18 juin 2019 | 07:13
Vous etes ici:  / Libre opinion / Réaction à l’image du Parisien publiée dans la newsletter de campagne électorale de L. Vastel

Réaction à l’image du Parisien publiée dans la newsletter de campagne électorale de L. Vastel

Le maire pour alimenter sa newsletter lançant sa campagne électorale produit une photo du journal le Parisien prise à l’issue du procès contre le blog Osez Fontenay.

Si le Parisien  était un journal impartial comme on pourrait s’y attendre, il aurait dû dès le lendemain informer ses lecteurs que le blog Osez Fontenay avait fait appel de la décision et fait rarissime, que le Procureur de la République après avoir requis la relaxe en 1 ère instance, s’est associé à l’appel devant le tribunal d’appel de Versailles.

Et de ce fait il n’y a pas encore condamnation puisque l’appel est suspensif.

L’auteur de ce commentaire l’a signalé à la journaliste qui couvrait l’évenement mais il n’y a pas eu de d’article pour donner cette information complèmentaire.
Un oubli certainement …

Dommage que ce soit le blog Osez Fontenay fort de ses 1000 abonnés qui doive donner l’information complète, voire rétablir la vérité, face au Mag de Fonternay avec ses 15.000 lecteurs et maintenant au Parisiens avec ses 200.000 lecteurs !

David contre Goliath ?

Mais on continue quand même.

Daniel Marteau

2 RÉPONSES

  • A lire les commentaires sur le blog, il se confirme que cette newsletter du Maire est truffée d’erreurs et d’approximations voire plus.

    Sur le Parisien 92, je pense que les journalistes sont excellents mais ils sont totalement débordés. Par conséquent, ils privilégient souvent les contacts avec les seules équipes en place.

    C’est néanmoins en effet dommage qu’ils n’aient pas donné suite à vos demandes.

    Peut être après le procès en appel qui annulera je l’espère le jugement en première instance !

    Gilles Mergy

  • Merci Gilles, nous espérons également que le Parisien fera la correction de cette erreur qui est tout de même « énorme » cela reste tout de même un journal « d’informations ». Si la moitié des informations sont erronées comment s’y retrouver.
    Par contre, même si l’appel annule la condamnation, ce que nous espérons également, cela n’apparaîtra toujours pas dans le Mag. C’est dommage !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )