18 novembre 2019 | 11:09
Vous etes ici:  / Libre opinion / L Vastel panique et vous désinforme

L Vastel panique et vous désinforme

Le résultat du 1er tour des élections départementales n’est pas bon pour Mr Vastel qui ne recueille que 41 % alors qu’il rassemblait toute la droite. La Gauche arrive en tête à 46 % (PS-PRG-EELV-PC-FDG). Mr Vastel sait qu’il aura besoin des 13 % obtenus par le Front National. Il panique et tente de mobiliser en avançant une double désinformation :

La première désinformation est de laisser croire que la gauche préparerait un projet d’OIN sur la moitiè nord de la ville alors qu’il ne s’agit que de simples études faites pour Paris Métropole présidé par Mr Devedjian. La vérité est que cette étude a identifié la possibilité de construire un maximum de 845 logements sur la seule zone du CEA et n’impacterait aucune autre partie de la commune. Il oublie de vous rappeler que c’est toujours la gauche qui a protégé Fontenay de la surdensification toujours prônée par la droite.

La seconde désinformation, c’est de vous cacher aujourd’hui ses projets qu’il a pourtant annoncés en commission et au Conseil municipal à savoir faire venir sur Fontenay 3000 personnes supplémentaires aux revenus élevés en construisant 2000 logements hauts de gamme sur toute la ville y compris des quartiers pavillonnaires tout en détruisant des logements sociaux comme aux blagis.

J’ai redit au Conseil municipal mon opposition à son projet de 2000 logements supplémentaires au profit des promoteurs immobiliers car cela se ferait au détriment de notre cadre de vie et de notre mixité sociale. Le seul endroit où l’on pourrait construire des logements mixtes mais aussi des activités se situe sur la zone du CEA mais en tout état de cause je refuse cet objectif très excessif et idéologique de 2000 logements supplémentaires sur Fontenay.

Pascal Buchet

2 RÉPONSES

  • Pascal BUCHET résume parfaitement l’ambiguité de M. VASTEL et de son équipe.
    M. VASTEL affiche tout d’abord son opposition à tout projet de densification sur la ville en laissant entendre que celle ci pourrait lui être imposée par l’Etat au travers d’une Opération d’intérêt national (OIN). Si tel était le cas, ce serait en effet un détournement de la vocation des OIN (qui servent à aménager des zones portuaires ou aéroportuaires par exemple) et un mépris total du principe de libre administration des collectivités locales. Mais, il se trouve que c’est totalement faux puisque ce sont , comme le rappelle P. BUCHET, des simples études réalisées pour Paris Métropole présidé par M. DEVEDJIAN (également Président UMP du Conseil départemental des Hauts de Seine).
    Mais, M. VASTEL et son équipe poussent « le bouchon encore plus loin » puisqu’en pratique leur programme d’aménagement de la ville consiste justement à accueillir environ 3000 habitants de plus en construisant autour de 2000 logements supplémentaires. Ce ratio assez faible habitant/logement s’explique notamment par leur volonté de faire venir des habitants aisés et de préférence célibataires ou sans enfants pour ne pas avoir à construire de nouvelles crèches ni d’accueillir de nouveaux écoliers car il faudrait alors « subventionner » leur repas à la cantine…Même si on sait que les campagnes électorales sont un temps particulier de la vie démocratique et que les candidats ont tendance à faire des promesses intenables ou à travestir la réalité, il est vivement regrettable que M. VASTEL, qui se revendique souvent comme un élu de la « société civile », mette en avant des arguments aussi politiciens et mensongers. L’article de P. BUCHET a le mérite d’illustrer clairement les pratiques de M. VASTEL et de son équipe.
    Gilles MERGY
    Conseiller Municipal
    Ancien Maire adjoint

  • Il faut ajouter que Monsieur VASTEL a adhéré au club des Maires reconstructeurs initié par Valérie PECRESSE, candidate UMP à la présidence de la Région et qui, comme son nom l’indique a pour objectif de…construire. C’est d’ailleurs conforme à ses projets à Fontenay de construire au moins 2000 logements d’ici la fin de son mandat, mais en contradiction avec sa propagande électorale où il se présente comme un opposant farouche de la densification. Mais il n’est pas à une contradiction près.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )