18 juillet 2024 | 01:39
Vous etes ici:  / Libre opinion / Retour sur le Conseil Municipal du 5 octobre 2023

Retour sur le Conseil Municipal du 5 octobre 2023

Plutôt que de faire un compte rendu exhaustif des débats et des votes, j’ai choisi cette fois un « autre angle » en revenant sur quelques faits marquants de la séance du Conseil Municipal du 5 octobre 2023

Des prises de participation financière de la commune sans réelle utilité pour les Fontenaisiens

Notre commune est actionnaire ultra-minoritaire de plusieurs SPL (société publique locale) et SEM (sociétés d’économie mixte) : SPL Vallée Sud Aménagement, SEM Vallée Sud Mobilités, SPL La cuisine près de chez vous (projet de cuisine centrale géante…).

Notre commune immobilise dans ces structures capitalistes des centaines de milliers d’euros d’argent public sans réelle utilité pour les Fontenaisiens.

Le retour sur investissement dans Vallée Sud Aménagement est très faible, il est nul pour Vallée Sud Mobilités et sera probablement négatif pour la Cuisine près de chez vous au regard du caractère inutile de ce projet de cuisine centrale industrielle. Le manque de transparence de ces sociétés a été pointé du doigt par Mmes Poggi et Le Fur.

Lors de la séance du 5 octobre, les élus ont pris acte du rapport d’activité de Vallée Sud Aménagement qui a investi 0 euro en 2022 sur Fontenay-aux-Roses et poursuivi plusieurs études (mail Boucicaut, Résidence St Prix, Quartier des Paradis, rénovation du Thèatre des Sources, Stade du Panorama). A ce stade, seule celle concernant le Théâtre des Sources pourrait conduire au lancement de travaux effectifs, les autres n’ont pas abouti et le projet de mail Boucicaut est abandonné…

Ils ont également pris acte du rapport d’activité de Vallée Sud Mobilités. La présentation de l’activité de l’entreprise et de ses filiales et de la stratégie suivie pour permettre des investissements en fonds propres massifs sur le rachat de parking sans faire peser le risque sur les actionnaires publics était  très intéressante et je remercie le DG pour sa présence. En revanche, cette société à part au moment de la reprise des parking AutoLib n’a aucune activité sur Fontenay-aux-Roses. M. Messier a également souligné le prisme exclusivement « voiture » dans la vision de la mobilité de cette entreprise.

Quant à la cuisine centrale, le sujet a été évoqué au détour d’un vœu sur l’organisation d’un référendum d’initiative locale voté par les 8 élus de l’opposition et Mme Gagnard. Le Maire a laissé entendre que l’assiette foncière actuellement prévue pour le budget serait trop petite pour mener le projet tel qu’il est prévu. Un peu ballot !

Un pilotage des investissements toujours aussi problématique

Une actualisation des Autorisations de programme / Crédits de paiement sur la rénovation de l’Eglise et du groupe scolaire des Ormeaux a été présentée en séance. Aucun surcoût supplémentaire n’a été annoncé mais les projets sont retardés d’un an ou deux. Selon M. Delerin pour prendre le temps de la décision. Deux minutes avant, le Maire avait souligné l’extrême urgence du projet de l’école des Ormeaux. Ces projets conduisent à un « mur d’investissement » en 2026/2027 en pleine campagne électorale et début d’installation de la nouvelle équipe qui ne sont en règle générale pas les plus propices à la réalisation d’investissements massifs.

La décision modificative budgétaire a acté l’annulation de près de 500 k€ d’investissement en 2023 faute de capacité  humaine à les piloter. C’est l’alerte que j’avais faite au moment du vote du budget. Mes arguments avaient été écartés d’un revers de main par le Maire. La réalité nous rattrape. J’ai proposé qu’en commission municipale nous soient présentés les investissements prévus selon deux catégories : les investissements prioritaires et ceux lancés en cas de retard de l’un des premiers. Cela permettrait d’avoir plus de transparence.

Un ajustements budgétaires majeur sur les dépenses de fluides

Au moment du vote du budget primitif, M. Sommier avait souligné la sur estimation colossale des prévisions de dépenses énergétiques dans le but de justifier la hausse massive des impôts. Il avait bien anticipé les choses : près de 200 k€ de dépenses énergétiques ont été annulées hier.

Une nouvelle volonté d’exclusion d’une association locale

Après FAR à Vélo dont le local prêté par la ville a été repris avec un préavis minimal ; après l’union associative fontenaisienne à qui la municipalité refuse chaque année la mise à disposition d’un stand au forum des associations, c’est Jeunes dans la Cité qui fait l’objet de l’opprobre du Maire qui les a exclu de deux conventions prévoyant l’accompagnement de jeunes de notre commune.

Une équipe éclatée et clairsemée autour du Maire

Si le Maire a toujours son sens de la répartie et toujours son talent habituel pour ironiser sur les propos des élus de l’opposition et pour gloser sur le bilan de son prédécesseur, les élus de la majorité sont souvent aux abonnés absents pendant les débats. En l’absence de Mme Guilleminot et M. Lafon, seul M. Constant est intervenu en dehors de la lecture d’un rapport de présentation. Malheureusement, ce fut une nouvelle fois pour accuser les élus de l’opposition de critiquer le personnel municipal. Mme Brobecker et moi-même avons notamment démenti clairement ses insinuations.

Report d’une délibération majeure

En l’absence de Mme Bullet, la délibération portant sur le rapport d’analyse des besoins sociaux à Fontenay-aux-Roses a été reporté.

Aucune réponse aux questions orales

Le Maire et Mme Bekiari ont répondu plus de trois mois après la présentation de leur motion sur un plan d’économie d’eau à Mme Brobecker et M. Messier. En substance, tout est sous contrôle. Nous pourrons le vérifier ou pas au moment du vote du compte administratif

En revanche, aucune réponse n’a été apportée aux questions de Mmes Gagnard et Poggi et à celles de M. Sommier et moi même. Des réponses écrites nous ont été promises.

Le prochain Conseil Municipal aura lieu le 7 décembre 2023

Gilles Mergy

3 RÉPONSES

  • Bonjour
    Merci de ce compte rendu
    Il y a une phrase que je ne suis pas sur d’avoir comprise :
    “Notre commune immobilise dans ces structures capitalistes des centaines de milliers d’euros d’argent public sans réelle utilité pour les Fontenaisiens.”
    Pourquoi le terme “capitaliste” ?
    Cela fait-il référence au fait que ce soit une société par action ? Ou bien au fait qu’on y trouve des actionnaires privés ?
    Ou que son but est avant tout de faire des bénéfices ?
    Merci de votre réponse

  • Bonjour
    Ce sont des sociétés avec un capital social. Certaines ont aussi des actionnaires privés dans la structure de tête et/ou dans leurs différentes filiales.
    Même celles n’ayant que des actionnaires publics comme la SPL Vallée Sud Aménagement ont vocation à faire des profits comme l’a d’ailleurs souligné la DG de cette société.
    Par ailleurs, la SPL Vallée Sud Aménagement sous traite ensuite ses études à des prestataires 100% privés. Dans ces conditions, l’intérêt de faire appel à cette société est faible et génère en outre des coûts d’intermédiation.
    A votre disposition pour en parler de manière plus approfondie.
    Gilles Mergy

  • Merci de votre réponse

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )