17 octobre 2021 | 02:56
Vous etes ici:  / Libre opinion / Consultations voirie : aller au bout de la démocratie participative

Consultations voirie : aller au bout de la démocratie participative

Je lis avec intérêt les publications de M. Constant, notre maire-adjoint en charge de la voirie, sur le blog des amis de Laurent Vastel, à propos de la démocratie participative dans son domaine de responsabilité.

Comme M. Constant le sait, j’ai volontiers l’esprit critique, le plus souvent dans le bon sens de l’expression. Je me permettrai donc quelques remarques sur sa démarche qui consiste en :

  • On affiche comme « aménagement retenu » sur le site du territoire Vallée Sud (puisque qu’on lui a transféré la responsabilité de la voirie !) une solution qui est proche du statu quo et dont on pense qu’elle peut peut-être faire consensus, à défaut de satisfaire personne ;
  • En réunion, on présente plusieurs alternatives, dont certaines tiennent lieu de repoussoirs tant elles paraissent farfelues ;
  • Parmi ces alternatives, il s’en trouve une dont on sent qu’elle pourrait satisfaire le plus grand nombre. Mais on ne la met surtout pas en avant, ne présentant que ses inconvénients (depuis quand les cyclistes sont-ils plus en danger quand on met en évidence leur circulation que quand il n’y a aucune signalisation ?) ;
  • In fine, les riverains votent pour cette dernière solution, que le maire décide de retenir.

Personnellement, ayant participé à la réunion concernant la rénovation de la rue Maurice Philippot le 28 septembre, j’assume totalement mes choix ! La mise en sens unique de cette rue, la réduction du nombre de places de stationnement, la mise en évidence d’une circulation cycliste à contre-sens, je ne regrette rien.

Mais j’ai quand même un gros regret : que les solutions alternatives ne nous aient pas été présentées avant la réunion.

En effet, avec une nuit ou deux de réflexion, des améliorations auraient pu être proposées sur ces solutions alternatives. Par exemple, pour l’option retenue, où les cyclistes remonteront la rue Maurice Philippot à contre-sens en longeant les véhicules en stationnement (voir image jointe), un déplacement de la voie cyclable à gauche (côté nord de la rue) aurait pu être proposé pour une meilleure sécurité. Mieux, cette voie cyclable aurait peut-être même pu être protégée par une séparation physique avec la voie auto. Et cela sans réduction supplémentaire du nombre de places de stationnement.

Dommage qu’en organisant des concertations sans donner au préalable toutes les informations, la municipalité se prive de bonnes idées, décourage sans doute quelques bonnes volontés (pourquoi se déplacer si la solution est déjà retenue ?) et puisse donner le sentiment que les dés sont pipés.

Puisque MM Vastel et Constant ont affirmé qu’ils étaient dans une démarche d’amélioration continue pour faire progresser la démocratie participative, j’espère qu’ils prendront en compte ma suggestion d’une information la plus complète possible avant de réunir les habitants concernés…

Michel Giraud

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )