18 juillet 2024 | 00:10
Vous etes ici:  / Libre opinion / Faire de la Rue Boucicaut un axe de desserte locale plus apaisé et plus serein

Faire de la Rue Boucicaut un axe de desserte locale plus apaisé et plus serein

La Rue Boucicaut, principale artère commerciale de notre ville, est désagréable. Tout le monde en convient.

Les trottoirs sont étroits et peu accessibles aux personnes à mobilité réduite ; le Mail Boucicaut devient une véritable verrue avec des voitures garées partout ; la circulation automobile est incessante et trop rapide ; les places de stationnement sont souvent occupées par des voitures ventouse ;  traverser est difficile pour les enfants et les personnes à mobilité réduite ; aucun enfant ou néocycliste ne peut s’y déplacer sereinement à vélo ; l’esthétique urbaine est médiocre avec un espace public très bétonné et peu végétalisé.

Le Maire de Fontenay-aux-Roses a donc lancé un projet de rénovation.

Dans l’absolu, on ne peut qu’être d’accord avec son projet si ce n’est qu’au lieu de lancer une véritable concertation sous forme de travail collaboratif avec l’ensemble des habitants de notre ville et les commerçants, il a préparé un projet en chambre avec des experts. Ce projet finalisé a été présenté le 20 novembre 2023 dans une réunion publique. Aucune modification si ce n’est peut-être des micro-points de détail n’est envisageable. Aucune information n’est disponible sur les sites-web de la Ville et du Territoire. Même les riverains sont peu ou pas au courant.

Avec Léa-Iris Poggi, nous avons présenté une motion au conseil municipal du 29 février pour qu’une véritable concertation soit lancée.  Elle a été votée par tous les élus de l’opposition et la majorité municipale s’y est opposée en bloc. Le Maire et son adjoint aux travaux ont répondu en substance que le projet était trop complexe pour une concertation et qu’en tout état de cause les experts avaient déjà préparé un projet.

Cette vision datée de l’action publique et de la concertation citoyenne est en contradiction flagrante avec la communication tous azimuts de la ville pour mettre en avant l’importance de la démocratie participative à Fontenay-aux-Roses. Il est vrai que dans la vision du Maire, le fait de partager un morceau de galettes à la frangipane avec les habitants constitue une remarquable avancée en matière de démocratie participative…

Pour apaiser le centre-ville et le rendre plus attractif, pour réduire le trafic motorisé de transit, pour améliorer l’accès au centre-ville pour tous les Fontenaisiens quel que soit leur mode de transport et pour revitaliser ainsi le commerce, il faut reprendre la démarche de concertation à zéro.

La première étape est de déterminer l’objectif prioritaire que l’on se fixe en engageant la réflexion du centre-ville. Veut-on juste rafraîchir la rue où veut-on repenser le centre-ville dans son ensemble ? Cette réflexion doit se faire en associant les habitants de tous les quartiers de la ville, les commerçants et les riverains. Elle doit permettre de comprendre les priorités de chacun, les contraintes auxquelles il est exposé.

La deuxième étape est l’élaboration de trois ou quatre scenarii d’aménagement en mettant en avant à chaque fois leurs avantages et leurs inconvénients et d’évaluer leur coût. Ce qui est essentiel est l’implication d’un comité de citoyens tirés au sort, des associations concernées et des citoyens volontaires, qui favorise la compréhension des choix effectués. C’est le principe du comité d’habitants.

La troisième étape de cette nouvelle phase de concertation repose sur la tenue d’une grande réunion publique avec la présentation objective de chaque scénario suivie d’un débat permettant de comprendre les différents scenarii et d’y apporter des améliorations. Le comité d’habitants  a un rôle clef à jouer dans cet échange en partageant ses impressions et les connaissances acquises avec le public.

La quatrième étape consiste à organiser une votation citoyenne au cours de laquelle les habitants de notre ville pourront choisir leur projet pour la principale artère commerciale de Fontenay-aux-Roses.

La cinquième étape concerne la mise en œuvre du projet co-construit retenu, dont la réussite nécessite l’implication du comité d’habitants, notamment pour éviter des déceptions inutiles des usagers.

Cette relance du processus de concertation passe tout d’abord par l’abandon du projet actuel défendu par le Maire. Pour y parvenir, nous devons être le plus nombreux possible le 9 mars prochain à 11h à la manifestation organisée par les associations CIVIFAR, FARàVélo, FARENTS et FET devant la Mairie. Plus de détails dans leur pétition (ici).

Gilles Mergy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )