18 novembre 2018 | 04:27
Vous etes ici:  / Libre opinion / Fermeture du gymnase du Parc, c’est évidemment la faute des autres !

Fermeture du gymnase du Parc, c’est évidemment la faute des autres !

Par une lettre envoyée à l’ASF, le Maire annonce la fermeture contrainte du gymnase du Parc. Un manque d’entretien et investissement pendant 20 ans en serait la cause pour une partie, quel culot ! Il a fait l’objet d’un programme important d’investissement par la précédente équipe municipale comme tous les autres gymnases et équipements sportifs. Cet équipement inauguré en 1969 n’avait jamais bénéficié de rénovations importantes. En 1996, à la demande des utilisateurs, le sol d’origine beaucoup trop dur et fissuré est remplacé par une surface plus adaptée à la pratique du sport et moins traumatisante pour les articulations. La toiture des vestiaires est refaite en 2000 puis  la toiture de la grande hall, la grande paroi de translucides coté Parc, les aérothermes du chauffage. Une chaudière plus importante est installée. Tous les blocs douches sont également refaits et les canalisations changées pour les mettre aux normes contre la légionnelle. L’éclairage aussi est remplacé. Les vestiaires sont complètement repensés pour doubler leur capacité d’accueil avec de nouveaux accès et portes aux normes. Une salle supplémentaire de réunion club-House est créée pour le rugby. Un agrandissement des vestiaires côté Parc était prévu pour améliorer le confort des sportifs mais pour un coût 10 fois moins important. Ce gymnase semblait pourtant apprécié, il était régulièrement sollicité pour diverses manifestations : comités départementaux du judo et du Karaté pour leurs compétitions, roller derby, festival de danse, forums, Téléthon… Nous avons été contraints de limiter ces manifestations en raison du planning surchargé. Le rapport d’expertise ne signale aucunement un manque d’entretien.

Début 2014, une partie du sol du terrain de hand s’est légèrement affaissée. En concertation avec l’ASF, un bureau d’étude devait réaliser une expertise pendant les vacances de Pâques et la rénovation complète du sol devait suivre pendant celles d’été. Ces projets sont abandonnés par Laurent Vastel à son élection. Une réparation partielle et provisoire est faite. Ce provisoire dure depuis 4 ans avant ce récent diagnostic qui préconise des travaux de consolidation. Un surcoût de près de 1,8 millions qui s’ajoute au projet de restructuration de près de 5 millions d’Euros.

Le projet d’agrandissement des vestiaires du gymnase du Parc n’est pas la priorité des sportifs, ils l’ont communiqué aux premières réunions avec la mairie. Résignés, ils ont participé à la concertation sur l’aménagement. Bien-sûr, les utilisateurs actuels reconnaissent un confort supplémentaire mais cela n’apporte aucune solution à la saturation des équipements et ne double pas du tout l’offre de surface, comme l’annonce la Maire-adjointe aux sports, en conseil municipal. Aucun créneau horaire supplémentaire ne sera proposé, juste une petite salle de musculation de 100 m2 qui vient en concurrence avec d’autres offres sur Fontenay.

Pour justifier son choix, le Maire annonce en assemblée générale de l’ASF et en conseil municipal, un coût totalement fantaisiste de 14 millions pour la construction d’un nouveau gymnase. En 2013, Patrick Devedjan et Pascal Buchet signent un contrat triennal de développement entre la ville et les Hauts-de-Seine pour une subvention départementale de 3 équipements sportifs. Le terrain de foot en gazon synthétique du stade du Panorama est bien réalisé, il restait 2 ans pour commencer les travaux du 6 ème gymnase et le terrain synthétique éclairé du rugby. Ces projets sont abandonnés par l’équipe Vastel au profit de la place de l’église. La légitimité de leur élection leur permet ce choix, mais qu’ils assument leur responsabilité sans la faire porter à d’autres avec des arguments erronés. Pour débattre sereinement de projets il est nécessaire d’avoir des informations exactes, le coût de cet aménagement avoisine quand même les 5 millions d’euros. La municipalité précédente avait engagé plusieurs millions d’Euros dans la rénovation des équipements et la création de nouveaux. J’avais essayé d’en lister les principales réalisations lors d’un conseil municipal, mais Laurent Vastel m’avait interrompu régulièrement, ne me permettant pas d’aller au bout de mon intervention, sensiblement gêné par des éléments concrets qui contredisent ses affirmations sur notre prétendue inaction passée.

Des assises du sport sont lancées seulement cette année, afin d’élaborer une politique sportive. Une belle opportunité gâchée de débattre des équipements attendus par les sportifs fontenaisiens et surtout du projet du gymnase du Parc. Mais peut-être faut-il lancer des projets en urgence avant les prochaines échéances municipales pour masquer le médiocre bilan sportif de l’équipe de Laurent Vastel?

Le Maire annonce maintenant la construction d’un gymnaseprovisoire au stade du Panorama, pendant les travaux de celui du Parc, à suivre…

Stéphane Cicerone
Conseiller municipal
Ancien Maire-adjoint aux sports

2 RÉPONSES

  • Il y a deux approches de la communication publique : celle que défend Stéphane Cicérone qui s’appuie sur des faits vérifiables pour expliquer avec pédagogie et transparence des enjeux complexes et celle que pratique la majorité municipale actuelle qui déforme la réalité et travestit les conclusions du rapport d’expertise sur l’état actuel du gymnase. Ce rapport d’expertise n’évoque jamais un entretien insuffisant. Peu importe, dans son courrier au Président de l’ASF, le Maire l’affirme haut et fort.

    Depuis son élection, cette équipe municipale n’a eu de cesse d’affirmer que le patrimoine avait été sous entretenu lors des mandats précédents. Mais, son audit sur l’état du patrimoine n’a jamais été communiqué ni aux élus de l’opposition ni à la population. Par ailleurs, au lieu de lancer un plan de rénovation accéléré des équipements publics (ce qu’elle aurait du faire si la situation était si dramatique), elle a fortement réduit le budget d’investissement courant de la ville. Un exemple très significatif : dès son élection en 2014, sa première décision avait été d’arrêter des travaux prévus dans les écoles pour refaire les bureaux de certains adjoints. Se servir plutôt que servir la population semble être la devise de cette équipe municipale.
    Gilles Mergy
    Conseiller municipal

  • La mode des gymnases provisoires… A priori, à Clamart, pendant les travaux pharaoniques du site des sports à Hunebelle prévus en 2019/2020/2021, le maire a promis aux associations sportives un gymnase provisoire… Le risque est clair : les clubs sportifs avec des équipes fanions à haut niveau (nationale) devront délocaliser leurs matchs de championnat dans d’autres villes pour éviter la disqualification, avec des surcoûts garantis et une moindre attractivité… Les fédérations de volley, basket ou hand-ball ont en effet un cahier des charges strict sur les salles, conditions d’accueil et le matériel dès qu’on touche à du haut niveau. Faut-il en conclure que les municipalités de Clamart et de Fontenay aux Roses n’ont pas pensé à ces considérations ? Comment être certain qu’un gymnase provisoire permettra à une équipe fanion de Volley ou de Hand de participer au championnat national ? Je suis sceptique…mais ne demande qu’à être convaincu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )