18 juin 2019 | 07:08
Vous etes ici:  / Libre opinion / Massacre à la tronçonneuse (2)

Massacre à la tronçonneuse (2)

Je me permets d’utiliser le titre de l’article de Pascal Buchet du 17/01/19 paru dans ce Blog pour introduire mon ressenti sur ce qui commence à être vu par tout le monde : « Dénoncer le massacre à la tronçonneuse » à la Cavée « pour satisfaire la frénésie immobilière de l’actuelle municipalité ».

Le magnifique magnolia et l’acacia-robinier centenaire de 12 mètres de haut qui arboraient les Jardins des maisons des 6/8/10 rue Blanchard n’ont pas résisté à la tronçonneuse et à la grosse pelleteuse Hyundai, ce 28 janvier 2019.

Les engins de terrassement se sont également attaqués aux arbustes, haies, clôtures et appentis de ces 3 maisons qui vont incessamment disparaître et de la maison verte réduite cette semaine à un tas de gravats.

Les 1.400 m2 de pleine terre vont laisser la place à une centaine de places de stationnement sur 2 étages enterrés et à 2 bâtiments contigus comportant 47 logements, 2 commerces en rez de chaussée et un jardin sur dalle pour seul agrément.

Cette opération immobilière élaborée dès 2015 par les sociétés Cogedim-Demathieu Bard peut se réaliser suivant les règles définissant les droits à construire sur ces parcelles puisqu’elles ont été adaptées pour qu’il en soit ainsi.

Le même processus a été utilisé pour permettre à la société Vinci Immobilier de construire un bâtiment du côté pair de la place du Général de Gaulle et un deuxième le long de la ruelle de la demi lune, ainsi que celui annoncé en fond de la place et pour lesquels la Municipalité considère que les fontenaisiens n’ont pas d’avis à donner…

Habilité de la part de l’actuelle municipalité à agir ainsi ? Sans aucun doute puisque cela permet de rendre opérationnelle assez rapidement la volonté politique d’un Maire bâtisseur soutenu bien évidemment par les sociétés immobilières qu’il a retenues, sans avoir besoin de lancer d’études préalables d’urbanisme et de prendre en considération l’avis des citoyens.

D’autres tronçonneuses et pelleteuses risquent également d’entrer en action dans d’autres endroits de Fontenay aux roses si les juges du Tribunal Administratif de Cergy Pontoise déboutent les nombreux recours déposés et qui vont être déposés par les fontenaisiens qui considèrent que les arrêtés municipaux autorisent des opérations immobilières trop denses et irrespectueuses d’un environnement le plus souvent très arboré et verdoyant.

Tous ces projets qui fleurissent un peu partout sur la commune depuis la mise en application du PLU se moquent éperdument du désastre annoncé pour notre planète.

Ils vont aussi contribuer à entasser encore un peu plus les citoyens les uns contre et sur les autres dans des logements le plus souvent de petite surface compte tenu du coup prohibitif de l’immobilier, sur les routes et dans les transports en commun déjà saturés le matin et le soir.

Pour tenter de remédier à ces engorgements de trafic, l’état et la Région Ile de France ont initié le Grand Paris. Les tunneliers sont actuellement en action sur le parcours du tronçon sud de la future voie T15.

Mais pour financer ces travaux pharaoniques, il est prévu de construire des milliers de mètres carrés de logements et de bureaux autour et à proximité des futures gares.

Les lignes de transport du Grand Paris vont donc inévitablement être engorgées à leur tour, dès leur mise en service…

Pendant ce temps, les petites et moyennes villes de province essaient d’enrayer la désertification de leur territoire…

Les générations futures ne vont pas accepter de continuer à subir un environnement étouffant que leur ainés leur ont laissé, aveuglés par des préoccupations à très court terme, qu’il s’agisse d’un hypothétique renouvellement de mandat pour les uns ou d’un profit financier immédiat pour les autres.

Alors, Monsieur Vastel :

Arrêtez le massacre des tronçonneuses que vous avez initié !

Cessez de vous abriter derrière la demande du Préfet de l’Ile de France demandant aux communes d’appliquer la loi portée par Cécile Duflot et qui vous arrange bien, à savoir, selon le PLH, construire 1.500 logements sur la commune de Fontenay aux roses à l’horizon 2030 !

Organisez enfin cette fameuse réunion du « comité de suivi sur le PLU et le projet d’aménagement de la future place de la Cavée » annoncée lors de la réunion de la CEMUA du 06/06/17 dont vous nous avez dit qu’elle permettrait de faire le bilan annuel des demandes de permis de construire déposées et accordées et de prendre d’éventuelles mesures pour modifier les règles définies dans le PLU en cas de constat d’une densification inacceptable de notre environnement !

(Au fait, la CEMUA a t-elle encore une existence en ce début d’année 2019 ?)

Les fontenaisiens ont tant de choses à dire sur les orientations et les décisions politiques prises depuis 2014…

Il serait salutaire qu’un grand débat communal soit organisé avant que les promesses électorales qui n’engagent que ceux qui y croient, ne nous soient déversées à coup de meetings et de réunions lors de la très proche campagne municipale.

Devons-nous nous parer d’un gilet jaune et bloquer encore un peu plus le trafic routier du centre ville rendu bien difficile par les travaux devant la Mairie, la place du Général de Gaulle, la rue des Pierrelais, le carrefour de la Cavée, pour nous faire entendre ?

Bernard Welter

Architecte

1 RÉPONSE

  • Merci M. Welter!
    Après un tel rappel des faits on demeure sidéré un moment, sans autre envie que de pleurer, mais que cela ne nous empêche pas de demander avec vous que deviennent la CEMUA et le suivi des permis de construire, ce bilan annuel qu’on nous avait promis ?
    A suivre avec vigilance…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )