4 décembre 2020 | 02:09
Vous etes ici:  / Libre opinion / Encore un laïus étonnant du Maire sur le conservatoire lors du Conseil Municipal du 29 avril

Encore un laïus étonnant du Maire sur le conservatoire lors du Conseil Municipal du 29 avril

Au Conseil Municipal du 26 avril, le cas du conservatoire de la rue du docteur Soubise a encore été évoqué au point 7 de l’ordre du jour, puisqu’il s’agissait de confirmer la décision du Territoire (novembre 2016) de transférer comptablement le biens à la ville.

Après une présentation sobre de la question par Jean Michel Durand, suite à des questions des membres de l’opposition, nous avons eu droit encore une fois à une diatribe du Maire.

Certes un peu moins longue que d’habitude, mais tout autant entachée d’erreurs, de critiques adréssées à (certains) Fontenaisiens, d’omissions, etc…

Je reprends ci dessous, en synthèse, les propos du maire (entre guillemet) et ajoute un commentaire:

«La proposition alternative des Fontenaisiens (ceux de l’Association Conservatoire Soubise) n’était pas viable financièrement» :

Eh bien alors plutôt que de ni recevoir ni même répondre à l’Association Conservatoire Soubise qui a soumis un projet complet, il fallait accepter d’en discuter pour le lui prouver. Nous aurions pu expliquer notre proposition car d’un point de vue financier, la proposition de l’association basée sur des chiffres réels, sur des calculs précis, établis et diffusés en toute transparence est parfaitement viable. Nous continuons à l’affirmer.

«C’est facile de dire qu’il faut louer, c’est plus difficile de trouver une société intéressée» :

Le maire oublie volontairement de rappeler que lors de la 1 ère réunion de notre association dans son bureau nous lui avons proposé de rencontrer la société qui s’ était déclarée intéressée à occuper une partie du bâtiment avec un bail de durée à définir. Société qui avait visité le conservatoire et qui avait fait visiter une de ses installations à un maire adjoint de la mandature précédente. L. Vastel n’a pas voulu donner suite affirmant que ce n’était pas opportun puisqu’il avait prévu une utilisation de ce bâtiment pour toute la durée de sa mandature! Ajoutant que l’on parlerait du devenir du bâtiment tous ensemble en 2018/2019 !

«L’hypothèse d’un bail a été étudiée par nos services, et ce n’est pas une bonne solution»

Eh bien il aurait été souhaitable  que les services qui ont étudié cette question nous expliquent en quoi ce n’est pas une bonne solution financière ? Nous nous sommes sûrs que si. Nous  demandons a  avoir la preuve que c’est une mauvaise solution.

«Et puis si besoin, on pourra toujours racheter le bâtiment» :

Voilà une affirmation qui n’a aucune réalité financière comme nous l’avons déjà rappelé à maintes reprises. En effet la Ville vendra à une société privée à un prix « administratif » estimé par les Domaines. Si elle doit racheter à ce privé dans quelques années, ce sera à un prix de marché. Et alors ce ne sera  plus du tout sur les mêmes bases.

C’est un argument plusieurs fois employé par le Maire qui n’est absolument pas crédible. Et il le dit en toute connaissance de cause. Non, une fois vendu, ce bâtiment disparaitra à jamais des actifs de la ville.

«Et puis si besoin il y a ou aura d’autres bâtiments dans la ville qui pourront servir»

Oui c’est vrai. Sans y faire explicitement référence le Maire a à l’esprit l’immeuble de la Poste qui libérera environ 1000 m2 !

On appréciera à son juste niveau l’idée de loger des activités municipales dans un immeuble administratif après avoir vendu un bâtiment conçu pour accueillir des activités municipales à une société privée pour y effectuer des tâches administratives! C’est d’une logique imparable !

Au contraire, la proposition de l’association consistait à garder ce bâtiment dans les actifs de la ville et en louer une partie pour financer celle que nous garderions pour les activités des Fontenaisiens.

«C’est un projet exemplaire»

On jugera ce que représente pour le 1er magistrat de la Ville le qualificatif « exemplaire » pour un projet qui est l’exact contraire des engagements de campagne, qui est contraire aux propos tenus en réunion et notés dans les comptes rendus signés en communs (que le Maire a reconnu publiquement lors de la réunion du 14 septembre 2016 avoir signé mais pas lu  (sic) !!! Ch. Bigret lui a bien confirmé qu’il les avait lus et  après une modification de forme les a bien validés)  et tout cela sans aucunement associer à ce revirement de position à 180° les associations, les comités d’habitants et les Fontenaisiens intéressés par le devenir de ce conservatoire.

La capacité du Maire à ré-érire les faits en omettant ce qui ne lui convient pas et en tordant la vérité pour tenter de justifier son revirement de position brutal et non partagé, semble sans limite. Tout comme son dénigrement permanent des Fontenaisiens membres d’une association qui a le tort de ne pas accepter d’avoir été trompée et souhaite trouver la meilleure solution possible pour le devenir de ce bâtiment.

Il aurait été plus simple au Maire, et ça l’est encore bien sûr, de reconnaître qu’il a changé sa position, pour quelle que raison que ce soit, qu’il n’a pas bien estimé l’intêrét de ce batiment pour les Fontenaisien et en conséquence d’accepter de se mettre calmement et avec toute la bonne volonté nécessaire autour d’une table avec tous ceux qui sont intérréssés par ce sujet pour analyser toutes les hypothèses possibles pour chercher celle qui servira le mieux les Fontenaisiens et qui soit compatible avec les finances de la ville.

Comme l’a dit le Maire avec raison lors du Conseil Municipal, au final ce sont les Fontenaisiens qui jugeront en 2020.

Eh bien nous ne doutons pas que si rien ne change ils se souviendront de la procédure et du résultat de ce «projet exemplaire»

Daniel Marteau

1 RÉPONSE

  • Étonnant en effet mais c est aussi parce qu’il avait promis de le garder et à donc menti pour se faire élire. Il est étonnant aussi qu’il s’entête et refuse le principe du bail emphytéotique que nous avions commencé à étudier dans le cadre se la démocratie participative stoppée depuis les élections municipales de 2014….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )