18 juillet 2024 | 01:02
Vous etes ici:  / Libre opinion / DEMOCRATIE PARTICIPATIVE A FONTENAY AUX ROSES : POURQUOI EN FAIRE ???

DEMOCRATIE PARTICIPATIVE A FONTENAY AUX ROSES : POURQUOI EN FAIRE ???

Je reprends ci-dessous mon commentaire écrit à la suite de l’article de Monsieur Ribateau Dumas du 22 février dernier titré « La démocratie ne fait pas bon ménage avec l’urbanisme à Fontenay aux roses » et j’y ajoute mes réactions à ce que j’ai entendu au conseil municipal du 29 février 2024.

“La grande incompréhension qui s’amplifie depuis 2014 entre Le Maire et les citoyens au sujet de la démocratie participative vient, à mon avis, du fait que Laurent Vastel n’est pas du tout disposé à partager le pouvoir que les urnes lui ont concédé.

Lui, Le Maire, considère que le fait de réunir les fontenaisiens sur un sujet donné pour leur présenter un projet qu’il a demandé de mettre en forme à ses services et de plus en plus souvent à ceux du Territoire VSGP et/ou d’une SPL, c’est faire de la démocratie participative.

Eux, les citoyens, considèrent que ces présentations, c’est faire de la communication municipale de plus en plus électoraliste au fur et à mesure que la date des élections se rapproche.

Entre le Maire et les fontenaisiens, le fossé devient aujourd’hui abyssal.

Comment accepter que des projets immobiliers soient parachutés par la Mairie sur des parcelles et des quartiers sans que ni les riverains ni les fontenaisiens ne puissent donner leur point de vue sous prétexte que ce sont des opérations menées par des sociétés immobilières privées et alors qu’elles ont été impulsées par le Maire et alors qu’elles vont modifiées de façon irréversible la configuration du territoire communale (exemples des derniers projets de place de Gaulle/ruelle de la demi-lune et du secteur Lombard-Potiers, pour ne citer que ceux-ci) ?

Comment accepter que le Territoire VSGP assume la prise en charge du projet municipal de réfection de la rue commerçante principale de Fontenay aux roses sans que tous les Fontenaisiens ne soient invités à donner leur avis sur le devenir de cette rue Boucicaut et de la circulation autour et dans le centre ville ?”

Et j’ai eu une fois de plus la démonstration, vers 0h30 au conseil municipal de ce 29 février 2024, que Messieurs Constant et Vastel ne comprennent pas ou ne veulent pas comprendre l’attente des fontenaisiens sur le devenir de cette rue alors qu’ils s’impliquent bénévolement dans ce projet dans le seul but d’améliorer les conditions de vie et d’échanges entre tous les citoyens.

Lorsque Messieurs Constant et Vastel se sont exprimés sur la motion que venaient de lire Léa-Iris Poggi et Gilles Mergy « en vue de lancer une concertation citoyenne portant sur la rénovation de la rue Boucicaut », une avalanche d’affirmations et de certitudes a littéralement glacé les quelques personnes du public encore restées à cette heure tardive.

Et j’ai entendu :

  • Ce n’est pas possible de faire de la concertation car ce projet est trop compliqué (canalisations enterrées, accès aux maisons et aux immeubles, présence des 2 garages automobiles et du parking de carrefour-market, passage des bus, rue pentée, etc…).

Donc quand c’est compliqué on ne fait pas de concertation…

  • Tous les experts ont dit que la configuration de la rue ne permet pas de faire un autre projet que celui qui a été présenté le 15/11 aux commerçants et le 22/11/23 aux citoyens.

Si les experts l’ont dit, il faut les croire car nous les élus nous ne sommes pas compétents…

  • Le projet répond à la demande de tous les commerçants qui nous ont demandé de rajouter 10 places de stationnement alors que nous les avions remplacées par des bacs à fleurs…
  • La demande de concertation n’a pas d’autre finalité que celle de vouloir reporter les travaux à des fins politiques électorales…
  • Les fontenaisiens-es qui ont lancé la pétition sont des sous-marins des parties politiques de l’opposition. Certains figuraient même sur ces listes d’opposition aux dernières élections…

Et à 1h06 du matin, la motion de Léa-Iris Poggi et de Gilles Mergy fut rejetée, comme la quasi-totalité des vœux présentés par les membres de l’opposition depuis 2014.

Je me permets de rappeler que cette motion reprend la méthodologie de la charte de la démocratie participative initiée et portée avec ténacité pendant de longues années par l’Association CIVIFAR.

Cette charte a été signée par le représentant de l’actuel groupe de la majorité municipale…

Dans ce contexte de plus en plus tendu, il est inévitable que des Fontenaisiens fassent connaitre leur ras le bol et organisent une manifestation programmée devant la Mairie le samedi 09 mars prochain entre 11h00 et 12h00 pour demander une réelle concertation sur la circulation routière, le stationnement et le réaménagement de la rue Boucicaut.

Bernard Welter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )