29 mai 2024 | 22:13
Vous etes ici:  / Libre opinion / LE MAG Fontenay-aux-Roses : un bulletin d’informations et de propagande

LE MAG Fontenay-aux-Roses : un bulletin d’informations et de propagande

Si la majorité municipale applique en théorie son programme électoral et gère la ville, le rôle de l’opposition est de contrôler et éventuellement de critiquer cette gestion. Elle doit aussi être une force de proposition. La ville est ainsi représentée par l’ensemble du conseil municipal.

Ceci ne transparait pas vraiment à la lecture du magazine municipal qui s’apparente plus à un bulletin de propagande à la gloire du maire qu’à un journal d’informations. Concernant le magazine d’avril 2023, le constat est édifiant :

  • 13 photos du maire ;
  • une dizaine de photos du groupe majoritaire ;
  • L.Vastel cité une dizaine de fois (sans compter les diatribes des adjoints) ;
  • aucune photo, ni citation, ni allusion à l’opposition (hormis la double page des tribunes libres).

En ce qui concerne les tribunes politiques, chaque groupe de l’opposition s’exprime sur un quart de page alors que le groupe majoritaire s’exprime sur une page entière. Développer une critique ou une proposition sur un quart de page s’apparente à une prouesse rédactionnelle pour être intelligible. Par contre la majorité peut aisément développer ses idées sur une page entière et ne s’en prive pas alors même que le reste du magazine lui est consacré ! Pourtant le code général des collectivités territoriales mentionne qu’en pratique, le règlement intérieur du conseil municipal ne saurait bafouer le droit d’expression des opposants en limitant de manière trop restrictive l’espace réservé à l’opposition. Incontestablement l’espace est restreint et le droit est bafoué !

A quand un magazine de la ville réalisé pour les habitants, élaboré et contrôlé par eux ? La plupart des fontenaisiens(nes) se moquent éperdument de savoir que le maire a inauguré telle rue ou fait la promotion de telle manifestation. L’important est bien que la rue ait été refaite ou que la manifestation ait eu lieu.

On peut rêver d’un magazine d’information générale relatant les réalisations et la gestion du conseil municipal avec une retranscription des propos la plus neutre possible !

On peut rêver de la constitution d’un comité de rédaction associant habitants et élus majoritaires et d’opposition, le maire restant directeur de la publication !

On peut rêver de tribunes politiques respectant les droits d’expression des uns et des autres !

On peut rêver d’une ville dans laquelle la démocratie locale s’épanouirait pleinement !

                                                                       Jean-Jacques Fredouille,
citoyen écologiste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )