10 décembre 2022 | 11:16
Vous etes ici:  / Libre opinion / POUR UN PLAN DE SOBRIETE ENERGETIQUE A FONTENAY

POUR UN PLAN DE SOBRIETE ENERGETIQUE A FONTENAY

Depuis longtemps, on dénonce le caractère non-durable d’un modèle économique et social basé sur des énergies épuisables. Le rapport Meadows de 1972 démontrait déjà qu’un monde en croissance permanente buterait au XXIème siècle sur les limites planétaires. Les chocs pétroliers de 1973 et 1979 avaient permis des plans d’économies d’énergie, mais ils ont été vite oubliés ensuite. Aujourd’hui, la crise énergétique liée à la guerre en Ukraine et la fermeture probable de la fourniture en gaz russe à l’Europe nous oblige à agir de nouveau dans l’urgence. Comme si les leçons des années 70 n’avaient pas été tirées.

Au-delà de l’action nécessaire de l’Etat et de l’Union Européenne, les collectivités locales ont aussi leur rôle à jouer. Ces dernières semaines, plusieurs villes ont annoncé des plans de sobriété énergétique locaux : Lille, Paris… mais aussi des villes plus petites comme Pessac ou Digoin.

A deux reprises, j’ai parlé de sobriété en Conseil Municipal en février dernier : le maire Laurent Vastel a qualifié cela de « misérabilisme » … Pourtant, la ville de Fontenay-aux-Roses doit aussi faire son plan de sobriété énergétique !

Les économies d’énergie possibles sont nombreuses :

  • Chauffage à 19°C des bâtiments publics le jour, et l’arrêter en cas d’inoccupation la nuit et les week-ends. Et 14°C pour les gymnases ;
  • Extinction de l’éclairage des bâtiments publics la nuit ;
  • Extinction permanente des écrans vidéo publicitaires ;
  • Généralisation des détecteurs de présence ou minuterie pour l’éclairage des couloirs, des escaliers et des parkings souterrains ;
  • Arrêt de la ventilation électrique des bâtiments publics en cas d’inoccupation la nuit et les week-ends ;
  • Mise en place de flotte de vélos à assistance électrique pour les déplacements des fonctionnaires municipaux ;
  • Baisse de 1°C de la température de la piscine ;
  • Ateliers de sensibilisation des commerçants sur les écogestes (consigne de climatisation sur 26°C, amélioration de l’étanchéité des portes…) ;
  • Remplacement des ampoules d’anciennes générations par des LEDs ;
  • Etc.

Mais au-delà de l’urgence pour l’hiver à venir, la ville doit poursuivre un plan ambitieux de réduction de ses consommations d’énergie à long terme. Il devra prévoir un plan de rénovation énergétique des bâtiments municipaux, la réduction du parc d’automobiles de la commune, la création d’un réseau de pistes cyclables, la piétonisation progressive du centre-ville et des abords des écoles, des campagnes « je vais à l’école à pied ou à vélo » avec accompagnement de parents et d’éducateurs, l’augmentation de la fréquence de passage du bus « Le petit fontenaisien », etc.

La ville de Fontenay doit prendre sa part à la nécessaire sobriété énergétique. Elle doit en faire une priorité et ne pas, dans le même temps, prendre d’autres décisions contraires à cette démarche.

Maxime Messier
Conseiller municipal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )