19 décembre 2018 | 05:51
Vous etes ici:  / Libre opinion / Y’ avait longtemps…

Y’ avait longtemps…

Depuis la piscine / patinoire de la place de l’église (1,8M€ pas du tout payés par les fontenaisiens mais par le bondieu qui envoie les billets directement au curé qui les donne au maire), rien. Pas un bac, pas  une marre, pas un abreuvoir. Rien.

Mais ouf, ça y est, c’est fait. Une fontaine sur le parvis de la mairie. C’est l’adjointe aux arts et aux fontaines qui a certainement du se battre pour y arriver.

On a pas d’argent mais c’est pas grave, c’est juste 200.000 € et 20.000 €/an de fonctionnement.

Avec ça on va pouvoir faire des belles photos pour la campagne des municipales.

Au passage on supprime un bac à fleur mais à Fontenay, les fleurs c’est comme les arbres,  on s’en fout, on les vire.

Jean Guy Croland

 

 

3 RÉPONSES

  • Fontenay … Fontaine. Ah ah.
    « Le comique de répétition (appelé running gag ou running joke en anglais) est une technique de narration faisant appel à une blague ou à une référence comique qui revient plusieurs fois de suite, sous la même forme ou sous une forme légèrement modifiée, pendant une même œuvre (sketch, film, spectacle, livre, etc.) ou au cours de différents numéros (avec, par exemple, l’utilisation d’un personnage récurrent). » (tiré de l’article wikipedia sur ce sujet).
    Une définition aisément adaptable à bien des agissements auxquels nous sommes confrontés et auxquels le fruit de nos impôts locaux est mis à rude contribution (ah ah encore).

  • Françoise Létang

    Il va falloir surveiller les rond-points, ça fait des petits ces petites bêtes là ……

  • Mais j’y pense là en lisant vos énumérations, fontaines, arbres, bacs et autres frivolités coûteuses, il manque le plus important sur la place de l’Eglise et qui était un argument béton de votre muse des arts et fontaines pour justifier les travaux au coût démesuré. Z’avez trouvé ?
    … Il y a bien le dénivelé (qui existait déjà au passage ! ) mais toujours pas au sol, les tracés pour guider les personnes handicapées…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )