26 septembre 2020 | 13:58
Vous etes ici:  / Libre opinion / SPOLIATION DES PROPRIÉTAIRES DE LA RUE D’ESTIENNE D’ORVES : EMPLACEMENTS RÉSERVÉS DU P.L.U

SPOLIATION DES PROPRIÉTAIRES DE LA RUE D’ESTIENNE D’ORVES : EMPLACEMENTS RÉSERVÉS DU P.L.U

Dans le règlement du Plan Local d’Urbanisme actuellement en enquête publiquejusqu’au 13/12/2016 apparait la notion d’emplacements réservés.

Toute la rue d’Estienne d’Orves est concernée de la place Carnot jusqu’au garage du même nom. D’autres zones de la ville sont aussi touchées.

La municipalité, pour élargir la rue à 16 m, ce qui est contestable tant la vitesse des véhicules est déjà grande, s’octroie une prérogative exorbitante en classant nos propriétés en emplacements réservés.

Malgré, l’existence d’un droit de délaissement prévu par la loi et accordé au propriétaire, cette mesure est attentatoire au droit de propriété. En effet, le propriétaire ne peut plus construire ce qu’il veut, est expropriable à tout moment dès que la municipalité met en œuvre son projet, ne maîtrise plus les délais pour vendre, ne peut plus choisir son acheteur (qui voudra d’un bien grevé d’un emplacement réservé ?) et ne maîtrise même plus le prix de vente, la commune achetant au prix des domaines.

Il y a d’autres moyens mis à la disposition des communes pour réaliser des projets d’intérêt public, ne serait-ce que la préemption.

Le choix de l’actuelle municipalité est tout autre : spoliation, expropriation et expulsion. Allez manifester votre indignation et votre mécontentement dans le registre de l’enquête publique.

Exigeons la suppression des emplacements réservés inscrits au P.L.U .

Jean-Jacques FREDOUILLE
28 rue d’Estienne d’Orves
92260 FAR

3 RÉPONSES

  • Quels sont les autres endroits de la ville touchés par les emplacements réservés ?
    Merci

    • SOMMIER Jean-Yves

      Pour répondre sur les emplacements réservés, on trouve à la page 109 du règlement la liste des espaces réservés aux voies et ouvrages publics. Outre les places (Carrefour de la Cavée, Place Carnot, Carrefour des Mouilleboeufs), et la rue d’Estienne d’Orves, les rues concernées sont donc:
      – Blanchard (élargissement à 12 m)
      – Boucicault (14 puis 16 m sans précision ou commence le 16 m)
      – Robert Marchand (10 m)
      – Potiers (10 m).
      En outre il y a la création d’un espace vert de 70.03 m² rue du Moulin Blanchard.
      Jean-Yves Sommier

  • Je viens de poster mon avis au commissaire enquêteur de l’enquète publique du PLU
    http://www.fontenay-aux-roses.fr/plu/enquete-publique/exprimez vous.htm

    Je vous partage mon post :

    NON aux emplacements réservés sur la rue d’Estienne d’0rves pour élargir la voie.

    Le projet date de l’après guerre et n’a pas été réalisé car il était stupide. Il l’est encore plus aujourd’hui.
    Je souhaite une rue à sens unique où les véhicules circulent à faible vitesse sans doute dans le sens nord-sud, nous connaissons les problèmes de la place Carnot. Je souhaite moins de voitures, une circulation aménagée pour les vélos et des stationnements pour vélos organisés, car chercher des poteaux et barrières pour attacher son vélo est un problème.
    Je souhaite vivre pour longtemps encore au cœur des vieux murs, des vielles façades, des jolies clôtures, Jardins et arbres de ma ville. J’ai été au collège les Ormeaux puis au lycée Marie Curie à Sceaux. Je suis actuellement étudiante en médecine à Paris et n’imagine pas vivre dans une ville qui ressemble au Plessis Robinson ou à Chatenay Malabry. Si Disneyland arrive à Fontenay, je m’installerais à regret ailleurs.

    Non à des mesures violentes qui conduisent à la dégringolade de la valeur des maisons, dont celle de mes parents. L’expropriation des habitants est la mesure la plus extrême qui soit. Votre projet n’est pas décrit dans les documents en ligne, votre comportement est dictatorial, votre démonstration de pouvoir est indigne d’une démocratie locale. Cette histoire de réserves est savamment cachée dans un document mis en page avec plein de couleur verte pour faire croire à votre blabla sur la préservation des zones pavillonnaires, du patrimoine construit et vivant. Au lieu de le casser ce beau patrimoine, accompagnez donc son épanouissement !

    Je suis sure que d’autres points critiques destinés à terme à défigurer ma ville sont inclus dans le PLU. Mon propos CONTRE le PLU n’est donc pas exhaustif.

    La dynamisation de la ville que souhaitent les jeunes n’est pas du tout là ! Accès à des infrastructures pour faire de la musique en groupe et/ou en amateur, pour créer des entreprises (type FabLab etc.), espaces pour faire des boutiques éphémères, concept stores etc. Un environnement souple et solidaire propice à la culture, l’art, la création, l’épanouissement de la jeunesse et tout le développement du marché du travail que nous devons créer dans une économie non remplaçable par des machines. Je demande aux élus un projet de LIEU DE VIE, pas de dortoir ou on peut s’acheter une baguette …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )