14 décembre 2018 | 01:23
Vous etes ici:  / Libre opinion / Dites donc…

Dites donc…

Je résume: 1,6 pour la nouvelle belle place de l’église totalement transformée avec ses plantes venimeuses, sa statue totalement transparente (une innovation) et ses jets d’eau de type «  Versailles pour les petits »,  0,5 pour la superbe double peau du théâtre cinéma ouvrant sur les « banques d’accueil » comme on dit dans le beau monde, 3 à venir pour compléter la transformation du même cinéma théâtre, 2 pour les parkings de la cavée avec -selon des bruits de couloirs- ses jets d’eau, ses pots de fleur, sa statue que l’on aimerait être à l’effigie de celui qui aura fait passer Fontenay dans l’ère de la modernité après 20 ans d’immobilisme et d’obscurantisme, 4 pour le gymnase du parc pour ne rien offrir de plus qu’une magnifique salle de musculation de 100m2 (probablement  une demande forte et pressante de nombreux Fontenaisiens qui attendaient cela depuis des générations, tout comme les spectateurs qui se trompent de salle et exigent des palissades), 1,8 pour le surcoût de la salle de hand suite à l’annulation du projet initial (cf article récent de monsieur Cicerone)

Je ne vous compte pas la voiture de fonction et le chauffeur,  je ne vous inclus pas les peintures des bureaux de la mairie, ni les autres babioles absolument urgentes et obligatoires qui ont été dépensées, vespasiennes, déplacement de la croix de Lorraine, etc…

Allez, j’ vous arrondis tout ça à 12M€. 

D’accord, il faut déduire la rentrée d’argent de l’utilisation massive des vespasiennes. 

Ok, je vous le fait à 11,999990M€ ( je compte large, y’en a  certains qui fraudent pour aller les visiter, faudra penser à coller un surveillant)

Dites donc, finalement y’en a du fric à Fontenay. Pourquoi ils nous rabâchent qu’il n’y a plus rien nos élus.

On pourrait pas en trouver 2 petits (des M€, pas des élus) pour nous éviter l’architecture Stalino-Versaillaise qui va faire se retourner le Général dans sa tombe quand il va s’apercevoir que c’est sur sa place qu’on lui colle cette horreur absolue.

On entend d’ici le Général nous dire : Fontenay outragé ! Fontenay brisé ! Fontenay martyrisé ! Fontenay bétonné !

N’y aurait-il personne dans l’équipe municipale qui aurait quelques compétences mêmes primaires en architecture pour expliquer au maire qu’ avec ce projet on va droit dans le mur (en béton)?

Certes c’est pas pour demain le projet parce qu’avec les « marges » que prend notre adjointe à la culture pour 2 palissades en sapin (éclairées la nuit je vous prie mais aussi incroyable que cela puisse paraître sans jets d’eau !!!!!) pour empêcher que les spectateurs se retrouvent à voir Médée au Théâtre alors qu’ils étaient venus voir Le gendarme de Saint Tropez au Cinéma ), pour l’immeuble, faudra bien compter 4 ans et demi.

En tous les cas si le maire et son équipe poursuivent dans cette voie, le 18 juin prochain je lancerai un appel  via ce blog (s’il n’a pas encore fermé pour cause de diffamation, propagation de fausses rumeurs, fake news, tentative de  diffusion d’images pornographiques, appel à la sédition et même tentative d’humour ou autres accusations qu’il mérite tant ses administrateurs sont coupables de bassesses et d´ ignominies) pour débaptiser la place de Gaulle et la rebaptiser place Joseph Monier (1823-1906) jardinier et inventeur, oublié, du béton armé qui prendra toute sa place ici, entouré de l’immeuble Stalino-Versaillais, de l’immeuble ex trou Osica et de l’immeuble remplaçant le cabinet du vétérinaire.

En guise de statue au pied de la plaque du bétoneur, un bloc informe de ciment fera bien l’affaire.

Jean Guy Croland

Nota à mes (probables ex) amis administrateurs, censurez moi si vous pensez que ça peut coincer dans les hautes sphères politico-culturo-architecturales locales.

5 RÉPONSES

  • Laurence Domergue

    C’est dommage mais la longueur de votre diatribe et le ton m’ont totalement fait interrompre ma lecture.
    ‘Oserais’ je citer Gandhi en disant ‘ce qui est excessif devient insignifiant’
    Bien à vous,

  • Madame, je vous remercie de votre commentaire, bien que légèrement acerbe, mais suis sincèrement navré que vous n’ayez pas pu aller jusqu’au bout ni en apprécier le ton.
    Pour la longueur, peut être pourriez vous le reprendre tranquillement avec une pause après chaque paragraphe.
    Pour le ton, oserais-je à mon tour citer le Mahatma: «on ne peut pas plaire à tout le monde» . Et c’est vrai qu’il ne plaisait pas beaucoup aux anglais le bougre.
    Et puis il faut bien reconnaître que l’humour ( ou plutôt, mes modestes tentatives) n’est jamais partagé par tous . Je sens que je ne vous compte pas parmi ceux qui apprécient un peu de dérision dans ce monde de brutes.
    Combien je le regrette.
    J’espère que ma réponse est assez courte pour que vous puissiez aller cette fois jusqu’au bout
    Je m’en vais derechef relire tous vos articles dans ce blog (que j´imagine nombreux) pour m’inspirer de votre concision.
    Cordialement
    Jean Guy Croland

  • Cher Monsieur,
    La diatribe est longue mais juste et corrosive. J’ai apprécié et j’ai bien rigolé.
    Je n’y vois accessoirement rien de diffamatoire dans l’état actuel de notre droit français.
    Continuez ainsi !

  • Monsieur Croland, en même temps que vous cherchez les contributions de Mme Domergue à ce blog, relisez l’une de mes anciennes. Vous comprendrez que vous faites à nouveau (certes de façon implicite) une erreur relative aux vespasiennes. Le budget de la ville ne peut en aucun cas être amélioré par l’usage immodéré de ces dispositifs par la population, puisque ceux-ci sont gratuits. Un peu de rigueur que diable (bon, quant à votre manque de concision, ne changez rien).

  • Cher Monsieur Lhémery,
    Un coupable manque d’attention m’a fait occulter votre pertinente analyse de l’utilisation des rutilantes vespasiennes de Fontenay, marqueur s’il en est, avec les poubelles de rue, de la belle et attendue modernisation de notre ville.
    Recevez ici mes plus obséquieuses excuses.
    Et grâce à vous, voilà 10€ supplémentaires qui viennent corriger mon analyse des dépenses budgétaires de la ville.
    Votre lecteur assidu mais parfois distrait, JGC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )