25 octobre 2020 | 01:51
Vous etes ici:  / Libre opinion / En Conseil Municipal, Monsieur le Maire conteste les propos qu’on lui attribue. A tord. Les preuves.

En Conseil Municipal, Monsieur le Maire conteste les propos qu’on lui attribue. A tord. Les preuves.

Lors du Conseil Municipal du 12 novembre 2018, le Maire conteste avoir dit qu’il voulait conserver le Conservatoire de la rue du Docteur Soubise au moins pendant la durée de cette mandature.

Il a demandé qu’on le lui prouve.

Voici les preuves :

A/ Le Maire pourra lire ci-dessous la pièce jointe,  compte rendu de la réunion que l’Association Conservatoire Soubise a tenu avec lui dans son bureau municipal le 18 décembre 2014.

Ce compte rendu a été validé par le maire.

Il trouvera aussi ci-dessous le mail que nous a envoyé son assistante Madame Valérie Braun-Paruit le 23 décembre 2014 pour nous confirmer que le compte rendu convenait parfaitement au Maire.

CR reunion mairie 18_12 copie

Validation Maire CR réunion 18:12:2014

En voici l’extrait concernant le Conservatoire:

« Concernant le devenir du conservatoire, le maire indique que ce bâtiment a une utilité

pour la ville au moins pour toute la durée de cette mandature.

En effet, le déménagement des activités de Musique et de Danse ne sera effectif qu’à l’horizon fin 2016, voire mi 2017. Au delà, jusqu’à la fin de la mandature (2020), la commune a besoin de ces locaux pour loger temporairement certaines activités ou associations dont les locaux actuels ne sont pas adaptés ou dans le cadre d’opérations “à tiroir” .

Dans ce contexte, il n’y a pas nécessité à relancer les réflexions plus approfondies, comme l’Association les a engagées, concernant les différentes hypothèses de reconversion des locaux du conservatoire de la rue du Docteur Soubise avant 12 à 18 mois de la fin de la mandature. »

B/ le Maire  pourra aussi lire ci-dessous la pièce jointe, compte rendu de la réunion tenue le 25 février 2016, donc plus d’un an plus tard,  avec son 1er adjoint Monsieur Bigret dans son bureau municipal (le maire empêché au dernier moment s’est excusé et nous a proposé de rencontrer le 1er adjoint).

Le compte rendu de cette réunion a été validé par le 1er adjoint Monsieur Bigret.

Bigret Reunion 25:2:2016.tif copie

En voici l’extrait concernant le Conservatoire:

« Il n’y a aujourd’hui aucune idée définie ni étude en cours sur le devenir de ce bâtiment. Il existe actuellement des besoins dans la ville pour une utilisation de tout ou partie de ce bâtiment. 

Une utilisation qui pourrait être intéressante à développer serait l’implantation paf exemple d’une pépinière d’entreprise dans une partie du bâtiment, mais ceci n’est qu’une idée.

Le bâtiment serait de toute façon conservé mais adapté aux activités qui y seraient implantées.

Il indique qu’il serait envisageable de louer une partie du bâtiment, les recettes correspondantes pouvant servir à équilibrer les charges de rénovation et de fonctionnement.

Il est convenu que si la mairie souhaite entamer une réflexion sur la devenir du bâtiment, l’ Association Conservatoire Soubise sera informée et impliquée dans cette réflexion. »

Il s’agissait  de paroles et d’écrits du Maire et du 1 er adjoint que nous avons pris pour engagements de leurs parts.

Nous pensions être dans un climat de totale confiance et donc nous n’avions diffusé ces documents qu’aux membres de l’Association Conservatoire Soubise.

Monsieur le Maire affirmant au Conseil municipal du 12 novembre 2018 qu’il n’avait jamais donné une telle position, nous pensons devoir publier ces 2 textes aujourd’hui.

C/ A ce stade on ne peut pas ne pas rappeler les engagements de campagne du candidat Laurent Vastel  sur l’utilisation du Conservatoire, que vous trouverez en pièce jointe ci-dessous (Priorité N°53 de son programme du 1 er tour des municipales 2014, chapitre Culture et Esthétique Urbaine, référents Mmes Galante-Guilleminot et Coci, M. Reuter ).

Scan_0001

En synthèse: créer une maison des arts avec de multiples activités dans le Conservatoire de la rue du Docteur Soubise

En conclusion, doit-on penser de sa demande de preuves que le maire d’une part ne se souvient plus de ses engagements pris dans les réunions spécifiques sur ce sujet, et d’autre part qu’il considère que des promesses de campagne, priorités, engagements, ne sont pas destinées à être tenues ?

Nous pouvons espérer que ces 3 précisions suffiront à Monsieur le Maire comme preuve des propos qu’il a tenu et de ses intentions.

Mais si tous ces propos, ces écrits, qui sont des promesses, des engagements, ont été tenus avec l’intention de vendre le bâtiment du Conservatoire de la rue du Docteur Soubise avant la fin de sa mandature, alors il a volontairement induit en erreur tous ses interlocuteurs.

Daniel Marteau

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )