17 octobre 2021 | 03:20
Vous etes ici:  / Libre opinion / Il va falloir changer le nom de la ville…

Il va falloir changer le nom de la ville…

Reste plus que 2 ans et demi pour mettre du béton partout.
Mais ça y est, c’est déjà parti.
Vous avez aimé les Mouilleboeufs 1, vous allez avoir les Mouilleboeufs 2, la Cavée et ses 3 programmes, les Potiers, Les Blagis (+ 600 logements) mais aussi la place du général de Gaulle avec « le trou Osica », très probablement le « bâtiment du vétérinaire » et n’oublions pas la nouvelle trouvaille du maire  (hors de toute concertation) : l’immeuble « du fond de la place » (42 logements).
Une vraie place comme on en veut, avec plein d’ immeubles. Et des commerces: un poissonnier, une boutique de robes de mariées,  un luthier, un oiseleur, etc… Bref tout ce qui manque à Fontenay pour rendre la vie agréable.
Pas suffisant ?
Et vous faites quoi  des programmes à venir du «Panorama» ,  de la «Croix Rouge», du «centre Pierre Bonnard», de la « station Esso ».
En voilà des immeubles dans une ville déjà  bien dense. Bon d’accord pas la bonne densité, pas de la densité sociale, il faut de celle qui fait tourner les commerces comme dirait un adjoint fana des commerces.
Bon, j’ oublie certainement des immeubles.
A ce sujet, merci à tous de signaler à la mairie – en se dépêchant il ne reste plus que 2 ans 1/2- tout terrain à partir de 100 m2 qui serait disponible pour une petite construction.
Et en  choisissant convenablement la peinture des immeubles, on pourrait rebaptiser la ville sans trop de frais:  « Fontenay aux (Immeubles) Roses.
Jean Guy Croland

2 RÉPONSES

  • Gilles Mergy

    Excellent article. Le fait d’avoir une réflexion sur l’évolution de notre ville, de ses équipements, de la nature et du nombre de ses logements est indispensable. Le fait d’améliorer la Cavée, entrée de ville dégradée, est aussi positif.
    Mais le Maire et une partie de son équipe (qui s’étiole au fil du temps néanmoins) ne raisonnent que sur la seule logique de la construction immobilière haut de gamme. C’est l’alpha et l’omega de leur politique et cela relève d’une sorte de privatisation de l’action publique dans notre commune : je fais venir des ménages riches et j’ai une ville dynamique et en bonne santé. Tout le reste devient secondaire, ce qui explique l’incapacité de cette équipe municipale à mener à bien le moindre projet structurant dans notre commune (à l’exception comme déjà rappelé de la rénovation à prix d’or de la place de l’église).
    Gilles Mergy
    Conseiller municipal

  • Louis-Marie HAMEL

    Comme notre Président, à Fontenay, on travaille pour une population bien ciblée, tout comme d’ailleurs, chez nos voisins (voyez le centre de Chatenay-Malabry). N’oubliez pas, quand même, que nous somme dans les Hauts-de Seine !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )