24 avril 2019 | 20:39
Vous etes ici:  / Libre opinion / Dépéchons !

Dépéchons !

Plus qu’un an avant les municipales.

Il n’y a plus beaucoup de temps si on veut pouvoir faire des belles photos et en inonder le Fontenay Mag pour préparer la campagne électorale.

Comme répète le maire, « nous sommes aux affaires »,  les travaux ne trainent donc pas.

Le miroir d’eau devant la mairie, des nouveaux pavés sur la place de Gaulle, des jets d’eau nains sur des nouvelles dalles places de l’église (ça c’est terminé mais ça marche toujours aussi mal, faut réparer), des nouvelles couleurs pour la devanture du centre municipal de santé,  une salle d’exposition au conservatoire, la façade du théâtre, 4 (oui vous avez bien lu, 4) statues en cours d’implantation,  etc…

Du cosmétique. Que du cosmétique.

Un argent fou est englouti dans ces travaux.  Alors que selon le maire et plusieurs de ses adjoints (il y en a au moins 3, ils se reconnaîtront): «  il n’y a plus d’agent ». 

Une question légitime se  pose : Est ce que l’argent des Fontenaisiens (qu’il provienne de la Municipalité ou du Territoire ce sont nos impôts, il faut que le maire arrête d’essayer de faire croire que c’est de l’argent qui tombe du ciel) sert  à améliorer la vie des Fontenaisiens ou simplement à modifier facialement quelques endroits dans la ville (surtout au centre ville) pour servir sa campagne de ré-élection ?

Les priorités du maire ne sont plus du tout celles des Fontenaisiens.

Pascal Renault

2 RÉPONSES

  • Le Maire baptise les travaux somptuaires recensés dans cet article : travaux d’embellissement de l’espace public.

    Qu’il faille porter une attention particulière à l’amenagement de l’espace public, j’y suis favorable.

    Mais que les seuls travaux sur l’espace public soient les moins utiles pour les Fontenaisiens (pendant ce temps, la voirie et les trottoirs se dégradent à vitesse Grand V), cela témoigne d’une dérive pré électoraliste.

    Naïvement, je pensais que lorsqu’un décideur public devait faire face à des contraintes financières, il donnait la priorité à l’essentiel.

    A Fontenay-aux-Roses, la majorité municipale donne la priorité à l’accesoire voire à l’inutile.

    Gilles Mergy
    Conseiller municipal d’opposition

  • Permettez-moi M. Renault de proposer une autre conclusion : « les priorités du maire n’ont jamais été celles des Fontenaisiens. »
    La question que je me pose est la même que pour la planète : est-il désormais trop tard, ou pouvons-nous encore inverser les choses ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )