer que d’un côté nous défilons sur Paris, pour le « climat » et que de l’autre nous laissons se produire de telle aberration ?

Mais voilà, depuis un peu plus de 4 ans, les élus décident et imposent aux Fontenaisiens leurs idées, leurs idéaux (j’en suis moins certaine), et le résultat est là, désolant mais il est là et les arbres, eux, n’y sont plus.

Françoise Létang

4 RÉPONSES

  • Madame Létang, j’ai quelques remarques à formuler :

    1/ Quand vous dites que bon nombre d’arbres sont abattus et sur ce blog sont listées un certain nombre de rues : Jean Moulin, Pierrelais … et maintenant place de Gaulle. Ce que les Fontenaisiens doivent savoir, c’est que sur ces rues les arbres ont été replantés comme c’est prévu également sur la place de Gaulle.

    2/ Ensuite vous dites que ces abattages sont faits dans le cadre de l’urbanisation : que je sache, on ne construit pas d’immeubles et de maisons sur l’espace publique. D’autre part, comme ces arbres abattus sont remplacés par d’autres plus jeunes, plus résistants aux maladies … votre argument est contredits de fait.

    3/ Vous avez raison, les arbres sont nécessaires et utiles. Nous sommes tous d’accord. Et je pense que c’est pour cette raison que la municipalité remplace les arbres abattus.

    4/ Enfin, vous dites que les élus ont imposé aux Fontenaisiens sans concertation. Il me semble bien que ce projet notamment a fait l’objet d’une concertation sur différents scénarios, avec vote (j’ai voté en ce qui me concerne) et que par ailleurs il y avait des ateliers ouverts à tous pour réfléchir et proposer des alternatives (je ne vous y ai pas vu Mme Létang), il y a eu même une visite commentée un samedi matin (j’y étais) de la place de Gaulle et du futur parc en création derrière le château ou la situation des arbres a été largement évoquée, avec l’explication du pourquoi du remplacement (là encore, je ne vous y ai pas vu).

    Mais je ne vous en veux pas, vous êtes opposante à cette équipe, c’est votre droit, vous êtes dans votre rôle. J’en veux beaucoup plus à Monsieur Faye (pour qui j’ai voté en 2014) qui après avoir mis en place ce PLU veut faire un coup politique pour assurer sa survie.

  • @ Mathias Boussin,
    Je me permet de rebondir sur votre point 4, dans le mesure où j’étais à tous les ateliers et que j’ai également participé à la visite et la restitution de l’expert sur l’état des arbres. (Si effectivement Madame Létang n’était pas présente, je ne me rappelle pas de vous…)
    Si l’avis de l’expert a été très instructif et plutôt en faveur d’un abatage raisonné et d’une meilleure gestion du patrimoine arboré, il a également stipulé que certains spécimens méritaient d’être conservés, mis en valeur et protégés. Il nous a également rappelé qu’il était impensable, sauf à faire crever les arbres, de les planter sur une dalle; ce qui serait le cas face au Château Laboissière si le maire persiste dans son idée d’urbanisme et d’y creuser un parking pour y construire une brasserie.
    Et c’est là que je veux en venir. Dans ces ateliers, nous avons discuté de parcours et de sens de circulation (celui plébiscité par les fontenaisiens était clair et il est pourtant à l’opposé de celui retenu par la municipalité), de mobilier urbain et de fontaine (il a été convenu qu’aucune fontaine ne devait être installée, et voilà un miroir d’eau réalisé devant la mairie) , d’urbanisme (et là encore, tandis qu’il n’était pas question de discuter des projets de Folie-Brasserie ou d’immeuble en fond de place TOUS se sont opposés aux constructions… or on voit dans la communication de la municipalité l’immeuble de fond de place et la Brasserie bien présents).
    Tous ces éléments comme la restitution moite et gênée du cabinet mandaté pour cette « pseudo » consultation sont des insultes à l’opinion des habitants de Fontenay et à notre (la vôtre, à priori comme la mienne) participation constructive à ces ateliers. Je pense que les arbres feront l’objet de la même manipulation contre l’avis des habitants.

    Enfin je terminerais en disant que je trouve particulièrement grossier de votre part de sous entendre à propos de la personne qui écrit cet article : « …je ne vous en veux pas, vous êtes opposante à cette équipe, c’est votre droit, vous êtes dans votre rôle. »

    Cela dessert et rend caduque votre argumentaire.

  • Monsieur Boussin,
    Je me permets d’intervenir ici, non pas en temps qu’administrateur du blog Osez Fontenay mais au titre de contributeur Fontenaisien.
    Vos remarques au commentaire de Mme Letang me semblent totalement déplacées entre autre parce qu’ erronées.
    Je ne voudrais ici prendre qu’un exemple: le remplacement des arbres abattus.
    « Ce que les fontenaisiens doivent savoir », comme vous écrivez, c’est que contrairement à ce que vous prétendez les arbres ne sont pas replantés ou quand ils le sont c’est en quantité nettement plus faibles. La preuve? Place de l’église, des arbres abattus ne sont pas replantés, avenue Jean Moulin environ 30 % d’arbres en moins, etc…
    Et cela contrairement aux promesses du maire.
    Fort de ce qui s’est passé précédemment, il est donc tout à fait légitime que Mme Letang comme beaucoup d’autres Fontenaisiens doute de la promesse du maire de replanter des arbres place de Gaulle.
    Et quand bien même ils le seraient, quand aurons nous des arbres de la taille et qui procureront l’agrément de ceux coupés déjà aujourd’hui et demain (après les municipales?) pour la 2 ème tranche comme cela a été annoncé? Dans 10 ans? 15 ans? Ou alors il en coûtera une fortune à la ville pour replanter des sujets aussi fournis.
    Comme cela vous a déjà été écrit dans ce blog, n’était-il pas possible de refaire le dallage de cette place en conservant tous, ou presque tous, ces arbres? Bien sûr que oui. Mais cela aurait été certainement moins « démonstratif » pour la future campagne électorale. Encore que …!
    D’autre part vous reprenez l’argument, encore une fois comme le fait le maire (qui veut justifier l’abattage des arbres, argument du même type que celui qu’il avait trouvé de la présence d’amiante pour justifier son projet aux Blagis , alors qu’il y a de l’amiante dans absolument toutes les constructions d’avant 1980, et qu’il faudrait donc détruire 2/3 de Fontenay, mairie comprise !), que tous les arbres étaient malades. Ceci est totalement faux. Quelques uns oui, tous non.
    Si vous soutenez le contraire, prouvez le.
    Si cela était vrai, pourquoi l’étude de l’ONF n’a t elle jamais été rendue publique alors que cela a été demandé à de nombreuses reprises et même en conseil municipal?
    Je ne crois pas nécessaire de reprendre vos propos sur la concertation, elle n’a été qu’un simulacre ( seules 400 ou 500 personnes ont approuvé le projet du maire sur 16000 électeurs et cela sans que l’on ait pu savoir comment ce vote s’est passé ni quelles ont été les très nombreuses remarques ni comment s’est fait le dépouillement), ni sur les ateliers dont une très grande majorité des conclusions n’ont pas été prises en compte, ni sur votre argument qu’il ne « s’agit pas d’abattage faits dans le cadre d’une urbanisation car on ne construit pas sur le domaine public »! Ah bon! Et la folie? Et le parking sous le parvis? Où seront-ils construits?
    Pour reprendre vos propres termes, ce sont vos « arguments qui sont contredits par les faits ».
    Et si je me trompe, alors apportez la preuve qu’il y a des arbres sur la place de l’église et qu’il y en a autant qu’avant avenue Jean Moulin.
    Comptez les. Je l’ai fait. Et vous l’avez vous fait?
    C’est bien facile de reprendre les arguments, fortement publicitaires, du maire sans en vérifier la teneur.
    Que vous vouliez faire état de votre déception par rapport à votre vote de 2014 en faveur de Monsieur Faye, libre à vous, mais cela doit-il vous conduire à développer des arguments erronés.
    Et merci de laisser à chacun, dont bien entendu à Mme Letang, le droit de s’exprimer librement et courtoisement dans ce blog et merci aussi d’éviter quand quelqu’un n’a pas le même avis que vous (comme le fait le maire chaque fois que quelqu’un n’est pas en accord avec lui) de décréter qu’il fait partie de l’opposition et donc que c’est son rôle d’être en désaccord .
    C’est gratuit, déplacé et blessant.
    Laissez donc ces arguments politiciens inutiles à Monsieur le Maire.
    Bien cordialement.
    Daniel Marteau

  • Francoise Létang

    Il s’en dit sur ce blog pendant que nous travaillons ….
    Je n’ai qu’une seule chose à ajouter : je ne participe pas aux réunions de Monsieur le Maire.
    D’abord parce qu’il a tendance à comptabiliser « des voix » alors que ce ne sont que « des présents » lorsque cela l’arrange lors de « votes surprises ».
    Et que, d’autre part, j’en ai eu très rapidement assez d’entendre Monsieur le Maire répondre aux questions par des répétitions du style « vous êtes dans l’opposition », (phrase que je viens de lire de nouveau ce soir dans un commentaire).
    Ces réponses « types » pour esquiver toute explication plausible ou pas, étant réitérées systématiquement, je ne vois aucun intérêt à venir assister à des monologues.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )