27 octobre 2021 | 18:30
Vous etes ici:  / Libre opinion / Publication dans Osez Fontenay d’un commentaire censuré dans le blog municipal de MM Vastel et Bigret

Publication dans Osez Fontenay d’un commentaire censuré dans le blog municipal de MM Vastel et Bigret

L’R-Marc !

J’ai soumis une réponse à l’article d’un certain Marc R. intitulé « Chronique d’une fin d’année mouvementée » paru le 8 janvier 2018 dans le blog « fontenayavenir ». Mais mon commentaire, en attente de modération depuis le 12 janvier à 13hh27 min. n’a pas été publié. C’est le choix des administrateurs de ce blog, bon…
Je me permet de poster ici ma réponse à cet article (article que vous pouvez lire à la suite de mon billet tel qu’il a été publié initialement)

Fabrice beckers

Cher Marc R,

Quel article !

Quel courage !

BRAVO Marc, vous marquez les esprits, vous imprimez votre marque, vraiment vous faites avancer le débat, voire vous le fermez dans votre billet doux ! Cependant vous devez craindre quelque chose pour parler autant du projet Citoyen qui consiste à intervertir les emplacements de deux constructions, c’est-à-dire : la construction d’un nouvel espace Multiculturel au fond de la place du Gal de Gaulle et d’un bel immeuble d’habitation dans l’écrin de verdure où se situe l’actuel Théâtre –Cinéma de notre ville.

Quand vous annoncez : “nous avons une majorité municipale qui a été élue démocratiquement, comme l’opposition actuelle l’a été quatre fois de suite”, insinuez-vous que quoi qu’ils fassent, nous devons courber l’échine ?

Quand vous écrivez : “Comme la municipalité précédente, celle-ci a aussi une méthode de travail et une vision de la ville qui lui est propre, la moindre des choses c’est de la laisser œuvrer comme on l’a fait vingt durant avec l’ancien maire, cela me semble être aussi un aspect essentiel de la démocratie” 

Croyez-vous vraiment que, parce que, de votre point de vue, d’autres ont fait des erreurs, n’ont pas écouté, se sont moqué de la démocratie participative… la nouvelle municipalité peut en faire autant, est exempte de communiquer sincèrement et de rendre des comptes à son tour ?

Et quoi, pensez-vous vraiment aider votre prochain ‘ô Marc’ quand vous entreprenez de prévoir l’avenir avec un éloquent : “Car, de toute façon, les Fontenaisiennes (quelle élégance de votre part) et les Fontenaisiens se prononceront librement quand le mandat arrivera à échéance”…

Je suis content que vous utilisiez ce mot « liberté », puisse-t-il enfin avoir un tintement positif chez vous ! Allez Marc, sortez, vivez, consommez, rencontrez les habitants de cette ville, échangez, engagez-vous et osez signer de votre nom ce soutien si bancal qu’aucun maire ne voudrait à son côté !

Marc “R”, vous qui n’en manquez pas.

Merci ! Et oui, merci d’écrire aussi maladroitement, dans un blog qui ne souffre aucun commentaire, sur des sujets que vous semblez maîtriser si peu afin de garder votre petit doigt sur la couture du pantalon du MR, Marc R !

Et pour revenir sur votre couplet concernant le projet citoyen“…sur le plan social, pas de solution crédible pour reloger les familles qui occupent l’immeuble social Saint-Prix” Je pense que puisque que nos élus sont si forts, si élus, si “œuvrant”, vous devriez vous rapprocher encore un peu de certains qui se réjouiraient de voir ces “pauvres” quitter le centre-ville et être remplacés par des riches qui consomment ! (J’avoue ici ne pas savoir combien de point d’exclamation je dois mettre…) Et oui, Marc, vous défendez mal des “mal à droite(s)” qui n’en n’ont que “foutre aux Blagis”… belle leçon de respect reçue le 17 décembre devant 130 personnes !

… sur les chiffres d’ailleurs, vous écrivez : « ce projet n’a réussi qu’à attirer quelques centaines de sympathisants lors de sa présentation », mais ne minimisez pas cela, c’est énorme ! Mais là encore, vous vous trompez nous avons attiré 130 personnes pour la seconde fois… voyez-vous, je ne triche pas sur les chiffres…  L’honnêteté, ça se respecte, non ?

Puis vous avancez que : « tandis que les trois propositions que la ville soumet au vote des citoyens en récolteront certainement six fois plus », si je vous calcule bien, nous attirons avec notre beau projet l’adhésion des centaines de personnes (autour du millier je l’espère) et les votes sur les trois projets 6x plus… ça en fait du monde ! Vivement la restitution du 17 janvier, avec près de 7000 personnes concernées, la salle risque d’être un peu petite.

Mais là encore, vous mélangez tout, pour rappel, l’immeuble en fond de place n’a pas fait partie de la consultation et en cela c’est un vrai problème démocratique, (du mot démocratie, celle-là même que vous défendez). Et pour votre information, concernant les recommandations des quelques 3 x 30 fontenaisiens présents lors des 3 ateliers (que vous avez plutôt justement résumé dans un autre de vos articles) proposés par la mairie sur les usages, la circulation et le mobilier urbain notamment de l’esplanade du château, AUCUN, je dis bien AUCUN plan dessiné en atelier par les participants ne met en avant un scénario avec immeuble ou folie sur l’esplanade… c’est un signe fort pour une esplanade libre et sans construction, non ? (Je peux vous fournir les photographies des plans)

Encore sur les chiffres, vous estimez que le coût du Projet Citoyen (et oui, c’est un beau nom révolutionnaire, Monsieur), n’est pas crédible (quels sont les vôtres ?), sachez que nous attendons de pied ferme l’estimation réaliste des services techniques que nous avons sollicités avec l’accord du Maire lui-même, pour confronter les deux projets.

Enfin, mais vous ne deviez pas être présent à notre réunion d’information, puisque vous annoncez :“Le théâtre est de loin la solution à même de rendre le centre-ville attractif,  les exemples en sont nombreux dans les communes qui nous sont limitrophes, mais il faut  aussi des commerces pour une population qui puisse s’investir, donc consommer” pouvez-vous donner au lecteur curieux que je suis des exemples concrets de ce que vous avancez et surtout apprenez qu’un théâtre est un commerce au même titre qu’un cinéma… (redressez-vous Marc, j’ai bientôt terminé) et que nous imaginons dans le dispositif au minimum deux autres commerces (un bar-restaurant et une librairie) et que l’amplitude horaire de ces COMMERCES est beaucoup plus large et dynamisante que ceux projetés par la municipalité.

Donc, je fais appel à votre bon sens (c’est à dire l’autre) et à l’intelligence d’un maire qui voit au-delà de son mandat… pour reconsidérer votre analyse, ses engagements et sa précipitation.

Bonne année également.
Bien à vous, Marc.

Fabrice Beckers

 

Visualisez le projet citoyen sur : https://youtu.be/tk2RLGbJE64

Signez la pétition : http://chn.ge/2DinM3x

L’article en question

Chronique d’une fin d’année mouvementée

8 janvier 2018 / fontenayavenir

En espace d’une semaine exactement le Conseil municipal a connu une situation pour le moins rocambolesque. 

Le mercredi 20 décembre, le maire a dû interrompre la réunion après que les élus de l’opposition eurent quitté brusquement la salle pour exprimer leur désaccord sur les projets d’aménagement de la ville qui devaient passer en délibération. Certes, un tel évènement n’est jamais agréable, mais le maire et son équipe avaient su le gérer avec beaucoup de sérénité. Néanmoins, ils ont été dans l’obligation de convoquer un Conseil municipal extraordinaire dans les plus brefs  délais car certains sujets doivent être validés en conseil avant la fin de l’année. Une nouvelle réunion s’est donc tenue le 28 décembre.

A l’ordre du jour figuraient évidemment  les sujets pour lesquels l’opposition avait claqué la porte une semaine auparavant, à savoir, le projet d’aménagement de la place de la cavée, de la place de Gaulle, mais aussi le projet immobilier rue Paul Langevin et l’avenir de l’ancien conservatoire rue docteur Soubise. Coup de théâtre, car cette fois-ci, les opposants n’ont exprimé qu’une molle résistance à l’ensemble de l’ordre du jour ; l’unanimité avait même été acquise sur certains points, par exemple, l’installation de parc à vélib dans la ville. Toutefois, on a l’impression que certaines personnes s’opposent aux projets uniquement par principe bien qu’elles soient convaincues de leur bien-fondé. Sauf qu’à force de vouloir systématiquement être dans cette posture,  on finit par se  contredire et on tombe dans le ridicule. S’il est inutile de chercher la cause de cette prise de conscience quasi collective, force est néanmoins  de souligner que le maire a su démontrer avec sa clarté habituelle à quel point ces projets sont nécessaires aujourd’hui, et que les arguments que ses opposants véhiculent sur les places publiques sont complètement faux.

En outre, concernant le projet alternatif de la place de Gaulle: sur le plan social, pas de solution crédible pour reloger les familles  qui occupent  l’immeuble social Saint-Prix dont une quarantaine d’appartements devront être détruits pour le bien de leur projet ;   sur le plan financier, le coût estimé ne correspond pas du tout à la réalité du marché, il me semble même  avoir été délibérément rabaissé ; quant au succès escompté, rien n’est sûr. Le théâtre est de loin la solution à même de rendre le centre-ville attractif,  les exemples en sont nombreux dans les communes qui nous sont limitrophes, mais il faut  aussi des commerces pour une population qui puisse s’investir, donc consommer. 

Pour le reste, ce projet n’a réussi qu’à attirer quelques centaines de sympathisants lors de sa présentation, tandis que les trois propositions que la ville soumet au vote des citoyens en récolteront certainement six fois plus. Faut-il rappeler que nous avons une majorité municipale qui a été élue démocratiquement, comme l’opposition actuelle l’a été quatre fois de suite. Comme la municipalité précédente, celle-ci a aussi une méthode de travail et une vision de la ville qui lui est propre, la moindre des choses c’est de la laisser œuvrer comme on l’a fait vingt durant avec l’ancien maire, cela me semble être aussi un aspect essentiel de la démocratie.  Car, de toute façon, les Fontenaisiennes et les Fontenaisiens se prononceront librement quand le mandat arrivera à échéance.

En tout cas, en revenant au Conseil municipal, il est bien de dire que l’année s’est terminée sur un ton entièrement positif, encourageant, et que l’année prochaine sera encore meilleure.

 

Bonne année

Marc R

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )