6 février 2023 | 05:09
Vous etes ici:  / Libre opinion / Quelle crédibilité peut-on accorder aux déclarations et engagements de M. Vastel ?

Quelle crédibilité peut-on accorder aux déclarations et engagements de M. Vastel ?

D’importantes dépenses d’investissements prévues en 2023 à Fontenay-aux-Roses nous amènent à nous poser la question de la valeur des déclarations et des engagements de M. Vastel auprès des Fontenaisiens, que ce soit avant, pendant ou après les dernières campagnes électorales, municipale et départementale.

Prenons 2 exemples.

1 / Le bâtiment du Conservatoire de la rue du docteur Soubise.

Rappelons-nous que M. Vastel et son premier adjoint de l’époque déclaraient dans une mémorable réunion (à laquelle M. Vastel avait « invité » beaucoup de ses soutiens – qui ne s’étaient jusqu’alors jamais intéressés à la question du devenir du Conservatoire de la rue du Docteur Soubise –  et cela pour mieux orienter le vote à main levée qu’il avait, de façon totalement inattendue, organisé en fin de réunion ..!) que la municipalité ne disposait pas d’1 million d’euros (chiffre donné par MM Vastel et son adjoint eux-mêmes) pour les consacrer à la mise à niveau réglementaire de l’ensemble du bâtiment pour le conserver dans les actifs de la ville à la disposition des Fontenaisiens et de leurs associations.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

La municipalité prévoit dans les mois qui viennent la vente de la plus grande partie de ce bâtiment, soit 680 m2 de surfaces closes et couvertes (1 auditorium, 1 salle de danse, 1 pavillon de 100 m2, de nombreuses salles de réunions), ainsi que 450 m2 d’espace verts, 7 places extérieures de stationnement, pour la somme totale de 1million d’euros, soit 1600 € /m2 sans comptabiliser les espaces extérieurs.

Dans le même temps, M. Vastel confirme que la municipalité va dépenser 1,5 million d’euros (avant dérive habituelle des prévisions) pour aménager 200 m2 au rez-de-chaussée de l’ancien Conservatoire avec accès pour les personnes à mobilité réduite, soit 7500 €/m2 sans comptabiliser les espaces extérieurs. 

Ainsi donc, M. Vastel déclare n’avoir pas 1 million d’euros à investir pour conserver la surface totale de l’ensemble du Conservatoire, utile pour le patrimoine communal mais décide de dépenser 1,5 millions d’euros pour réaménager une surface de 200 m2 pompeusement baptisée « Espace Culturel Jean Moulin ».

 2 / Le Théâtre des sources et le Cinéma le Scarron.

Rappelons-nous qu’un groupe de Fontenaisiens avait proposé un projet étayé, structuré, chiffré de Centre Multiculturel consistant à:

      – Implanter un nouveau « Cinéma-Théâtre – Salles d’activités culturelles – Espace de petite restauration conviviale » en fond de la place du Général de Gaulle (en plein cœur de ville, connecté avec les activités du Conservatoire de la Musique et de la Danse, devant une vaste place, à proximité du parking public situé sous le marché, proche des commerçants) en lieu et place du projet de la municipalité de construction d’un bâtiment d’habitation privée, projet dénommé « Stalino-Versaillais », de 5 étages sur rez-de-chaussée représentant 42 logements incluant la démolition d’une dizaine de logements desservis par l’une des cages d’escalier de la barre basse de la Résidence Saint-Prix.

      –  Vendre le terrain de l’actuel Théâtre-Cinéma (très mal placé pour un bâtiment accueillant du public, ouvrant directement sur la rue de la ville la plus fréquentée par les voitures, sans aucune possibilité de se garer et nécessitant une importante dépense pour le remettre à niveau) à un promoteur, bien connu et fortement intéressé par l’idée, pour y construire à son emplacement bien adapté à un immeuble, à proximité des écoles, du parc Sainte-Barbe et de la coulée verte, un bâtiment d’habitation privée d’une capacité identique en nombre de logements à celle du projet municipal du cœur de ville, projet imposé aux Fontenaisiens par M. Vastel sans aucune concertation avec eux. 

Le projet de Centre Multiculturel alternatif n’avait et n’a toujours aucune autre ambition que celle de re-dynamiser le cœur de ville tout en évitant la construction irrémédiable d’un immeuble totalement disproportionné et irrespectueux de l’un des rares bâtiments remarquables de Fontenay aux roses, le château La Boissière.

Ce projet avait été accueilli très favorablement par de nombreux Fontenaisiens lors de 2 présentations publiques (plus de 120 personnes à chaque réunion et de très nombreux messages de soutien).

Le cout global de ce projet alternatif, incluant la construction du nouveau Centre Multiculturel en partie compensée par la vente du terrain de l’actuel Cinéma-Théâtre, avait été estimé en 2018 autour de 6 millions d’euros, hors aménagements scéniques.

Cet investissement avait été confirmé par une société de promotion-construction reconnue, vivement intéressée par une telle opération.

M. Vastel, et des adjoint(e)s de la majorité de la 1ère mandature ont dénigré ce projet en avançant que la municipalité :

      – Ne disposait pas d’un tel budget « pour déplacer de 170 mètres un équipement culturel en bon état » moquait Monsieur Vastel,

      – Avait pour projet de moderniser l’actuel Théâtre des sources « dont l’investissement est bien moins important que le projet des fontenaisiens » affirmait M. Vastel,

      – N’avait juridiquement pas le droit de démolir des logements sociaux et donc « d’exproprier ses habitants sans proposer leur relogement en centre-ville, ce qu’ elle était incapable de réaliser, compte tenu de l’absence de droits à construire », oubliant immédiatement la distance de 170 mètres du nouvel immeuble qu’il reprochait au projet alternatif !

Qu’en est-il aujourd’hui ?

– Le projet de rénovation de l’actuel Théâtre des Sources est programmé avec un coût d’investissement annoncé de 9 millions d’euros (avant dérive habituelle des prévisions), désormais piloté par le Territoire de la VSGP, Maitre d’Ouvrage de ces travaux.

– Le projet d’immeuble « Stalino-Versaillais » est abandonné, mais il est remplacé par un autre projet beaucoup plus vaste qui s’élabore actuellement prévoyant la démolition de l’ensemble des 180 logements de la Résidence Saint Prix pour y construire sur cette même parcelle 2 fois plus de logements dont la moitié seraient des logements privés en accession à la propriété !

Ainsi donc, M. Vastel déclare n’avoir pas le moindre euro à investir pour réfléchir avec les Fontenaisiens en toute objectivité à un projet de Centre Multiculturel en cœur de ville, mais se concède le privilège de déléguer au Territoire de la VSGP l’investissement de 9 millions d’euros pour seulement rénover l’actuel Théâtre et décide toujours sans concertation avec les Fontenaisiens d’élaborer un projet qui nécessitera la destruction de l’ensemble des logements de la Résidence Saint Prix.

Ces deux exemples parmi beaucoup d’autres (citons entre autres: « pas de hausse d’impôts », « relance de la démocratie participative », etc …), apportent un fort discrédit sur les déclarations et les engagements de M. Vastel.

Daniel Marteau et Bernard Welter

2 RÉPONSES

  • Sylvie Lours

    Question : l’énorme trou, protégé derrière des barrières pas très loin de la mairie a-t-il un nouvel avenir, un nouveau promoteur (privé) depuis l’annulation du PC en 2014 ? Ce dernier ne respectait pas la surface légale d’espaces verts et le projet n’était pas harmonieux avec la place du centre-ville et son château…

  • Bernard Welter

    Depuis les Blagis, une onde maléfique ne se propagerait-elle pas jusque dans le tréfonds de ce grand trou béant depuis 8 et bientôt 9 années ?
    Je suggère, chère Sylvie, que le Maire de Fontenay aux roses fasse appel à un imâm pour tenter d’exorciser ce grand trou hanté…
    Il pourrait ensuite se rendre sur le plateau de C-news pour expliquer que sa démarche prend en considération le grand désarroi dont lui ont fait part au moins 10 fontenaisiens face à cette palissade…
    Quelles crédibilités peut-on accorder aux déclarations… etc…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )