28 novembre 2020 | 15:40
Vous etes ici:  / Démocratie Participative / Urbanisme / Réunion publique sur le PLU organisée en catastrophe par le Maire

Réunion publique sur le PLU organisée en catastrophe par le Maire

Ayant pris conscience que le PLU sera attaquable du fait de l’absence de concertation en phase finale, Monsieur le maire organise en catastrophe une réunion publique sur le PLU, le Mardi 6 Décembre à 19 h, salle Pierre Bonnard, 5 rue de l’Avenir à Fontenay aux Roses. Cette réunion sera présidée par Monsieur le Comissaire enquêteur Jean Jacques Lafitte.

L’ordre du jour proposé porte sur : les emplacements réservés, les espaces verts boisés classés, les arbres et le patrimoine bâti remarquables.

Au delà de ces points, certes importants, il faut espérer qu’a cette réunion il sera donné aux Fontenaisiens la possibilité de poser des questions sur tous les points qui n’ont pas encore fait l’objet d’une information comme cela est légalement prévu et qui sont extrémement structurants pour l’évolution de la ville (règlement, zonage, CINASPIC, etc…).

Et gageons que suite à ces éclaircissements, il sera laissé plus de temps aux Fontenaisiens que jusqu’au 13 décembre pour adresser à Monsieur le Comissaire enquêteur toutes leurs remarques.

Daniel Marteau

4 RÉPONSES

  • je voudrais une précision sur le CINASPIC

    que veux dire : organismes privées chargés de satisfaire un intéret collectif

    merci

  • Bonjour Monsieur,
    Malheureusement, en l’abscence de toute précision dans le PLU nous ne savons pas précisement ce que sous tend cette formulation. Mais elle inquiète.
    En effet, pour faire court, contrairement au précédent (le POS), le nouveau réglement (le PLU) grace à la clause CINASPIC autorisera de construire dans n’importe quelle zone UA, UB,UC,UD,UE, etc…(!) , sans aucune contrainte de hauteur, d’emprise au sol, etc…(!) , un bâtiment qui peut être public au service du public mais aussi un bâtiment privé qui agirait pour le public: par exemple, on laisserait construire un bâtiment par la société privée Tartempion qui sera chargée de la collecte des ordures dans la ville. Et encore une fois n’importe où dans la ville !
    Vous avez compris que c’est une porte ouverte à toutes les dérives. Et cela à la discrétion du maire.
    En synthèse, il aura donc un document de règles (PLU) dont une clause (le CINASPIC) permettra de s’affranchir de toutes les règles !!!
    On pourra donc faire n’importe quoi n’importe où.
    Comme le suggère dans un précédent article J.Y. Sommier, cette partie du PLU doit être fortement restructurée.

  • Pour préciser de quelle façon il faut en effet “structurer fortement” votre contribution à l’enquête publique, j’ai formulé quelques conseils dans ce blog: http://oosterenvan.blogspot.fr/2016/12/quel-fontenay-aux-roses-demain-decidez.html. J’espère qu’ils vous seront utiles. Deux dernieres conseils: 1/ ne vous laissez pas intimider par la technicité de la matière et surtout: 2/ exprimez-vous, les Fontenaisiens vous en seront reconnaissants.

  • Stein Van Oosteren

    Bonsoir, voici une proposition de blog pour préparer le débat de mardi.
    Stein

    PLU : Voici je que je crains

    (Pour ceux qui veulent des exemples : lisez plutôt la version plus complète et visuelle ici : http://oosterenvan.blogspot.fr/2016/12/le-plu-voici-ce-que-je-crains.html).

    La grande question du moment à Fontenay-aux-Roses est la suivante : le projet PLU livre-t-il notre ville en pâture aux promoteurs densificateurs ou pas ? M. le Maire a voulu nous rassurer lors du dernier Conseil Municipal en qualifiant le PLU comme est un dispositif « extrêmement protecteur » qui, au contraire, permet de préserver le charme de notre ville

    Dans ce blog je veux exprimer les raisons pour laquelle une partie des Fontenaisiens – dont je fais partie – ne croit pas que le PLU offre cette protection suffisante.

    Pourquoi le PLU est un changement plus radical qu’on ne le pense

    Je veux bien croire M. le Maire lorsqu’il dit que les zones du nouveau Plan d’Urbanisme Local (PLU) sont « à peu près les mêmes » que l’ancien (appelé le POS). Mais le problème n’est pas là. Car ce qui change, ce sont les règles qui définissent les règles à l’intérieur de ces zones. Ces nouvelles règles, si elles sont adoptées, permettront désormais aux promoteurs de construire plus large et plus haut.

    D’où notre crainte de voir notre ville transformée en un Plessis-Robinson bis et de perdre ce caractère historique, diverse et à taille humaine de notre ville.

    Que M. le Maire répond-il à nos craintes?

    Dans les débats publics, M. le Maire y a répondu ceci : ne vous inquiétez pas, nous sommes attachés comme vous au charme de notre ville et au caractère village de notre centre-ville. Donc si le projet d’un promoteur défigurerait une rue ou un quartier, nous ne le validerons pas tout simplement.

    J’apprécie cette protection orale, mais selon mes informations elle n’est pas légale et donc ne peut être exercée. Je m’explique : selon mes informations – et ce blog a pour but de les vérifier car ensemble nous savons plus que tout seul – M. le Maire ne peut interdire un projet que s’il n’est pas conforme aux règles du PLU. Et il se trouve que ces règles permettent tout à fait de construire plus en largeur et en hauteur !

    Je ne peux donc qu’être inquiet.

    M. le Maire a répondu à cette inquiétude en disant que « ce ne sont que des possibilités théoriques que nous créons, cela ne veut pas dire que nous allons effectivement construire de grands immeubles partout ».

    Cette réponse ne fait qu’agrandir mon inquiétude car elle semble confirmer que ce qui nous attend. Je ne peux donc que répéter mon inquiétude : même si ces immeubles théoriques ne seront pas construits demain, cela ne veut pas dire pour autant qu’il faut créer la possibilité de le faire aujourd’hui. Car pourquoi créer une possibilité aujourd’hui pour quelque chose que l’on ne souhaite pas pour demain ? Surtout si demain on pourra toujours remodifier le PLU par endroits si tout le monde est d’accord ?

    Qu’est-ce qu’il faut alors pour demain à Fontenay-aux-Roses ?

    Je comprends bien aussi qu’il faut développer et moderniser la ville et j’apprécie sincèrement la volonté de la Mairie dans ce sens. Je le vois d’ailleurs sur la place de l’Eglise, avec plaisir en ce qui me concerne. Mais je pense aussi qu’il faut préciser mieux et ensemble les limites de ce développement dans le cadre d’un travail approfondi avec les Comités d’Habitants.

    En tant que membre du Comité d’Habitants Parc Centre-Ville je propose donc d’entamer un travail de réflexion plus approfondi sur toute la ville ensemble avec les comités d’habitants, pour dissiper les craintes et pour dessiner un avenir équilibré et confiant pour Fontenay-aux-Roses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )