19 septembre 2018 | 15:32
Vous etes ici:  / Libre opinion / Le collectif Panorama informe les habitants de Clamart, de Fontenay-aux-Roses et du Plessis-Robinson

Le collectif Panorama informe les habitants de Clamart, de Fontenay-aux-Roses et du Plessis-Robinson

Le Collectif Panorama s’est créé pour informer les habitants de Clamart, de Fontenay-aux-Roses et du Plessis-Robinson des risques liés aux activités du commissariat à l’énergie atomique (CEA) de Fontenay-aux-Roses, et de l’aménagement urbain tenant compte de ces risques. Ce 30 juin, il a mobilisé avec succès contre la ZAC Panorama (rebaptisée par lui « ZAC Panoramatomique ») à Clamart, où 2000 logements doivent être construits. Une cinquantaine de personnes motivées se sont fait entendre pendant que des gens triés sur le volet par le maire en personne pouvaient aller manger des petits fours. Parmi ces gens, des acheteurs qui ont été étonnés d’apprendre les risques existants à proximité de leurs futurs appartements.
Le Collectif a en effet rappelé qu’il existe un plan particulier d’intervention (PPI) préfectoral et des recommandations de l’autorité de sûreté nucléaire (ASN), qui mettent en garde contre les conséquences, dramatiques en termes de rejets radioactifs dans l’air, d’un éventuel incendie au CEA.
Outre ce grave danger, les habitants seront aussi exposés à des risques biologiques en raison d’activités de recherche sur des maladies infectieuses impliquant l’expérimentation animale.
Cette action a aussi permis de constater que des élu·e·s clamartois·es d’opposition ont été interdit·e·s de cérémonie, la directrice de cabinet du maire et la police municipale étant là pour leur barrer l’accès !
En tout cas, une mobilisation qui promet de ne pas en rester là.

Pierre Carrive, pour le Collectif Panorama

2 RÉPONSES

  • Monsieur Carrive,
    Merci pour cette informations sur un secteur qui touche de près Fontenay. Votre dernier paragraphe est particulièrement inquiétant: comment des élus, certes d’opposition mais élus, peuvent ils être exclus d’une cérémonie par la police et la directrice de cabinet d’une ville!
    Confirmez vous cela?
    Dans affirmative, nous n’avons plus rien à envier aux dictatures communistes et fascistes d’il y a quelques décennies dans certaines villes de notre département.
    Un retour de 30 ans en arrière.

  • Merci beaucoup pour votre article qui est très intéressant et qui nous concerne également.

    Monsieur Renault, je suis entièrement d’accord avec vous, nous régressons c’est évident.

    Ces risques sont inquiétants, ils sont nombreux et la façon dont les élus appréhendent ce sujet l’est tout autant.
    Je trouve que nous manquons d’informations. Un programme de protection est-il prévu ?

    En ce qui concerne l’expérimentation animale je vous informe que la capacité d’accueil des primates vient de doubler, dans quelles conditions je l’ignore ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )