18 octobre 2018 | 07:19
Vous etes ici:  / Libre opinion / L’impasse des Comités D’ Habitants à Fontenay

L’impasse des Comités D’ Habitants à Fontenay

Membre du CDH Ormeaux Renards depuis 5 ans, j’ai décidé d’arrêter.

En effet, je crois que la « relance » des CDH initiée par la municipalité n’est qu’un affichage pour pouvoir dire lors des prochaines élections, comme sur tous les autres dossiers : rien n’avait été fait pendant 20 ans, ou avait été mal fait, heureusement que nous sommes arrivés pour mettre en place une véritable démocratie participative.

Ce qui pré existait n’était certes pas parfait, mais n’en était aussi qu’à ses débuts.

Je ne peux pas croire à la sincérité du Maire, à sa subite conversion à un semblant de démocratie participative, lui qui n’a eu de cesse, pendant maintenant quatre ans et demi :

  de proclamer qu’il n’en voyait pas l’utilité dans une ville de la taille de Fontenay,

qu’ayant été élu il avait mandat pour faire ce qu’il voulait pendant la durée de celui-ci et que ce serait aux électeurs de trancher en 2020:  pratiques politiques d’un autre âge, selon lesquelles les citoyens n’ont pas à s’exprimer entre deux scrutins , sauf pour encenser l’équipe en place
de ne pas vouloir ne serait-ce qu’accorder un peu d’attention à des contre propositions à ses projets, et bien au contraire d’afficher franche hostilité et « humour » méprisant pour tous ceux qui osaient les lui soumettre

–   a exclu les comités d’habitants de tout « droit de regard » sur ses projets, d’urbanisme notamment, chasse gardée de la majorité municipale

tente de faire taire / asphyxier financièrement le présent blog en déposant  plainte au pénal, les frais de procédure du Maire étant eux payés sur le budget de la Ville, donc par tous les fontenaisiens. En regard du dynamisme et de la qualité d’Osez Fontenay, on peut relever que le blog monté pour la municipalité pour sa propre célébration ne contient aucune contribution depuis février dernier ….

On peut encore citer en vrac : le refus obstiné d’examen des propositions sur le conservatoire, la promesse non tenue de chiffrage par les services de la Ville du contreprojet de fond de  place de Gaulle, la pseudo concertation sur l’aménagement de celle-ci en excluant la construction de cet immeuble, la commande systématique d’audits/études présentées comme neutres car purement techniques, pour tenter de justifier ses décisions (laissons faire les « experts », car seuls les experts, par définition, savent…… )

Cette dépossession de toute capacité réelle d’intervention dans le débat public entre deux élections,  que ce soit au niveau local ou national, même si ce n’en est pas la seule cause, n’en finit plus de désespérer l’électorat et le pousse  «au  mieux» à l’abstention (nombre de nos élus ne le sont désormais que par une minorité voire dans certains cas par une infime minorité de leurs concitoyens : voilà qui devrait les inciter à un peu d’humilité) , au pire à voter pour des partis identitaires et xénophobes.

Dominique Guillou

2 RÉPONSES

  • Monsieur Dominique Guillou, votre démission du CdH Ormeaux-Renards fait suite aux nombreuses mêmes décisions prises par d’autres participants à tous les comités avant et pendant cette interruption estivale.
    Tous les démissionnaires évoquent les mêmes constats que ceux que vous relatez et expriment leur désillusion qui vient s’additionner à un grand découragement ne leur permettant plus de poursuivre une quelconque action au sein d’un faux semblant de dialogues participatifs…
    Seule, une réelle et sincère motivation de la Municipalité pour instaurer une véritable démocratie participative telle que beaucoup d’entre nous l’entende aurait pu endiguer cette dérive.

    Aujourd’hui, le CdH centre ville ne se compose plus que de 3 personnes encore actives. Elles osent encore croire que leur engagement peut servir à quelque chose…

    Lancer aujourd’hui des ateliers thématiques sur certains sujets alors que des experts ont déjà rendu leurs conclusions sur des études que la Municipalité leur a commandées, comme la circulation par exemple, çà sert à quoi, sinon à gagner du temps pendant lequel le pouvoir exécutif en place garde la main mise sur les sujets. Il pourra affirmer au cours de la prochaine campagne électorale que beaucoup d’initiatives ont été lancées pendant cette mandature.

    Rappelons nous, en 2014, la nouvelle équipe municipale déplorait avoir trouvé « les comités d’habitants dans un état végétatif » et dans un élan un peu beaucoup revanchard décidait de les redynamiser.

    Une réunion des comités d’habitants fut organisée le 05 mars 2015 au cours de laquelle la Municipalité a présenté leur renouvellement. Chaque comité serait composé de 3 collèges de 7 membres tirés au sort (1 collège d’acteurs locaux + 1 collège de candidats volontaires + 1 collège de candidats tirés au sort à partir des listes électorales), soit un total de 21 personnes pour chacun des 5 CdH.
    La Municipalité nous a dit avoir adressé un carton d’invitation à 1.500 fontenaisiens invités le 20 juin 2015 dans la salle du Conseil municipal à assister au tirage au sort des heureux vainqueurs. Une main juvénile et innocente a plongé dans les urnes transparentes pour en ressortir des noms inscrits sur des papiers. Les 5 comités d’habitants étaient renouvelés !!!!!

    3 ans plus tard, l’équipe municipale pourra constater que l’état de chacun des comités d’habitants a un électrocardiogramme quasiment plat…
    A quoi a servi cette dépense d’énergie, de temps et d’argent très médiatisée en 2015 ?

    Il serait opportun que cette équipe municipale réfléchisse aux raisons qui ont entrainé les 5 comités vers cet inexorable déclin et qu’elle fasse son autocritique face à ce pitoyable constat.

  • Les comités d habitants auraient pu composer un comité d éthique près du cabinet du maire auquel auraient pu s’ajouter les membres volontaires des 5 listes municipales .
    C est en ce sens que j’ai adressé un courrier au maire au lendemain de son élection mettant l’accent sur l intérêt de ces fontenaysiens pour leur ville et faisant remarquer que la pluralité serait efficace pour une évolution plus favorable de notre ville. N’ayant obtenu aucune réponse du maire ayant moi même été écartée du CH blagis gare je n ai eu qu’ à déplorer des pertes de temps de consensus de moyens..j avais également proposé un budget participatif .
    Aujourd’hui nous apprécions les propositions thématiques d action mais Quid du budget « dérisoire  » qui a fait se détourner nombre de fontenaysiens de cette participation à la construction de projets.
    Décidément notre maire et son adjointe à la démocratie locale ont soit des problèmes de timing soit une vision emiettée (dans le sens de distribuer des miettes) de leurs concitoyens pas plus considérés que les oiseaux essentiellement les pigeons qui meublent nos trottoirs!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )