22 juin 2021 | 06:25
Vous etes ici:  / Libre opinion / L’info de la semaine : Élections départementales – Laurent Vastel candidat à sa propre succession !

L’info de la semaine : Élections départementales – Laurent Vastel candidat à sa propre succession !

« Voilà une info qui ne peut surprendre que les naïfs ! », me diront M. Croland et sa grand-mère !

En fait, l’info n’est pas tant que M. Vastel soit candidat à sa propre succession sur le canton Châtillon-Fontenay, mais plutôt « avec qui, et sans ou contre qui, dans son camp ? »

Maintenant nous savons avec qui ; en particulier :

  • Mme Bataille, conseillère municipale de Châtillon, élue en binôme avec Laurent Vastel en 2015 ;
  • Mme Bekiari, adjointe de Laurent Vastel après avoir été celle de Pascal Buchet, qui sera la suppléante de Mme Bataille.

Mais sans ou contre qui dans son camp ?

  • Nous savons que, après les avoir exclus de sa liste aux municipales, Laurent Vastel n’est pas en odeur de sainteté auprès d’une partie des militants du parti Les Républicains ;
  • Nous savons également que Mme Bataille est accusée par les mêmes d’avoir contribué à la chute de JP Schosteck, maire de Châtillon pendant 37 ans ;
  • Bien que Mme Bekiari soit animatrice LREM de Fontenay-aux-Roses, ce parti ne semble pas soutenir la candidature de Mme Bataille et M. Vastel… (Cf. les logos au bas des tracts et affiches) ;
  • Enfin, Michel Faye, adjoint à l’urbanisme au début de la première mandature municipale de L. Vastel, et à ce titre auteur d’un PLU très densificateur, qui a beaucoup écrit et agit pour faire battre la liste d’opposition aux municipales 2020 à Fontenay-aux-Roses, est lui-même candidat avec Mme Vicari.

Cela fait beaucoup de « sans nous » ou de « contre nous » de son camp auxquels devra faire face un binôme de sortants qui n’a jusqu’à présent pas brillé par son activité au Conseil départemental…

J’entends déjà Jean-Guy et Lucienne s’écrier « On s’en fout ! » Et ils ont raison.

Quelles que soient les dissensions au sein de la droite, n’oublions pas que le binôme Bataille-Vastel bénéficie du privilège du sortant. Cela lui assure, de fait, quelques points de plus aux soirs des résultats. La victoire des candidats de gauche, si elle est largement possible, est donc loin d’être acquise. Elle passera par :

  • Une large mobilisation de ses militants, adhérents, sympathisants et électeurs ; il n’y a plus de temps à perdre pour cela ;
  • La mise en avant de propositions au bénéfice de tous (plus de social et de solidarité ; plus de protection de l’environnement ; etc.), financées par une diminution des réserves financières du département (plus d’un demi-milliard d’Euros !) et une réduction des investissements de prestige dont se glorifie Laurent Vastel, mais qui ne profitent que très peu aux habitants du département.

Il faut donc donner une vraie dynamique positive à cette campagne électorale, qui sera très courte.

Michel Giraud

11 RÉPONSES

  • Gilles Mergy

    Les premiers documents de campagne publiés d’une part par le binôme sortant et d’autre part par le binôme soutenu par EELV, le PS, le PRG-Centre gauche sont très éclairants.
    Laurent Vastel et ses co-lisitiers utilisent la moitié de l’espace pour se présenter eux mêmes et l’autre moitié pour rappeler les compétences du département. A noter que Vastel souligne qu’il est chef de service de l’hôpital de Garches, ce qui est inexact. Il suffit de consulter le site de l’hôpital pour constater que L. Vastel n’est qu’un simple membre du corps médical de ce service.
    Lounes Adjroud et Astrid Brobecker (ainsi que leurs remplaçants Pauline le Fur et Andy Kangoud) présentent d’ores et déjà les grands axes de leur projet pour renforcer l’action sociale, la solidarité, le soutien aux collèges et la transition écologique dans les Hauts de Seine et sur le canton Châtillon Fontenay
    Gilles Mergy

  • Dominique Leonard

    Les Français ont la mémoire courte ,entendons nous fréquemment.
    2020 élections municipales à Bordeaux, les LR juppéistes s’allient à En Marche et au Modem ; bilan EELV à la mairie.
    A Lyon, Wauquiez s’allie à Collomb En Marche, premier lieutenant de Macron, résultat maire EELV.
    2021 départementales à Fontenay-Chatillon, le Pr Juvin patron LR du 92 investit le Pr Vastel UDI/MODEM/EN MARCHE avec une suppléante de La République En Mensonges, et en binôme une divers droite à l’origine de la défaite de la maison SCHOSTECK à Chatillon et un suppléant inconnu, Mr Castro peut être pour attirer des communistes nostalgiques !
    En juin jamais 2 sans 3 la perte des 2 postes de conseillers départementaux sera cinglante, et EELV fera son entrée à Nanterre en compagnie d’un apparatchik socialiste.
    Mes félicitations anticipées pour leurs choix au Professeur Juvin et à notre brillant délégué de circonscription Blot dont la vue ne dépasse pas Le Plessis Robinson.

  • Dominique Leonard

    Le document de campagne de notre leader Vastelo met en exergue, au delà d’un titre non avéré, une différence majeure avec celui des municipales.
    Ce collectionneur de logo n’en a plus que 5 cette année, exit le Parti Animaliste et surtout le logo de La République En Marche n’est plus là !
    Notre leader a oublié d’être bête et sait bien que se réclamer de Macron n’est pas du tout porteur dans le 92.
    Pourtant les pages intérieures sont riches d’enseignement, en effet Despina BEKIARI fait mention de son appartenance a En Marche, ce qui est en phase avec la majorité municipale de Laurent VASTEL.
    Du côté châtillonais, madame Bataille n’est porteuse d’aucun logo et pour cause, mais son suppléant souligne qu’il a adhéré RECEMMENT à l’UPC, le parti créé par Jean-Pierre SCOSTECK et là il y a une légère incongruité, car tous les électeurs de droite châtillonais n’ont pas oublié la trahison de Madame Bataille à mi-mandat et que son acharnement à combattre Jean-Pierre SCHOSTECK à contribué à faire passer à la gauche une ville à droite depuis 1983.
    A noter que Laurent VASTEL dans sa jeunesse avait réussi la même performance en provoquant une triangulaire à Meulan (78) et faisant basculer à gauche une ville à droite depuis la libération. Comme en PACA les investitures LR sont parfois incompréhensibles.
    N’oubliez pas de voter en juin et faites des procurations à des personnes de confiance
    Dominique LEONARD
    Ancien conseiller départemental LR

  • Anne Balin

    Je souhaite faire un correctif au commentaire de M Léonard
    Ce n est pas M Vastel qui a souhaité ne pas avoir l étiquette “En Marche” mais le parti “En Marche” et notamment la section de Châtillon “En Marche” qui a refusé de soutenir M Vastel du fait de son bilan précédent… Regardez bien les communications En Marche.
    Et concernant le parti animaliste rappelons les faits : Mme Collet compagne de M Vastel a été élue représentante du parti animaliste à Fontenay comme de part hasard quelques mois avant la campagne municipale et a rejoint la liste de son compagnon M Vastel. Et maintenant le mot d’ordre du parti animaliste est de soutenir LFI (La France Insoumise parti de M Mélenchon)… cherchez l erreur… Les soirées de préparations pour la campagne départementale doivent être animées dans certains foyers 🙂

  • Dominique Leonard

    Le En Même Temps se poursuit avec le double jeu macronien, pourquoi sur son tract Madame Despina BEKIARI se revendique-t-elle de EN MARCHE ?
    De même pourquoi le suppléant de Chatillon Monsieur de CASTRO se réclame-t-il du parti de Jean-Pierre SCOSTECK alors que celui ci souhaite le pire à Madame Bataille ? IMPOSTURES ?

  • Anne Balin

    Je ne connais pas les 2 personnes de Châtillon mais concernant le candidat M Vastel et la remplaçante de Mme Bataille, c’est à dire Mme Bekiari, l’histoire nous dit que ces 2 personnes vont d’un parti à l’autre uniquement par opportunisme à chaque fois.
    Ce sont deux personnes qui recherchent des mandats et qui font très peu de choses pour ne pas dire rien pendant ces mandats…
    Aux électeurs de choisir… Ont-ils envie de choisir des imposteurs qui ne recherchent que les indemnités d’élu ???
    Regardons juste le bilan de M Vastel durant ses mandats précédents à la tête de la ville et au département ?
    M Vastel annonce haut et fort dans le magazine municipal qu’il n augmente pas les impôts alors qu’il va les augmenter de 18% d’après ce que j’ai compris et il ne participe pas aux réunions du budget annuel du département
    Ce n’était pas important ???

  • Dominique Leonard

    Madame Bataille fait croire par des communiqués bidon qu’elle a le soutien de Jean-Pierre Schosteck. Dans son dernier tract à une semaine du premier tour des municipales elle traînait JPS dans la boue, après avoir trahi la majorité municipale avec laquelle elle avait été élue, vexée que JPS ne l’ai pas désignée pour lui succéder à la fin de son mandat. Chatillon à droite depuis 1983 après avoir écarté les communistes de la mairie.
    La trahison de madame Bataille a permis l’élection d’une majorité PS/EELV, si 10% des électeurs de droite votent pour elle c’est qu’ils ne seront vraiment pas rancuniers !
    Et le suppléant a pour seul talent d’être le gendre d’un ancien maire adjoint. OPPORTUNISTES

  • JF Dumas

    Un rectificatif au commentaire de Monsieur Leonard : Non, EELV ne fera pas son entrée au Conseil départemental, si l’on entend par cela que ce serait la première fois qu’il y aurait une ou un élu Vert à Nanterre puisque Les Verts devenus EELV ont déjà eu un élu qui y a siégé de 2001 à 2014 : Vincent Gazeille, conseiller du canton du Bas Clamart, seul écolo dans une assemblée où la droite dominait sans partage d’abord sous la présidence de Charles Pasqua puis de Nicolas Sarkozy et enfin de Patrick Devedjian avec une opposition rouge et rose qui a longtemps pris les Verts pour des rigolos (dans le meilleur des cas) ! Il lui aura fallu du courage et de la ténacité pour tenir le coup mais aussi de l’astuce pour infléchir, hélas, à la marge la politique départementale. Secrétaire départemental des Verts 92 à l’époque de sa première élection, je peux en témoigner, ce ne fut pas une sinécure ! Vincent fut un élu comme on aimerait qu’ils le soient tous. Pour lui, ce qui compte, c’est l’engagement militant et pouvoir vivre le plus possible en harmonie avec ses convictions, non la carrière. Il n’était ni arriviste, ni carriériste comme le sont trop d’écolos aujourd’hui. Par la suite, Vincent en cohérence avec lui-même, a choisi de changer de vie. Il a quitté Clamart et s’est reconverti dans le maraichage bio. Une reconversion réussie et une façon pour lui de continuer à faire avancer efficacement et concrètement l’écologie.

  • Dominique Leonard

    Ce matin toute la macronie était réunie autour du Leader Vastelo. Certes Lafon était dispensé de distribution tout comme la suppléante Despina, une photo de Pécresse flottait mais Michel Renaud distribuait la propagande de Vastel tout en étant candidat sur la liste EN MARCHE
    Madame Bataille est passée mais trop timide n’a salué personne et tout l’état major a pris l’apéro avec le leader Vastelo encadré par ses amis de l’UDI, tous fans de promotion immobilière surtout Bouygues, vous savez les maisons de MACONS

  • Dominique Leonard

    Philippe JUVIN sera demain matin à 10h30 au marché du Plessis pour voler au secours de la victoire dans un canton acquis à la droite. J’espère que nos compagnons de LR qui le verront ne manqueront pas de le féliciter pour avoir investi un UDI MACRONISTE ex MODEM ex DESIRS d’AVENIR ex électeur de MITTERAND vous l’avez reconnu notre leader Vastelo et sa binôme de droite soit disant mais jamais à LR aux limites du FN madame Bataille qui a trahi JP Schosteck et livré la ville de Chatillon au PS. Dans un western nous lui aurions offert du goudron et des plumes

  • Dominique Léonard

    De la dure vie d’être MODEM : le samedi à FAR Michel RENAUD distribue la propagande de son leader Vastelo pour qu’il soit élu au Conseil Départemental de droite du 92, toute cravate ORANGE au vent.
    Le Dimanche à Chatillon, cravate bleue, il distribue la propagande EN MARCHE contre la liste PECRESSE qu’il soutenait le samedi.
    Michel m’a gentiment, à son habitude, expliqué que je ne comprenais rien à la politique et qu’il y avait une vérité pour la commune, une à l’interco , une troisième au Département, une quatrième à la Région et enfin une vision nationale.
    Comme disait leur maître à penser ce n’est pas la girouette qui tourne c’est le vent.

    Dominique LEONARD RPR depuis 1980 et toujours gaulliste social jusqu’à ce jour
    Conseiller Départemental de l’UMP puis LR de 2001 à 2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )