18 septembre 2019 | 06:11
Vous etes ici:  / Libre opinion / Pour que Fontenay-aux-Roses s’engage dans l’accueil de réfugié(e)s

Pour que Fontenay-aux-Roses s’engage dans l’accueil de réfugié(e)s

Les conflits qui sévissent depuis plusieurs années en Irak et en Syrie ont entraîné de nombreux phénomènes migratoires qui se sont accentués ces derniers mois pour aboutir à une véritable crise des réfugié-e-s, telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Longtemps impuissante à parler d’une même voix, l’Europe, sous l’impulsion du Président François Hollande et de la Chancelière Angela Merkel s’apprête enfin à prendre des mesures communes et responsables en faveur des réfugié-e-s et de la réforme du droit d’asile.

La très grande détresse de ces familles réfugiées qui n’hésitent plus à prendre tous les risques pour leur vie et celle de leurs enfants en quittant leurs pays en guerre dans des conditions extrêmes suscite à juste titre l’indignation croissante de nos administrés qui s’organisent pour témoigner leur soutien aux réfugié-e-s et leur volonté d’agir concrètement.

Face à l’ampleur de la crise et à l’urgence humanitaire, il est de notre responsabilité d’élus locaux de sortir de la passivité et de permettre aux collectivités de jouer pleinement leur rôle aux côtés des associations d’aides aux réfugié-e-s, des acteurs publics et privés dont le travail et l’engagement doit être encouragé et salué. Notre responsabilité est de répondre présents et de donner un visage humain à la plus riche des régions d’Europe. Les villes d’Ile-de-France ont toujours constitué une terre d’accueil pour les hommes, les femmes et les enfants qui cherchent à échapper aux crises et aux guerres qui secouent leurs pays d’origine.

Il nous semble urgent que chaque Maire s’engage désormais sans délai, par une action coordonnée et responsable, en faveur de l’accueil de ces familles, sans distinction d’origine ou de religion dans des conditions de logement dignes et de scolarisation.

Dans la droite ligne des propositions du Président de la République François Hollande et de la chancelière allemande, Angela Merkel, et dans le cadre de l’espace Schengen, la nouvelle politique européenne d’accueil des réfugiés doit désormais pouvoir trouver une traduction concrète dans la mobilisation des maires quels que soient leurs convictions ou appartenances politiques.

Lors de la réunion des Maires du 12 septembre dernier, le Ministre de l’intérieur a détaillé les moyens pouvant être mis en œuvre par les villes pour faciliter l’accueil des réfugiés, qu’il s’agisse de recenser et encourager les initiatives locales permettant d’offrir un accompagnement complémentaire de celui organisé par l’Etat, de mettre à disposition des bâtiments pour créer des lieux d’hébergements, ou mettre à disposition des logements vacants pour l’accueil des bénéficiaires d’une protection accordée par la France.

La Région Ile-de-France a par ailleurs prévu d’attribuer des crédits aux communes franciliennes pour le financement d’équipements ou de travaux dans des locaux destinés à accueillir des migrants et de leur verser des dotations liées au nombre des migrants accueillis

Nous appelons la municipalité à s’engager dans le réseau des villes solidaires et de trouver des solutions d’hébergement pour plusieurs demandeurs d’asile, de les accompagner pour faciliter leur arrivée et leur intégration sur le territoire notamment par la scolarisation des enfants.

Despina Bekiari, Pascal Buchet, Stéphane Cicerone, Gilles Mergy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )