18 juillet 2019 | 23:53
Vous etes ici:  / Libre opinion / Quel positionnement pour LREM ?

Quel positionnement pour LREM ?

Après avoir écrit que LREM ne devait pas, ne pouvait pas, soutenir une liste conduite par Laurent Vastel lors des prochaines municipales, il est naturel que je m’interroge sur ce que devrait être son positionnement lors du scrutin à venir.

Je vois deux possibilités. Forte de ses près de 30% aux élections européennes dans la ville, LREM peut choisir de partir seule au combat municipal, avec la quasi certitude d’être au second tour, face à une liste de centre-gauche/EELV pilotée par Gilles Mergy. Cette option présente à mes yeux deux inconvénients : LREM n’a pas de leader naturel dans la ville qui soit connu et reconnu des fontenaisiens ; pour l’emporter au second tour face à Gilles Mergy, LREM n’aurait pas d’autre choix que de s’allier avec Laurent Vastel, hypothèse que je rejette a priori.

La seconde option consiste à s’allier dès le premier tour avec Gilles Mergy. Ce dernier est dirigeant d’un parti de centre-gauche, le PRG, qui a fourni plusieurs ministres ou secrétaires d’état aux différents gouvernements Philippe. Il conduit, à travers les Ateliers Fontenaisiens une démarche participative très intéressante, qui me semble totalement en phase avec le renouveau démocratique voulu par Emmanuel Macron.

Personnellement, à ce stade, je penche pour cette seconde option. Une alliance de LREM avec Gilles Mergy et EELV serait porteuse tout à la fois de renouveau démocratique, de réalisme économique, de valeurs sociales et de perspectives de transition écologique. Un bien joli programme !
Michel Giraud

6 RÉPONSES

  • Voilà une analyse intéressante. La difficulté est qu’il y a 3 comités LREM à Fontenay92 qui ne partagent pas a priori la même vision de la ville. Ils sont de plus pilotés de fait par d’actuels élus de la majorité du maire ou quasiment affiliés à cette majorité. Pourtant à l’origine, ce sont des citoyens engagés et sincères qui ont créé ces comités. Certains sont encore là et espèrent autre chose que le match retour de 2014. On peut regretter que les comités LREM à Fontenay soient instrumentalisés en vue des municipales mais c’est ainsi. Aucun à ce jour n’envisage une alliance avec les ateliers fontenaisiens au motif qu’ils seraient dirigés par d’anciens élus des équipes Buchet, ce qui est méconnaître le collectif autour de Gilles Mergy et d’EELV. Pourtant vous avez raison de dire que la démarche des ateliers fontenaisiens est comparable à celle d’En Marche dans sa volonté de renouvellement des idées et des hommes et femmes. Cette démarche participative, ouverte et bienveillante s’adresse à tous les fontenaisiens, notamment ceux qui ont pu être séduit par En Marche en 2017. La position de LREM de présenter ou non une liste à Fontenay est un élément de contexte important. Mais la vraie question est plutôt celle des projets et des valeurs qui seront proposés aux électeurs. En la matière il paraît essentiel pour le bien de la commune que la future campagne dépasse les petites haines recuites entre anciens élus et initiés du microcosme politique local. La campagne de 2014 avait été particulièrement violente et délétère, tout le monde en paie encore le prix aujourd’hui.

  • Maxime Messier pour EELV Fontenay-aux-Roses

    Bonjour M. Giraud.

    Votre souhait d’une alliance électorale de LREM avec Gilles Mergy et EELV à Fontenay est respectable. Mais au risque de vous décevoir, elle n’aura pas lieu…

    LREM est parti libéral et Emmanuel Macron l’a créé pour le porter à la présidentielle et défendre cette vision. C’est là l’essentiel de sa pensée politique. Ce parti a pris la place de la droite LR, qui a abandonné ce terrain à force de courir après l’extrême droite. Comme tous les partis libéraux, LREM pense que la France irait mieux si on la « libère » des contraintes supposées : baisse des dépenses publiques, réduction du nombre de fonctionnaires, baisse de la fiscalité notamment sur les plus riches, dérégulation du marché du travail, défense du libre-échange, etc… Ce qui n’empêche pas M. Macron de tenir des discours sur l’urgence écologique, sans que les actes ne démontrent qu’il prenne ce sujet au sérieux…

    Mais si on veut faire de l’écologie, nous pensons au contraire que cela nécessite de la régulation et de l’intervention publique. Bref, le contraire du libéralisme défendu par LREM… Enfin, j’ajouterais qu’à Fontenay, je n’ai jamais senti une appétence des représentants de LREM pour l’écologie.

    Donc une alliance électorale de LREM avec G. Mergy et EELV serait une alliance … des contraires ! Nous avons plutôt choisi une alliance de projet avec les Ateliers Fontenaisiens menés par G. Mergy. Nous défendons notamment la transition écologique, le rééquilibrage de la voirie en faveur des piétons et des cyclistes, la démocratie participative, la lutte contre l’hyper-densification, la végétalisation de la ville, la préservation de l’équilibre entre logements sociaux et privés, la rénovation énergétique des bâtiments publics, l’augmentation de la part de bio dans les cantines scolaires, etc…

    Je pense qu’un.e candidat.e aux municipales qui multiplierait les logos de partis aux projets contradictoires serait trompeur pour les électeurs.

  • Article et commentaires très intéressants.
    2 réflexions toutefois :
    Monsieur Giraud on peut aussi imaginer, puisqu’il y a 3 « comités » LREM dont les leaders ne s’entendent pas à Fontenay, que l’affaire soit réglée avec l’arrivée d’un « grand parachuté ». On verrait alors qui parmi les 3 actuels sont les LREM de fond et les LREM d’opportunité. Au moins pour ce point, il ne me déplairait pas de voir se réaliser cette hypothèse.
    Monsieur Messier, ce que vous écrivez est exact quant à l’axe libéral d’ E Macron qui a créé le mouvement. Mais ce mouvement regroupe tellement de sensibilités socio-politiques , il y a même des ( ex?) verts ( qui aiment le homard et le château Eyquem ) que je vous trouve un peu trop catégorique à ce stade en écrivant que ça n’arrivera jamais. Il me semble qu’il y a à Fontenay des sympathisants ou adhérents du Modem par exemple qui pourraient appeler à rejoindre votre alliance.
    Voyons voir…
    Pour le reste je vous rejoins tous, c’est un Programme solide pour Fontenay qu’il nous faut en 2020.
    Ras le bol de ces accords pour des raisons de politique politicienne qui n’ont plus rien à faire à Fontenay.
    Cordialement

  • Non Monsieur Renault… pas de parachuté!
    Les vieux Fontenaisiens se souviennent qu’en 25 ans, nous avons eu 4 parachutés: deux maires (Buchet, Vastel) et deux députés (Germain,Bourlanges).
    On devrait quand même pouvoir trouver dans notre belle ville au moins quelques individus capables de s’intéresser prioritairement à notre ville…
    Et puis ne vous inquiétez pas trop: le vivier d’En Marche est vide de parachutables!
    Et les indigènes des 3 ou plutôt 2,5 comités n’ont pas les « guts » d’y aller! D’où, au-delà des détestations réciproques de leurs « leaders », leur accord sur la formule par défaut: LV…
    Michel Bayet, du Modem.

  • Monsieur Bayet, merci de vos éléments de compréhension.
    Mais vous qui êtes du sérail si je puis me permettre (MoDem proche de LREM) que peut il y avoir de commun entre l’attitude de Monsieur Vastel, constatée depuis 5 ans, et les idées de Monsieur Macron? L.Vastel n’a même pas voulu s’investir dans « le grand débat » prôné par E. Macron. C’était pourtant le service minimum! On a connu en 2014 l’alliance de la carpe du lapin du renard et de la belette, comme dit avec amusement Monsieur Croland. Ça sera quoi cette fois ci?

  • A ma connaissance la commission nationale d’investiture de LREM n’a rien décidé encore pour Fontenay92. Avez-vous des infos Mr Bayet ? Quand on voit des candidats LREM désignés face à de vrais « macron compatibles » comme à Vannes ou Bordeaux, on ne comprendrait pas pourquoi à Fontenay92 LREM ne se lance pas avec sa propre liste. Ou bien LREM n’a pas d’ambition particulière à Fontenay ce qui est également possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )