19 septembre 2018 | 15:14
Vous etes ici:  / Libre opinion / La ville est en difficulté …

La ville est en difficulté …

La ville est en difficulté . Nous en connaissons les rebondissements dont certains ont été violents .
L’article de Daniel Marteau ( Osez Fontenay du 6 02 2018 ) souligne grandement ce malaise. C’est un appel à la responsabilité d’une élue.
Résumons un des aspects de la crise, celui qui porte sur le fond de la place du Général de Gaulle. De quoi s’agit-il ?
Nous sommes face à 2 projets:
1° Le projet de la Mairie comportant un pavillon de type Baltard accompagné d’un immeuble fortement densifié de 6 niveaux.
2° Un projet alternatif (proposé par un groupe de Fontenaisiens) avec une ambition de centralité culturelle et une faisabilité découlant de la vente du foncier libéré par le déplacement du théâtre des sources.
Conclusion : La ville est partagée entre ces deux études, les instigateurs de celles-ci sont front contre front…
N’oublions pas les enjeux : il s’agit de réaliser un centre attractif et non un produit stéréotypé.

Un arbitrage entre les parties est donc souhaitable .
Il existe un organisme investi d’une mission d’intérêt public né de la loi sur l’Architecture du 3 janvier 1977 :«  il a pour objectif de promouvoir la qualité de l’Architecture , de l’Urbanisme et de l’Environnement dans le territoire départemental ». Il s’agit du C.A.U.E.
La loi précise : l’ Architecture, les Paysages et le Patrimoine sont d’ Intérêt Public .
Il serait donc incompréhensible que les responsables des 2 projets n’acceptent  pas l’arbitrage et les conseils du C.A.U E.
Le temps passé à la recherche d’un accord entre les acteurs d’un projet est toujours du temps gagné !
Ce choix semble le seul possible pour apaiser le climat actuel et parvenir à la meilleure solution .
Jean Claude Bertrand .
P.S. Un refus d’arbitrage signerait de la part d’une des parties un doute sur la qualité de sa proposition .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )