11 décembre 2019 | 17:13
Vous etes ici:  / Libre opinion / Environnement vie et exode urbains

Environnement vie et exode urbains

La ville de Fontenay a été questionnée en 2012 sur un chemin de Petite Randonnée autour de jardins urbains et depuis 2014 sur la création de nouveaux jardins citadins. Ce passé où la cause Verte ne faisait pas recettes semble oublié c’ est un grand bonheur.
 Depuis 2013 Fontenay compte: un jardin urbain familial partagé à Scarron (24 parcelles) négocié avec le bailleur social Toit et Joie par l’ association que je présidais, un peu avant un jardin urbain associatif, près de la gare du RER qui reçoit des scolaires quelques jours par an, et un jardin collectif citoyen côté Sceaux près de la fac de droit.
Vous êtes nombreux à me demander (en tant que porteuse du jardin Scarron en 2013, et du programme POTES Pédagogie Organique Temps Espace Sens (YouTube Pedagogie POTES Joëlle Touzet mené à la Place 3arts, pour les enfants ) comment procéder pour obtenir des places ou créer un jardin urbain.
 Ce thème rassemble toutes les listes (voir leur programme) et des engagements co-élaboratifs créant des synergies entre ma miniliste LabelFontenay et celle des Verts-Prg-Associatifs ont été lancé (j’ ai du reste eu la joie d’entendre à l’ atelier Jeunesse du groupe Fontenay un Temps d’ avance de G Mergy des participants jeunes lycéens et adultes, évoquer leur désir de jardiner). Pour le jardin les chemins verts et l’ institut d’ éducation alternative (déjà présenté depuis 2014 au ministre de l éducation Mr Blanquer) toutes les bonnes volontés Fontenaysiennes et toutes les listes pourront puiser des idées (sachant que jusqu’ici le Fontenay magazine a très peu relayé notre activité associative, et je n’ en veux plus à Mr Vastel et sa phrase blessante à la 1ere fête des associations « Mme Touzet vous n’ allez pas nous ramener au Moyen âge avec vos jardins », ni à Mr Buchet qui ne nous a pas livré d eau ou à Mr Laffont qui n’ a jamais honoré sa promesse partisane sur le financement des récupérateurs d’ eau que j’ avais achetés étant alors une association aidée que par la fondation Ab pierre dans son programme aide aux banlieues;  je ne citerai pas non plus au niveau national le peu de réactions de Mr Bayrou ou Mr Germain à qui j’ ai exposé (en 2012)  l’ utilité de ces activités vertes avec invitation pour ce dernier à légiférer sur le sujet « 10%des gazons HLM mis à disposition des habitants ».  Aujourd’hui l’ empreinte carbone aidant, un engouement porteur d’espoir est bien là, et c’ est heureux car le jardin est aussi une « culture » vitalisante de l’esprit de la main et du corps et une culture du vivre ensemble.
> Comment procéder :
> 0- interroger votre ville sur les jardins existants et inscrivez vous. En l’ absence de places, voici ma méthode pour créer un jardin urbain :
> 1- pour commencer : repérer les lieux, promenez vous dans votre ville dans votre quartier dans votre résidence et choisissez un espace éloigné des arbres, avec du soleil
> 2- constituer un petit groupe d’amis, de locataires intéressés ayant ou non la main verte (avec si vous envisagez de bécher  vous-même des personnes capables physiquement).
> 3- informez vous des propriétaires : la ville l’office HLM un privé.
> 4- constituez vous en association loi 1901 (déclarez vous à la préfecture, vous pouvez n’être que 2 personnes) indispensable si vous devez démarcher la commune ou l’office.
> 5- adressez votre projet à la commune service espaces verts et service association pour une parcelle publique (et en plus vers l’amicale des locataires et le président de l HLM si il s’agit d’une propriété à loyers modérés). N’hésitez pas à téléphoner et à passer à une réunion de l’amicale si la réponse tarde. Dans votre courrier précisez que vous souhaiteriez établir une convention d’usage du terrain et précisez que vous disposez d’un modèle de convention ville de Paris main verte. Cette charte organise la création et le fonctionnement des jardins urbains convernant l’aménagement de la clôture, la livraison de terreau, l’accès à un robinet d’eau ( un puit me paraissait plus écologique et j’avais posé la question aux responsables Conseil régional IDF restée sans réponse), un cabanon de jardin….
> 6- il est possible que l’HLM demande un état de pollution des sols, étude basée sur des carottage à faire réaliser par une entreprise spécialisée.
> 7- concernant le coût de l’opération : vous pouvez vous faire aider par le dispositif Agenda 21 du Conseil Régional bureau des associations ou des espaces verts, par le  Conseil Départemental, et la ville si vous êtes en association. Fontenay peut aussi vous aider financièrement par le service association, mais il peut y avoir un décalage entre le versement de l’argent et la réalisation des travaux, si vous ne faîtes appel qu’à la ville ( c’est une question de vote du budget et non de mauvaise volonté).
> 8- après à vous de jouer de vous faire plaisir d’échanger des techniques des graines et d’admirer mutuellement vos parcelles. Ici vous pouvez opter pour des parcelles collectives individuelles d’environ 10 mètres carrés (si il y a peu de surface) où des parcelles plus grandes et communes. Ce dernier choix suppose de bien se connaître et d’accepter que les amis ramassent avant vous la production où mettent des salades, alors que vous auriez souhaité des radis. Mais à ce stade la réussite en général est là et votre jardin s’embellit d’année en année, sauf si la ville décide de récupérer l’espace pour construire (les mouvances de PLU sont insupportables et à suivre par les jardiniers attentifs).
> 9- dans un jardin collectif, les plantes qui enchantent sont les végétaux montant comme les haricots que l’on peut palisser, les tomates avec les tuteurs les choux les blettes, des haies de cassis groseillers framboisiers kiwi. Celle qui réussissent particulièrement bien sont les potirrons, herbes aromatiques persil coriandre, pieds de pommes de terre, d’aubergine…. et surtout ne vous privez pas de fleurs (asters, iris, pivoines…) notes colorées qui mettent de la gaieté dans votre jardin.
Bonne réussite, jardinièrement.
À ce jour le pacte finance climat transpartisan (la moitié des députés l’ ont voté) « 1000 milliards pour le climat » co élaboré par Pierre Larrouturou (Nouvelle Donne et Jean Jouzel (en 2014) fait des émules : Alain Juppé pour Bordeaux Anne Hidalgo pour Paris Mr Estrosi… et dépasse nos frontières touchant la Communauté européenne et même le Vatican.
Joëlle Touzet liste LabelFontenay pour Nouvelle Donne

2 RÉPONSES

  • Désolée Madame Touzet, je n’arrive toujours pas à lire vos très longs articles dans leur totalité.
    Un minimum de concision m’aiderait sans doute et éviterait une lecture en diagonale qui part de Fontenay pour arriver au Vatican !
    Cordialement.

  • Chère Madame Touzet.

    J’adhère à 200% aux objectifs de votre projet de création de jardins urbains. En revanche, la procédure proposée, en 10 points (numérotés de 0 à 9), ne m’apparaît pas comme le meilleur moyen de convaincre les citoyens de s’engager dans cette aventure.
    Il me semble que commencer par créer une association « Jardins Citadins de FAR » (par exemple), qui déchargerait les citoyens volontaires des lourdes démarches administratives, serait plus utile.
    Je suis conscient de la difficulté. L’entretien de mon petit jardin bio, mes activités littéraires et mes engagements associatifs, sociaux, sportifs, citoyens ou culturels, ne me permettront pas de vous accompagner dans cette aventure. J’en suis désolé.

    Cordialement.

    Michel Giraud

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )