11 août 2020 | 11:36
Vous etes ici:  / Libre opinion / On se moque du peuple

On se moque du peuple

Comme dans chaque foyer Fontenaisien, j’ai trouvé un matin dans ma boîte aux lettres une enveloppe aux armes de la ville contenant 2 masques doublés, un feuillet format A5 et une feuille format A4.

Aucune indication de la provenance de ces masques.
Le feuillet explique sur une face la façon de se procurer un masque et  donne 2 indications sur la seconde face.
La première indication renseigne sur la façon d’obtenir un masque.
La seconde indication montre un être humain le pouce levé avec un masque sur le visage et porte 2 compléments :

– il faut laver le masque à 60° avant utilisation (Celsius ou Fahrenheit au choix )…

– l’entretien, il est lavable à 60° (toujours le choix entre Celsius ou Fahrenheit) et le repassage est extérieur.

Outre l’imprécision de la rédaction, il manque une donnée importante et d’autant plus importante qu’on ne connait pas la provenance desdits masques, combien de lavages peuvent donc supporter ces masques en gardant la propriété « protection contre la covid-19″ ?

La feuille est également très révélatrice quant aux éléments de langage.

Tout est communiqué dès la première phrase du maire :  » Je suis très heureux de pouvoir vous faire parvenir gracieusement deux masques tissus réutilisables, que vous trouverez joints à ce courrier ».

Donc le maire est heureux, nous sommes heureux qu’il le soit.
De quoi le maire est-il heureux ?

Le maire est heureux de nous faire parvenir gracieusement deux masques…
Que signifie « gracieusement » en l’espèce ?
Si gracieusement signifie « gratuitement », cela signifie-t-il que le maire a payé ces masques de sa poche ?
J’en doute…
Je pense plutôt que ce sont nos impôts qui ont payés ces masques.

Pourquoi alors écrire « gracieusement » ?
Cela signifie-t-il que le maire nous fait parvenir les masques d’une manière agréable et pleine de charme ?
A ce stade, je salue Narcisse.

Je m’abstiens de commenter la dernière phrase de la bafouille officielle qui commence ainsi :   « Ainsi, ensemble, nous vaincrons cette maladie…. »
Je laisse le soin à d’éventuels lecteurs reconnaisants, de poursuivre en fonction des éléments survenus dans notre bonne ville depuis le 15 mars 2020.

Je rappelle également ici que les choix faits par nos dirigeants un jour ont des conséquences les jours suivants….

Véronique Fontaine Bordenave

Conseillère municipale.

 

2 RÉPONSES

  • Marie-Hélène Boulestreau

    Habitant loin du centre de Fontenay , je n ‘ ai pas été aussi gâtée que vous . Trouvé dans ma boîte aux lettres 2 masques en tissu noir ( simple épaisseur) . Sans logo de conformité , de provenance, ni de durée d ‘ utilisation . Je m ‘ en suis servi pour aller en acheter  » un vrai certifié  » mais j ‘ ai bien failli suffoquer , en dessous … Il doit être bien étanche ! . Vous me direz  » à cheval donné on ne regarde pas les dents  » …

  • Madame Boulestreau je souhaite reprendre votre expression  » a cheval offert gracieusement…  » avec nos impôts!! Et je confirme moi aussi ce sont 2 masques simple épaisseur.. sans aucune indication du nombre d utilisations… de la provenance… de la conformité..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )