22 octobre 2021 | 06:15
Vous etes ici:  / Libre opinion / Le « Chant de la victoire » par Laurent Vastel

Le « Chant de la victoire » par Laurent Vastel

Je n’y étais pas, mais il paraît que Laurent Vastel s’est glorifié dimanche soir de sa victoire à Fontenay-aux-Roses…

Je voudrais lui rappeler que s’il y a victoire, c’est qu’on a été élu ou réélu ; il ne me semble pas qu’il soit dans ce cas…

La réalité, c’est bien que Laurent Vastel a perdu les élections départementales de 2021. Un peu de modestie ne devrait pas lui nuire…

Certes, Laurent Vastel est arrivé en tête sur la commune de Fontenay-aux-Roses au second tour des départementales. Cela ne fait pas pour autant de la victoire de L. Adjroud et Astrib Brobecker une demi-victoire, comme j’ai pu entendre certains le dire, puisqu’ils sont maintenant les élus du canton…

La réalité à Fontenay-aux-Roses, c’est que le nombre des voix qui se sont portées sur Laurent Vastel a diminué de 170 par rapport au second tour des municipales, contre moins de 20 pour son opposition. Son avance aux municipales, 5,8%, s’est ainsi réduite de près de la moitié, pour n’être plus que de 3,3%.

À ce rythme de baisse annuelle, qui accompagne celui des promesses non tenues, la majorité de Laurent Vastel sera bientôt largement minoritaire. On comprend mieux pourquoi il rechigne tant à la mise en place d’une réelle démocratie participative…

Il reste maintenant à nos nouveaux élus, qui seront dans la minorité du Conseil départemental, à relever deux défis :

  • Faire mieux que les sortants, notamment dans l’écoute et la prise en compte des besoins des habitants ;
  • Convaincre les abstentionnistes de revenir aux urnes lors des prochaines élections ; cela passe notamment par le respect des engagements pris devant les électeurs.

Je leur fait confiance pour cela, et ils savent que s’ils peuvent compter sur mon appui. Je n’hésiterai pas non plus à leur rappeler d’éventuelles promesses oubliées…

Michel Giraud

3 RÉPONSES

  • Daniel Marteau

    Michel, je souhaiterais apporter un complément chiffré à ton article.
    Au second tour des municipales de 2020, L. Vastel obtenait 3090 voix sur 6005 exprimées.
    Soit 51,5% des votants.
    Il avait donc le soutien d’une majorité de votants Fontenaisiens (pas des Fontenaisiens).
    Au second tour des départementales de juin 2021,  L. Vastel obtient 2920 voix sur 5872 votants. 
    Soit 49,7% des votants 
    Il n’a donc plus le soutien d’une majorité de votants Fontenaisiens ( évidement encore moins des Fontenaisiens).
    Rajoutons que seulement 39,9 % de Fontenaisiens se sont exprimés.
    Avec 49,7% de voix sur son nom c’est seulement 20 % de Fontenaisiens qui le soutiennent
    C’est donc 80 % de Fontenaisiens qui n’ont pas voté pour lui ou ont voté contre lui.
    Hors de question de parler d’illégitimité, bien entendu.
    Mais une chaude recommandation d’humilité .
    Et une obligation pour lui de commencer à entendre les Fontenaisiens qui lui font des propositions dans beaucoup de domaines et de ne pas les mépriser comme il le fait depuis 6 ans.

  • Alain Lhémery

    Nous avons assiste dimanche soir dernier à un simulacre de proclamation des résultats qui a eu lieu au théâtre des Sources. Après qu’un fidèle guetteur a donné le signal que notre nouvelle conseillère départementale Astrid Brobecker avait dû quitter les lieux après une heure d’attente pour se rendre à Chatillon, à 23h25, Mr Vastel en compagnie d’une partie des élus de la “majorité” municipale est arrivé pour proclamer les résultats des élections.

    Il s’est félicité de sa victoire à Fontenay, prétendant ne pas connaître les résultats de Chatillon, ces derniers étant pourtant connus depuis plus de deux heures. Ainsi, il pouvait s’exonérer de reconnaître qu’il avait bel et bien perdu l’élection départementale. Mme Bekiari, tout-de-même remplaçante de Mr Vastel pour ces élections départementales n’était pas présente ; disposait-elle quant à elle des résultats de Chatillon ? La campagne a été fatigante.

    Ce simulacre de proclamation, avec cette mise en scène bien huilée dont la conception a dû donner quelque plaisir à certains (je l’espère en tout cas.) était une bien belle représentation de la comédie politique, mais d’une comédie qui relève du passé ou qui mériterait d’être jetées dans ses oubliettes.
    Si une telle attitude ne peut à elle seule expliquer la terrible abstention, il ne fait guère de doute que cela est significatif et y participe.

    Une bien triste fin de journée déjà maussade lorsque l’on a joué le rôle d’assesseur.
    Après, suivant ce que l’on avait voté, on pouvait avoir des raisons de se réjouir quand-même et de dépasser la tristesse évoquée.

  • Gilles Mergy

    J’invite humblement L. Vastel a relire le fameux poème de Rudyard Kipling « Si » et notamment les deux vers suivants dans leur traduction par André Maurois :
    « Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
    Et recevoir ces deux menteurs d’un même front »

    Et comme le conclut ce Grand auteur « tu seras un homme mon fils ».

    J’espère que notre maire surmontera sa rancoeur et saura travailler au service de l’intérêt général avec notre nouvelle conseillère départementale.
    Gilles Mergy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )