14 décembre 2018 | 00:50
Vous etes ici:  / Démocratie Participative / Libre opinion / Démocratie participative et évaluation citoyenne

Démocratie participative et évaluation citoyenne

Le devenir de la démocratie participative fera partie des enjeux des prochaines municipales. Sur la base des échecs des années passées, on peut essayer d’esquisser ce qui pourrait relever d’une approche plus innovante et plus respectueuse de la diversité des contributions citoyennes dans notre commune.

La première question est la question de l’évaluation citoyenne des services publics. Il faudrait avancer en s’appuyant sur les possibilités offertes par le numérique : avis et consultation en temps réel, publication dans le magazine et sur le site internet de la ville d’un baromètre de satisfaction et dans la continuité de ce qu’a fait l’équipe actuelle, mise en place d’un outil numérique pour signaler les dysfonctionnements observés sur tel ou tel équipement public. En couplant cette évaluation à la mise en œuvre d’un mode de gestion « intelligent » des bâtiments et des équipements publics (via des capteurs…), cela doit permettre d’être plus réactif pour améliorer le service public dans la commune.

Mais, au-delà de cette gestion en temps réel de la qualité du service public, il faut changer de paradigme dans la concertation et l’implication de la population sur les grands projets municipaux. Cela passe par l’association des habitants et de la future opposition municipale à la réflexion sur le devenir de la ville le plus en amont possible, la mutualisation de l’expertise municipale au service des projets portés par un collectif d’habitants, l’égale dignité des contributions dans le débat public…

La future majorité sera élue sur la base d’un programme et d’orientations notamment sur la gouvernance de la ville. Cela lui donnera une réelle légitimité pour agir au service des habitants de notre commune mais pas un chèque en blanc pendant 6 ans. C’est ce nouvel équilibre entre l’efficacité de l’action publique et sa conception plus partagée entre l’exécutif municipal et les Fontenaisiens qu’il faudra relever collectivement.

Pendant les années où nous étions aux commandes de la ville, nous avions eu parfois tendance à confondre «réunion publique avec concentration de la parole par les seuls élus » et véritable concertation. Mais au moins ni le maire de l’époque ni son équipe ne faisaient preuve de morgue et de condescendance. L’équipe actuelle a quant à elle échoué dans ses grandes largeurs mais cela ne l’empêche pas de tomber dans l’autosatisfaction et l’auto contentement.

Gilles Mergy
Conseiller municipal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )