16 mai 2021 | 19:56
Vous etes ici:  / Libre opinion / L’info de la semaine – Élections départementales : la campagne peut démarrer

L’info de la semaine – Élections départementales : la campagne peut démarrer

Après avoir pris l’avis des maires durant le week-end précédent, le gouvernement l’a confirmé : les élections départementales et régionales, reportées d’une semaine, auront bien lieu en juin, les dimanche 20 et 27.

Après avoir sollicité l’accord de leurs militants, le PS et EELV vont également annoncer une candidature commune sur le canton Châtillon-Fontenay. Leurs candidats bénéficieront d’un large soutien à gauche et au centre-gauche, même si LFI ne donnera probablement pas de consigne de vote au premier tour, et si le Parti Communiste n’a pas encore communiqué sa position.

Comme je l’ai écrit dans un article précédent, une forte mobilisation de son électorat peut permettre à la gauche de regagner ce canton perdu en 2015. Il ne reste qu’à peine plus de deux mois pour cela.

Les méfaits de la droite à Châtillon sont bien connus, et ont conduit à un changement de majorité lors des dernières municipales. À Fontenay-aux-Roses, de conseil municipal en conseil municipal, Laurent Vastel montre qu’entre les promesses de campagne et la réalité de l’action municipale, le fossé se creuse, et cela ne peut être justifié par des conditions sanitaires exceptionnelles qui étaient déjà connues en juin dernier. Enfin, le binôme Vastel-Bataille a plus brillé au Conseil départemental par son inactivité que par la qualité de ses propositions.

Mais ne faire campagne que sur ces éléments négatifs ne peut pas suffire. Les candidats ne mobiliseront les électeurs qu’en leur disant ce qu’ils feront de mieux que les sortants !

Rappelons que le département dispose d’un excédent budgétaire 2020 de plus d’un demi-milliard d’Euros sur un budget total de 2,3 Milliard d’Euro (soit un excédent de l’ordre du quart du budget !). Avec cette manne, de nombreuses actions pourraient être financées. Je cite quelques exemples qu’il me plairait de voir repris par les candidats : renforcer la protection sociale des enfants notamment quand ils atteignent leur majorité (contrats jeunes adultes) ; accélérer le financement de la rénovation thermique des collèges (directement) et des HLM (via Hauts-de Seine habitat) ; financer des infrastructures cyclables sur la voirie départementale ; réorienter l’aide à l’investissement des communes vers des projets utiles (rénovation thermique des écoles par exemple) plutôt que de prestige (fontaines et places minérales…) ; etc.

J’ai vraiment hâte d’entendre les candidats sur ces sujets, et sur d’autres que j’ai certainement oubliés !

Michel Giraud

Nb / Du côté des sortants (Laurent Vastel, UDI, et Anne-Christine Bataille, LR), la fumée blanche n’est pas encore visible ; tractations toujours en cours ! L’enjeu ? le soutien de LREM, qui achèverait ainsi son reniement…

5 RÉPONSES

  • Gilles Mergy

    Merci Michel Giraud pour votre remarquable analyse des enjeux des élections départementales.
    Le bilan de L. Vastel au Conseil départemental est inexistant car il y a brillé par son absence (il avait ainsi par exemple séché le vote du budget 2020…).
    Pour autant, l’alternance que j’appelle de mes voeux tout comme de nombreux Fontenaisiens se fera, comme vous l’écrivez, sur la base d’un projet permettant de faire des Hauts de Seine un département plus solidaire, plus écologique, et plus proche de nos concitoyens.
    Le département des Hauts de Seine dégage chaque année des excédents financiers colossaux.
    Dans sa communication, le Président du département met en avant son action “exemplaire” en matière de tourisme ou de culture mais jamais ce qu’il fait sur son “coeur de métier”: le social et la solidarité. Comme s’il avait honte de son (in)action dans ces domaines alors qu’il s’agit des principales compétences du département. Malgré sa richesse, le département consacre moins d’argent par habitant que la moyenne des départements français aux seniors, aux personnes âgées ou aux familles…
    Avoir de nouveau un binôme de gauche (PS-EELV) sur Fontenay et Chatillon permettra d’infléchir la politique de la majorité départementale et de l’inciter enfin à agir pour les altoséquanais les plus fragiles et les plus démunis.

  • Dominique Leonard

    Ce week-end les instances centristes devaient arrêter leur position quand à la viabilité de leur binôme Bataille/Vastel.
    Choix cornélien pour ces adeptes macronistes du en même temps ! Garder Bataille qui a fait basculer au PS la ville de Chatillon, mais garder l’investiture LR qui n’a rien d’autre à proposer ou bien remplacer Anne-Christine Bataille par la suppléante du député Modem, le très indépendant Jean-Louis Bourlanges, intellectuel respectable, Carole GUILLERM .
    Dans ce cas le tandem s’assure du soutien de la République en Mensonges et laisse les LR cocus, quel suspense !

  • Dominique Leonard

    Quel militant gaulliste peut imaginer une seule seconde Charles Pasqua donner l’investiture de la majorité départementale à un nomade du centre, du MoDem à l’UDI en passant par Désirs d’Avenir de Madame Royal lors de son passage à Montrouge, un ex-jeune chirurgien aux dents longues qui par son impatience a fait basculer à gauche la ville de Meulan dans une folle triangulaire, sérieusement vous imaginez Charles Pasqua investir Laurent Vastel ?

  • Dominique Leonard

    Ainsi JUVIN l’a fait. Comme son compère urgentuste Muselier en PACA, il n’a pensé qu’à son élection à la région en s’auto nommant tête de liste de Pecresse dans le 92 tout en donnant l’investiture dans nos cantons de Châtillon/Fontenay aux candidats suivants.
    Pour Chatillon, A.C. Bataille jamais encartée, promue par JP Schosteck en 2014. Déçue de ne pas avoir été choisie pour succéder à JOS elle le trahira à mi mandat et conduira une liste dissidente qui aboutira à faire passer la ville à gauche, une première depuis 1983. Son suppléant est un joyeux inconnu dont le titre de gloire est d’être le gendre d’un ancien adjoint de JPS.
    Pour Fontenay, Vastel, ex Modem, ex Désirs d’avenir, devenu UDI qui doit sa majorité a EN MARCHE tendance jambe gauche menée par des ex socialistes de l’équipe Buchet dont Lafon qui trouvait que rien n’était assez à gauche et suppléante Despina Bekiari elle aussi ex PS devenue EN MARCHE.
    JUVIN a donc investi 4 personnes dont aucune LR dont 2 macronistes de gauche.
    Point commun entre Bataille et Vastel : avoir fait passer à gauche des communes tenues par la droite depuis 30 ans (cf Meulan)
    Bon choix madame, bon choix monsieur, 2 sièges perdus pour la majorité départementale.

  • Dominique Leonard

    Ce soir les candidats aux élections départementales sont connus :
    Michel Faye / Christine Vicari (associatifs)
    AC Bataille / L Vastel DVD EN MARCHE
    A Brobecker / L Adjroud EELV/PS
    2 candidats du PC
    J Chatelain / D Delorme-Monsarrat FN

    Faites vos jeux et n’oubliez pas vos procurations 20 et 27 juin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )