22 novembre 2019 | 20:13
Vous etes ici:  / Libre opinion / Quelques réflexions un peu désabusées.

Quelques réflexions un peu désabusées.

Plutôt qu’un « article », quelques remarques… un peu désabusées.
Je regrette le ton que prennent les échanges sur le blog. La polémique est un art difficile, et nous sommes souvent au bord d’échanges assez malsains. il est temps de se ressaisir.
J’ai lu avec plaisir le texte de Daniel Marteau, un homme que je trouve souvent un peu trop « cassant », même si généralement pertinent…
Cette fois il aborde les vrais problèmes du moment, c’est-à-dire de l’avenir. Donc quelques mots…
Nous connaissons maintenant la philosophie générale et politique de Monsieur Vastel ainsi que ses méthodes.
Comme tout le monde il a une idéologie et c’est elle qui guide ses choix, comme l’idéologie de Monsieur Buchet guidait les siens et comme l’idéologie de son successeur  éventuel  guidera les choix de celui-ci. Il me parait peu productif de ressasser à l’infini nos griefs.
Je déplore que l’opposition n’ait pas été capable  de s’unir et de présenter un programme. C’est ce que j’attendais. Et que cela se fasse dans la clarté. La vielle théorie »au premier tour on se compte, au second on s’unit » ne me semble pas pertinente à Fontenay.  A juste titre Daniel Marteau déplore les querelles d’egos . Je dirais pour plaisanter que la conjuration des egos à la mode fontenaisienne ouvre un boulevard au Maire sortant au lieu d’ouvrir un vrai débat politique
Je suis fatigué de voter « contre » et souhaite voter « pour », soit voter pour un projet ambitieux et novateur.
Le seul projet qui le soit actuellement me parait celui qu’a formulé et proposé  Bernard Welter: créer en fond de place du marché un véritable centre culturel qui donnerait à cette place une personnalité propre et vivante.
Mais ce type de projet suppose une volonté politique forte et déterminée.
Ce projet est assurément idéologique, et c’est ce qui à mes yeux fait sa valeur. Une telle conception d’un coeur de la ville ne se règle pas par un referendum, dont on sait qu’il est généralement une triste parodie de pratique démocratique.
J’aimerais donc qu’un tel projet apparaisse dans la campagne et dans le programme des candidats et qu’ils prennent clairement position.
Qu’il y ait de leur part un engagement véritable.
Je ne me fais aucune illusion, et  je vois trop bien tout ce qui serait objecté à une telle proposition.
Je sais aussi que les critiques que je formule seront jugées sans fondement par ceux à qui elles s’adressent et  que je ferais mieux de m’informer sérieusement.
Bon, j’ai trop parlé.
Bien amicalement à tous.
Guy Bruit.

1 RÉPONSE

  • Fabrice Beckers - FARGO

    Monsieur Guy Bruit,
    L’association FARGO, née d’une véritable ambition pour la ville porte toujours le projet de Centre Culturel. Ses membres sont impatients de voir de quelle manière ce projet sera intégré dans les propositions des candidats.
    Vouloir être maire de Fontanay aux Roses en 2020, c’est s’engager sur des projets à long terme dans une vision globale forte et partagée… en somme oser prendre des risques.

    « Je comprends que le fait d’être optimiste à cette époque est un défi, mais je suis néanmoins optimiste » – Al Gore

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )