27 septembre 2020 | 17:45
Vous etes ici:  / Urbanisme / Ex conservatoire: Enfumage et délit d’opinion

Ex conservatoire: Enfumage et délit d’opinion

On est heureux d’apprendre de la bouche d’un conseiller municipal délégué ( lors de l’AG de l’association Conservatoire Soubise ) que les garanties quant au maintien du bâtiment « dans son jus » (sic) n’ont jamais été aussi solides (pour ne pas dire « béton »…..) :

–  certes, l’argument massue mis en avant l’an dernier par le Maire, à savoir que la Ville resterait en copropriété sur le site en vertu « d’un accord de copropriété » et aurait donc un droit de véto sur toute éventuelle  future transformation  , ne tient plus car une municipalité ne peut pas avoir un statut de copro. (bonjour l’étude préalable des dossiers …).

Mais ….. une formule encore plus avantageuse pour la Ville aurait été trouvée (laquelle ?), donc tout va bien !
–  Accessoirement, la Ville ne peut plus légalement préempter un terrain, puisque c’est désormais une prérogative des territoires. Cette possibilité de préemption était un autre argument du Maire pour écarter  toute possibilité de  densification du site.
–  Les acheteurs pressentis par la Ville (et toujours inconnus à ce jour) n’achèteraient ni les sols ni les toits, mais uniquement « des surfaces  »  ( ???). C’est tout ce qui les intéresserait, donc ils ne pourront pas toucher au bâti dont le maintien dans « son jus actuel » (re sic) est donc définitivement acquit.

Mais alors quid du prix triomphalement mis en avant l’an dernier pour justifier la vente d’une partie du patrimoine municipal ? Pourquoi ces braves gens ne se contentent ils pas de louer ces locaux puisque ce serait la seule utilisation qui les intéresserait ? Et qui d’autre que la Ville (donc nous, les habitants-contribuables) va devoir assumer leur remise à niveau légalement obligatoire avant toute utilisation, puis les dépenses d’entretien ?

Enfin, le Maire n’arrive toujours pas à se départir de sa mauvaise foi et de son aversion vis à vis de ses opposants :
–   l’action de l’association Conservatoire- Soubise ? Uniquement motivée par l’opposition politique supposée ou fantasmée de l’un de ses animateurs…..
–   le recours sur les Mouilleboeufs ? Là encore pure intention de nuire de la part d’un habitant, au point pour le Maire de faire un signalement auprès du procureur de la république pour s’assurer que le recours n’était pas motivé par un intérêt particulier/partisan  …..
–   perte de recettes fiscales suite à ce recours ? Mais de la faute de ce même habitant bien sûr, pas de celle du Maire qui n’a pas respecté une réglementation qu’il venait  pourtant lui même d’édicter….

Dominique Guillou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )