25 janvier 2020 | 09:19
Vous etes ici:  / Libre opinion / Les réseaux sociaux ont ça de bien, c’est que l’on peut dire n’importe quoi.

Les réseaux sociaux ont ça de bien, c’est que l’on peut dire n’importe quoi.

C’est quand même intéressant d’aller faire un tour sur les réseaux sociaux quand on y traite de Fontenay.

Passons sur une proche du Maire qui y distille des sentences définitives.

Je cite : « des propos qui nous rappellent les heures les plus sombres de notre histoire » .

Le classique des classiques quand on a pas ou plus d’arguments. Ça s’appelle la loi Godwin .

Ou encore en parlant d’Osez Fontenay : « C’est à peine supportables, tellement  peu constructif , il n’y a que des commentaires à la limite ( parfois franchie ) de l’insulte ».

Probablement  que cette proche du maire doit préférer lire le blog du maire , blog toujours respectueux, sans du tout jamais frôler l’insulte, et toujours du constructif ..! Et le maire fait preuve d’une telle mansuétude qu’il ne porte jamais plainte devant toutes ces insultes !

Mais il y a encore plus interessant c’est quand le candidat maire prend la plume.

Je ne parle pas de son mensonge public qui a été parfaitement décrit dans Osez Fontenay quand il nie que le procureur a fait appel avec les responsables du blog du jugement de première instance . Ça c’est juste à peine supportable et tellement peu constructif !

Non je fais référence à un de ses derniers tweets s’adressant à Gilles Mergy et une fois de plus parlant du procès qu’il a intenté contre les animateurs d’Osez Fontenay. (Ça confine effectivement maintenant à de la haine.)

Je cite le maire « ….vos amis qui m’accusaient juste de créer des postes fictifs pour les copains en tant que maire…. ».

Là ce n’est pas forcément un mensonge parce qu’il n’a peut être pas lu avec assez d’assiduité le blog mais à minima un gros gros trou de mémoire ou une malheureuse et probablement tout à fait fortuite (!) confusion.

Parce que la personne qui a écrit le commentaire auquel M. Vastel fait référence – commentaire  qu’il n’est pas nécessaire de relire deux fois pour comprendre qu’il ne voulait pas du tout dire ce que M.Vastel veut lui fait dire- c’est vraiment pas un ami de M.Mergy. Mais alors pas du tout. Le maire se trompe.

Avant d’écrire ça il aurait pu utilement se renseigner auprès de son proche adjoint Monsieur Lafon.

Celui ci lui expliquerait aisément de qui l’auteur du commentaire incriminé est ou était l’ami, au moins politiquement…

Voilà des confusions que le maire s’autorise à faire sur les réseaux sociaux donc publiquement .

Ça ne coûte rien et si personne ne réagit ça peut rapporter gros.

Nota 1: Si les adeptes des réseaux sociaux veulent utiliser cet article merci à eux de ne pas en déformer les propos

Nota 2: Copie d’écran de tous ces propos à disposition bien entendu

Pascal Renault

1 RÉPONSE

  • Nous ne sommes pas à une approximation près monsieur Renault du moment qu’on décrédibilise (enfin on essaie ) 1 autre candidat…
    Et oui, Monsieur T était un des soutiens les plus actifs du candidat Lafon, lui même qui s’est le 1er rallié au candidat Vastel et qui a obtenu une bonne délégation…..
    Peut être le Maire a t il oublié cela…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )