28 février 2024 | 18:54
Vous etes ici:  / Libre opinion / C’est quoi « une rue piétonne circulée » ?

C’est quoi « une rue piétonne circulée » ?

J’ai cherché dans le dictionnaire. Je n’ai rien trouvé.

Qu’est-ce qui peut circuler dans une rue piétonne ? Je pensais naïvement : des vélos, des trottinettes, des fauteuils roulants, et à priori tout ce qui a des roues sans moteur.

Et bien pas du tout ! Depuis la réunion publique du 20 novembre dernier organisée par la municipalité pour présenter son projet d’aménagement de la rue Boucicaut, le représentant du bureau d’étude mandatée par Vallée Sud Grand Paris nous a appris, qu’à l’issue d’un an de travaux, 3.000 véhicules motorisés par jour continueront de circuler dans cette rue piétonne réaménagée, à l’identique du niveau de trafic de transit d’aujourd’hui…

Rien ne va donc changer et ne peut changer sur la fréquentation automobile car, d’après Laurent Vastel, les spécialistes de la mobilité lui ont dit que la rue piétonne sans circulation motorisée n’est pas possible dans la rue Boucicaut pour au moins 2 raisons :

  • 1/ La rue est en pente.

J’en déduit donc qu’une pente est inadaptée à la marche à pied puisque ce sont les spécialistes de la mobilité qui le disent…

J’invite notre Maire à visiter les nombreux centres des villes françaises et étrangères. Il se rendra compte qu’il existe beaucoup de rues piétonnes dont la pente pour certaines d’entre elles est beaucoup plus affirmée que celle de la rue Boucicaut.

Ces rues piétonnes pentées sont très agréables parce qu’on s’y sent au calme et en sécurité. Et donc, par voie de conséquence, elles sont très fréquentées et participent pleinement à l’activité commerciale et aux rencontres conviviales.

  • 2/ Le chiffre d’affaires des commerçants va chuter de 20% si plus personne ne passe en voiture devant leurs vitrines… 

C’est un vieil argument de la Chambre de Commerce et d’Industrie déjà entendu dans les années 2000 lorsque l’ancienne équipe municipale s’était penchée sur la problématique de la requalification de notre centre ville.

Mais personne à ma connaissance n’a interrogé chaque actuel commerçant pour savoir s’il savait avec exactitude le nombre de clients se rendant à pied ou en voiture dans son établissement.

Et personne n’a estimé la progression dont pourrait bénéficier leur chiffre d’affaires si la rue devenait piétonne non « circulée ».

En deux mots, Monsieur le Maire, avez-vous l’intention de continuer à vous moquer de vos concitoyens jusqu’en 2026 ?

Bernard Welter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )