19 décembre 2018 | 05:47
Vous etes ici:  / Coup de gueule / Finances / Urbanisme / POS/PLU les projets de la droite fontenaisienne

POS/PLU les projets de la droite fontenaisienne

Les règles d’urbanisme dépendent de la municipalité. Depuis 1994, nous avions doté notre commune d’un POS qui luttait contre la densification et le bétonnage de la ville. L’équilibre entre immeubles et pavillons et la sauvegarde des espaces verts y étaient assurés.

La nouvelle municipalité de droite élue il y a un an et demi s’est empressée de modifier les règles d’ubanisme. C’est en réalité son seul programme municipal. Le dernier magazine municipal (d’ailleurs transformé en journal de propagande politicienne) affiche désormais l’objectif de la droite fontenaisienne : faire venir 4.000 personnes de plus sur la commune ! voir la photo jointe du magazine.

Après un triste bilan à un quart de leur mandat, la droite n’envisage que des constructions de logements chers au profit des promoteurs immobiliers. Ils espèrent ainsi que les 4000 nouveaux habitants qui pourront se payer ces logements voteront pour eux…

Ainsi, ils ont commencé à modifier le POS existant et préparent un PLU pour changer les règles et pouvoir bétonner Fontenay non pas pour mieux loger les Fontenaisiens mais pour accueillir une nouvelle population électorale.

Regardons de plus près leurs projets. La modification du POS a été faite sur mesure pour accorder des nouveaux droits de construire aux promoteurs immobiliers (place de Gaulle, place de la Cavée…). Est-ce régulier ou n’est-ce pas déjà un délit d’initié ?

Démolition des logements sociaux aux Blagis et contruction de logements chers dans toute la ville, tels sont leurs projets.

Les Fontenaisiens doivent savoir que pour accueillir 4000 nouveaux habitants, il faudra construire plus de 2.000 logements soit une hausse de 20 % environ de la densité à Fontenay qui est déjà plus dense que les autres communes voisines.

Cela ne pourra se faire qu’au détriment des pavillons et des espaces verts. Ainsi, la droite commence à préempter des maisons comme celle de la Cavée annoncée au budget pour près de 600.000 € et qui seront sacrifiées pour construire des immeubles de standing et chers.

Ils manquent d’argent pour ce faire alors ils n’hésitent pas à mettre le budget de la commune dans le rouge (plus de dépenses que de recettes, augmentation de l’emprunt de 3 M€) et à augmenter les tarifs des cantines ( +42 %) et les impôts locaux (diminution de l’abattement soit 94 € de plus pour chaque ménage). Ainsi, les Fontenaisiens payeront 1.300.000 € de plus chaque année pour financer leurs projets immobiliers.

Et pendant ce temps-là, les investissement utiles pour les Fontenaisiens sont en berne (suppression du 6ème gymnase, retard et remise en cause des travaux de voirie et de la rénovation des bâtiments municipaux dont les écoles et les travaux d’isolation thermique, suppression de la crèche l’Ile aux enfants…). Et à l’inverse, des choix contestables comme par exemple refaire à prix d’or la place de l’église pour 1.600.000 € ou encore le déménagement de la police municipales dans la maison des associations… pour 360.000 € !

Il apparait que les Fontenaisiens et leurs impôts sont pris en otage par cette politique d’urbanisme insensée au moment même où les événements tragiques dans le midi montrent les conséquences d’une densification excessive sur l’imperméabilisation des sols.

A chacun de réagir pour empêcher ces projets densificateurs et coûteux au détriment des Fontenaisiens et de la qualité de vie à Fontenay-aux-Roses.

Pascal Buchet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )