12 juillet 2024 | 14:33
Vous etes ici:  / Libre opinion / Réchauffement climatique : Fontenay à contre-temps

Réchauffement climatique : Fontenay à contre-temps

En cette période de canicule tardive à Fontenay et dans toute la région, le réchauffement climatique fait apparaître l’absurdité des choix récents de notre ville.

Prenons deux exemples.

Le premier, c’est l’annulation de la brocante des enfants sur la Place de Gaulle pour cause de canicule. Il est vrai qu’on voit mal comment tenir en plein soleil sous 36 degrés sur cette place où l’ombre est rare… Et pourtant cette place était bien plus arborée et ombragée il y a quelques années ! Mais l’équipe municipale de Laurent Vastel a fait abattre environ la moitié des grands marronniers lors de la rénovation de 2020 ! Résultat : une place très minérale qui est une fournaise en été. Alors que l’on sait que la végétalisation et les arbres en ville sont une nécessité absolue pour limiter les îlots de chaleur urbaine.

Place de Gaulle sur Google StreetView : en haut en 2018, en bas en 2020 après l’abattage des grands marronniers

Le deuxième exemple, c’est la prolifération des moustiques tigres dans la ville. Ils sont apparus en 2018 à Fontenay-aux-Roses, le réchauffement climatique faisant apparaître ce moustique là où il n’existait pas. Il est particulièrement désagréable pour les habitants : piqûres, mais aussi risque de transmission de maladie autrefois tropicales comme la dengue ou le chikungunya.

Moustique tigre à Fontenay-aux-Roses en 2023

Pour lutter contre sa prolifération, il faut éradiquer les eaux stagnantes, là où les moustiques tigres pondent leurs œufs. Et pourtant en 2020 juste devant la mairie, l’équipe municipale de M. Vastel a aménagé cette mare…

Ces 2 exemples démontrent une chose : le maire de Fontenay n’a décidément toujours pas compris la menace que représente le réchauffement climatique pour les habitants ! Avec ses choix dignes du XXème siècle, il enferme notre ville dans une position très inconfortable et nous fait perdre un temps précieux dans la lutte pour le climat…

Maxime Messier
Conseiller municipal EELV

1 RÉPONSE

  • “Un bon croquis vaut mieux qu’un long discours” (Bonaparte)
    Aujourd’hui on dirait photo, mais la démonstration est le même.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )