18 novembre 2018 | 04:08
Vous etes ici:  / Libre opinion /  Le début de la fin

 Le début de la fin

Depuis 2014, M. Vastel se vantait d’avoir construit une alliance large pour gérer la ville. Nous avons souligné à plusieurs reprises que cette alliance reposait sur un malentendu persistant à savoir l’absence de programme. Le Maire balayait ces objections d’un revers de main en soulignant la cohérence de son équipe municipale et la qualité de sa gestion.

Sur la qualité de sa gestion, elle passe surtout par une augmentation considérable des impôts locaux, une augmentation du recours à l’emprunt et une dégradation régulière de la situation financière de la ville. Sur la cohérence de son équipe municipale, plusieurs délibérations majeures à l’automne dernier ont été votées avec un soutien a minima de sa majorité municipale (notamment sa demande de protection fonctionnelle pour lui permettre d’attaquer en diffamation les administrateurs du blog Osez Fontenay).
Le Maire vient de retirer les délégations de plusieurs élus de sa majorité. C’est un pouvoir discrétionnaire qu’il lui appartient légalement. Politiquement, c’est une marque terrible de faiblesse. Sa majorité se réduit désormais à une coalition de droite avec un ou deux anciens membres du PS.  Le Maire pourrait certes rétorquer que c’est un peu à l’image de la majorité présidentielle. Sauf que, quoi qu’en pense de son positionnement politique, Emmanuel Macron porte une dynamique de réforme dans le pays alors que le Maire porte uniquement une dynamique de spéculation immobilière.

Avec une majorité aussi étriquée, comment peut il espérer convaincre les Fontenaisiens de l’intérêt de ses projets pour la ville ? A un peu plus de 2 ans des prochaines élections municipales, il ne pourra au mieux que gérer les affaires courantes. C’est  d’ailleurs préférable lorsqu’on voit le coût pharaonique du seul projet d’envergure conduit par sa majorité (la rénovation de la place du Général de Gaulle).

Les élus issus de la liste conduite par Michel Faye étaient, quel que soit l’avis qu’on peut porter sur leur choix de s’allier à L. Vastel en 2014, ceux qui maitrisaient le mieux leur dossier. Leur départ va se traduire, outre l’affaiblissement politique de la majorité municipale résiduelle, par une perte considérable d’expertise et de savoir faire. La fin du mandat risque d’être longue et crépusculaire.
Gilles Mergy
Conseiller municipal

5 RÉPONSES

  • Breton d’origine, devenu fontenaisien par hasard de la vie, installé depuis 10 ans à Fontenay, parent d’élèves scolarisées sur la commune, je suis toujours stupéfait par le climat conflictuel qui caractérise la vie démocratique municipale ici. Déjà je trouvais que la campagne municipale de 2014 avait été assez délétère. Et l’arrivée aux responsabilités d’une majorité hétéroclite unie par le rejet de l’ancienne équipe ne pouvait finalement et malheureusement que déboucher sur la situation délétère d’aujourd’hui. Il me semble que la vie démocratique à Fontenay aux Roses a un besoin urgent d’apaisement. Exclure n’est jamais bon, c’est effectivement un signe de grande faiblesse. La vie démocratique locale ne peut plus se limiter au fait du prince. Il faut un vrai projet pour Fontenay aux Roses, un projet préparé, concerté et partagé avec les habitant-e-s, avec une vision prospective s’inscrivant dans le nouveau contexte de Vallée Sud Grand Paris et de la métropole du Grand Paris; un projet qui dépasse les clivages partisans, les rivalités personnelles, les oppositions stériles. Il faut un renouvellement profond des pratiques avec, en premier lieu, davantage de bienveillance, d’écoute et de respect. Peut-être cela évitera à l’avenir que la vie démocratique à Fontenay aux Roses ne s’écrive dans la presse locale aux pages « faits divers ».

  • Gilles, tu parles de « coût pharaonique » de la rénovation de la place du Général de Gaulle, peux-tu nous en dire plus ou tout au moins nous donner un ordre de grandeur ?
    Merci
    Agnès Gillot

  • Bonjour, dans le compte-rendu de la réunion du 17 janvier, publié sur le blog les nouvelles de Fontenay, il est indiqué que le coût global est de 2 millions d’euro, dont 1 seule serait à la charge de la commune de Fontenay. Donc 1 million pour nous.

  • Pardon c’est un lapsus révélateur : je voulais parler de la place de L’Eglise !

  • Une place renouvelée certes. Dangereuse où la moindre flaque d’eau est fatale. Les enfants sont heureux de profiter des jets d’eau en période de chaleur. À côté de cela, je suis choquée de voir un tel refus de dialogue d’élus ayant oubliés qu’ils sont au service des citoyens et ils ont à être exemplaires ! Démettre de leur fonction des élus en désaccord, c’est une parodie de démocratie. S’attaquer à ce blog avec mon argent, c’est hors de question. Pour avoir fréquenté nos installations sportives, c’est honteux de récevoir des sportifs de villes à proximité mieux lotis que nous. Tout mon soutien à nos élus et je suis toujours Charlie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )