18 novembre 2018 | 04:09
Vous etes ici:  / Libre opinion / L. Vastel est incapable de tenir une réunion publique sans mensonges, dénigrement et mépris

L. Vastel est incapable de tenir une réunion publique sans mensonges, dénigrement et mépris

Quatre exemples tirés de la de la réunion publique du 17 janvier :

Sur ma remarque formulée très courtoisement, regrettant que l’immeuble de fond de place ne fasse pas partie de la consultation alors que ce sera le point le plus marquant de cette place, la réponse de L. Vastel commence par : « Je dois vous dire que monsieur Marteau est un opposant politique car il va faire une liste contre moi, il me l’a dit»
D’abord qu’est ce que cela a à voir avec le débat ? C’est vouloir mettre sur un terrain politique une question qui ne l’est pas. Pour dénigrer pour discréditer.
Mais au delà, c’est un mensonge ni plus ni moins. Mensonge qu’il répand partout et depuis un certain temps.
Je ne lui ai jamais rien confié de tel, je le mets au défi de le prouver. Et si telle était mon intention, ce n’est certainement pas à L. Vastel que j’irai l’annoncer en premier.
C’est une affirmation sans aucun fondement que L. Vastel répète au plus grand nombre depuis 6 mois certainement pour cacher son embarras de ne pas savoir tenir compte de l’expression des Fontenaisiens.

L. Vastel poursuit par : « Le groupe de Fontenaisiens auteur du projet associatif fait circuler une pétition qui n’a recueilli que quelques dizaines de voix »
S’il avait l’information avant la réunion c’est un mensonge s’il ne l’avait pas c’est du dénigrement.
Dans tous les cas c’est faux. Car 6 jours après avoir été lancée, à 19h juste avant la réunion publique , il y avait déjà 417 signataires à cette pétition. Et le nombre augmente d’heure en heure. Quelques dizaines pour L. Vastel !
Et la pétition lancée par une l’association La Boissière il y a quelques semaines contre l’immeuble du fond de place a reçu 650 signatures.
Par rapport aux 747 votants de la consultation en 6 semaines, dont 400 pour la Folie (d’ailleurs on demande à en savoir plus sur les commentaires que contenaient ces 400 votes,  mais ça ne semble pas être possible de les obtenir), on comprend que L. Vastel s’inquiète de ne pas avoir une assise suffisante pour imposer aux Fontenaisiens son projet de Folie et d’immeuble de fond de place.

L. Vastel poursuit : « Ce projet est irréalisable. Il est très couteux: 11M€ ? 15M€ ? Plus ? »
Nous ne cessons de lui demander qu’il nous donne les points qu’il considère irréalisables ?
Et d’où sortent ces chiffres ? Nous avons donné nos chiffres, nous lui demandons de nous expliquer comment il justifie 11 ou 15 M€. Aucune réponse.
Continuer à dire cela c’est dénigrer gratuitement un projet fait honnétement  sans essayer de comprendre.
Et c’est mépriser les Fontenaisiens de touts bords qui l’ont élaboré, en affirmant et répétant des chiffres sortis de nulle part.
Heureusement quelques personnes de son entourage qui avaient cru lors de la réunion publique aux exagérations gratuites de L. Vastel et C.Bigret, après avoir lu notre dossier le lendemain matin , nous ont écrit pour nous dire qu’ils reconsidéraient leur position sur notre dossier.

L. Vastel martèle que  « la pétition est une plaisanterie, il y a des votes depuis Montevideo et New York ».
Voilà encore un propos uniquement prononcé pour dénigrer et mépriser les Fontenaisisens dont la profession ou les congés les amènent à l’étranger, d’où ils votent.
Répéter cette ineptie va certainement convaincre quelques fans de l’équipe municipale mais pas beaucoup plus.

Venant d’un habitant on considérerait qu’une telle façon de participer à une réunion entre Fontenaisiens est pitoyable et on tournerait le dos.

Bien sûr on comprend que L.Vastel est totalement dépassé dans une gestion de la ville de plus en plus difficile avec une majorité qui fond de conseil municipal en conseil municipal, mais cette continuité dans le dénigrement, le mépris voire le mensonge vis à vis des Fontenaisiens devient pesante.

Daniel Marteau

4 RÉPONSES

  • Françoise Dutour

    J’ai assisté à cette reunion avec une impression de déjà vu. Aucune discussion n’est possible, le maire avait déjà tout fermé. Aucune possibilité de verifier les votes pour les 3 projets et bien qu’il ait fini par dire que l’equipe municipale examinerait le projet alternatif, toutes les dates pour realiser son projet sont déjà arretées!!
    Fontenay restait une ville un peu a part et où il faisait bon vivre et, où beaucoup de personnes venaient y habiter pour son coté plus humain. Hélas, tout est remis en question par cette équipe municipale, malgré ses promesses de campagne!
    Bien sur, il faut renover certains endroits, mais pas au prix d’un bétonnage excessif et ne pas détruire de jolie anciennes maisons qui font partie de notre histoire et de notre patrimoine! Pour faire des immeubles énormes qui se ressemblent tous.

  • Le Maire dit pour dénigrer bien sûr que dans la pétition on vote de Montevideo ou de New York.
    Lui qui anime avec C. Bigret un blog Municipal où l’on ne signe pas ses articles!
    Faut quand même avoir un sacré culot pour balancer ça devant le public. Il ne se refuse rien.
    Mais quand même ils ne disentrien les adjoints, ceux qui ont encore un peu de sens de la mesure ?Ceux qui n’avaient pas de mots assez durs contre lui pendant la campagne? Ou alors la honte les rend muets?
    Il a aussi dit que le théâtre actuel avait 700 place et le projet alternatif 400.
    Il a dû oublier de se renseigner, ne serait-ce qu’auprès des amis du théâtre voire des gens du métier: 700 places c’est de nos jours beaucoup trop grand et c’est même un handicap certain pour inviter certains spectacles.
    Qu’il demande à la directrice du théâtre, elle va lui expliquer tout de suite. Ah oui, mais elle est pas élue, elle . Donc elle ne sait pas .
    Il n’a pas non plus intégré votre proposition de scène au même niveau que la salle, continuité salle/scène (comme on fait de nos jours) qui fera un plancher total aussi grand qu’aujourd’hui une fois les sièges repliés.
    Elle ne lui dit rien la dame architecte et responsable de la Com et de la Culture et du Patrimoine historique et de l’ Esthétique urbaine et de … Ou alors elle a senti le vent qui devenait mauvais et le laisse se dépatouiller? Pas bien charitable, ça.
    Votre projet alternatif parle de 26 logements sociaux qui seraient touchés, c.a.d. c’est 16 de plus que dans le cas de son immeuble Stalino Versaillais (relocalisation des logements sociaux pour lesquels on a lu l’intéressante explication de Mme Bullet). Ce qu’il a oublié de dire. Involontairement bien sûr.
    Si on oublie tout ce qui est bien et on déforme tout ce qui a été expliqué alors effectivement votre projet devient « irréalisable ».
    Courage, ne fuyez pas
    JG Croland

  • M Bigret totalement déconnecté de la réalité qui indique au cours de cette réunion ne plus vouloir voir les fontenaisiens faire leur course dans la rue piétonne de Sceaux le samedi afin de justifier sa politique commerciale.

    Ce qui, comme tout le monde le sait, concerne une très très très large majorité d’entre nous…..

    Par contre, pour les autres fontenaisiens, ceux qui font leur course au marché de Bagneux, au Simply market de Sceaux ou à Vélizy vous leur proposez quoi M Bigret en terme d’offre commerciale ?

  • Petites rectifications et précisions à propos de l’article de Daniel MARTEAU :

    La pétition lancée au début du mois de juillet par l’Association La Boissière a pour finalité de demander que le parvis minéral devant l’entrée du château La Boissière ne soit pas impacté par la construction d’un immeuble ni par l’aménagement de places de stationnement.
    Cette pétition a été remise à Monsieur Laurent Vastel ‪le 2 octobre‬‬ dernier au démarrage de la concertation organisée par la Municipalité. A cette date, 572 personnes l’avait signée et 121 d’entre elles avaient rédigé un commentaire précisant la raison pour laquelle elles ne voulaient pas de construction, que ce soit un bâtiment de 2 étages comme cela était présenté avant que la Municipalité ait l’idée très précipitée de lancer une concertation ( un appel d’offres a été lancé fin août, la société Média Conseil retenue début septembre, les documents soumis aux fontenaisiens finalisés fin septembre et une fin de concertation arrêtée le 31 décembre 2017…) , ou que ce soit un pavillon de chasse ou une halle façon Baltard.

    La pétition est restée ouverte sur le site de l’Association La Boissière et, ce 18 janvier 2018, elle recueille 630 signatures.

    Monsieur Laurent Vastel n’a pas du tout apprécié cette pétition et, fidèle à sa manière de considérer les gens qui ne sont pas en accord avec ses idées et ses projets, l’a dénigrée en affirmant entre autre que ses signataires étaient ses opposants politiques et que certains d’entre eux avaient appelé des non fontenaisiens à la signer depuis de lointaines contrées. Par conséquent, cette pétition, selon Laurent Vastel, n’a aucune valeur…

    Je tiens à préciser que j’ai personnellement signé cette pétition au début du mois de juillet depuis la ville de Reykjavik où je me trouvais en vacances, et de ce fait, mon nom apparaît avec la mention « iceland » alors que j’habite Fontenay aux roses depuis 1990…
    Quant aux 630 signataires, pour en connaître certains d’entre eux, c’est bien mal connaître son électorat que de dire qu’ils sont tous des opposants à l’Union des Démocrates et Indépendants …

    Ceci étant dit, il est très surprenant qu’en réunion publique du 17 janvier, il nous soit annoncé que le scénario 3 a recueilli 267 voix sur 746, alors que 630 personnes se sont exprimées via la pétition contre les scénarii 1 et 2…
    Beaucoup de citoyens ont considéré que cette concertation est une mascarade puisqu’aucune précision n’était donnée sur la manière dont serait organisée et comptabilisée les voix exprimées et parce que le bâtiment de 5 étages sur rez de chaussée commercial projeté au fond de la place est exclu de cette concertation, sans oublier les incohérences relevées entre les plans et la maquette présentés dans le Fontenay Mag et le local Fontenay Scope, et l’absence complète d’information sur le stationnement et la circulation automobile autour et au travers de la place.
    De nombreux fontenaisiens ont donc choisi délibérément de ne pas participer à cette concertation, ce qui explique l’évaporation des voix de la pétition lancée par l’Association la Boissière.

    Une autre explication ne serait-elle pas celle résultant de l’appel fait par la Municipalité auprès de sa bande d’amis pour voter pour le scénario 2 auquel elle tient tant , s’étant déjà engagée auprès d’un brasseur belge réputé ?????
    Dans d’autres circonstances et d’autres élections, on appelle cela un bourrage d’urnes…

    Il ne faudra donc pas s’étonner que dans les prochains mois, contestation, nouvelles pétitions et recours viennent chambouler le planning annoncé sur la poursuite des études et le démarrage des travaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )