18 juin 2019 | 07:37
Vous etes ici:  / Libre opinion / Réflexion sur la lettre d’information municipale de février

Réflexion sur la lettre d’information municipale de février

A la lecture de cette lettre d’information mensuelle, qui vient se rajouter au Mag, il apparait nettement que le Maire profite de ce document pour faire une large publicité pour sa propre campagne municipale de 2020. Publicité qui tord ou cache la vérité et de ce fait pose un problème de bonne gouvernance.

Suivons la vidéo sur la partie « Fontenay bouge »:

Théâtre des sources: 

Il n’est pas signalé que pour seulement indiquer aux nombreux Fontenaisiens, qui soi-disant se trompaient jusqu’alors, où sont les entrées des salles de cinéma et de théâtre mais surtout faire une opération cosmétique de façade bien visible de la rue, il faudra  9 mois de fermeture de cette activité culturelle dans la ville, et il en coutera aux habitants 0,5 M€ (avant la 2 ème tranche post élection qui elle coutera 3M€ au moins). 

Place de l’église: 

« Une meilleure accessibilité »: mais d’où ?

« Animations commerciales »: en quoi y-a-t-il un progrès? Il y en a même une de moins qu’avant avec la fermeture du chocolatier. Pas de mention des arbres disparus. Et pour en arriver là, il aura fallu investir (territoire et ville) 1,6 M€ qui ne sont pas signalés.

Place de la Cavée: 

Encore une nouvelle pièce d’eau, coût d’exploitation important pas signalé et 1 M€ dépensés pour acheter au constructeur de l’immeuble 50 places de parking en sous sol à 20.000€ l’une, ce qui n’est pas signalé , alors que des solutions aussi efficaces et nettement moins onéreuses ont été proposées mais balayées immédiatement.

Place du Général de Gaulle:

Encore une nouvelle pièce d’eau – l’imagination n’est décidément pas au pouvoir- dont le coût d’exploitation important n’est pas signalé et il n’est pas non plus noté que cette pièce d’eau ne faisait pas partie de la « grande consultation des fontenaisiens » (c’était un parterre vert dont les coûts d’entretien sont bien inférieurs et d’une autre valeur écologique).  Un immeuble en fond de place (le désigné « stalino-versaillais ») qui ne faisait pas partie de la « grande consultation des fontenaisiens » est représenté mais avec une image dont il nous a été dit qu’elle n’était déjà plus représentative,  et qui selon le Maire lui-même en Conseil Municipal ne sera pas réalisé avant les élections  Un feuillage d’arbres extrêmement fourni est présenté mais qui représente l’état des arbres dans…20 ans. 

Quant aux  animations, festivités, etc…, qui sont mises en valeur, c’est très bien mais ce n’est rien de plus que ce qui se passait sur la place depuis des lustres.

Quelle est donc la représentativité de cette lettre d’information par rapport à la réalité ?

Il ne s’agit pas ici de critiquer pour critiquer mais de montrer que ce document ne décrit pas la réalité ou prend tellement de liberté avec elle qu’il transforme cette lettre d’information en une publicité de pré-campagne électorale.

Avec les deniers de contribuables, informer est une nécessité, mais nourrir une campagne électorale anticipée en multipliant les documents non représentatifs, non. 

Pour un maire qui désormais intervient à chaque fois que quelqu’un ouvre la bouche dans une réunion pour lui reprocher d’avoir commencé la campagne électorale (je fais partie de ceux là), c’est étonnant.

Si le maire ne modifie pas de lui même la forme de ces lettres d’information pour revenir à une information factuelle, complète et donc incontestable, peut être que des élus de la majorité ou de l’opposition pourraient lui demander qu’il accepte d’affecter ces coûts dans les comptes de campagne même si la période légale n’est pas encore arrivée ?

N’est-ce pas un problème de bonne gouvernance, simple à régler ?

Daniel Marteau

2 RÉPONSES

  • Vous avez parfaitement raison car il s’agit de la propagande qui plus est de la désinformation comme vous le démontrez. Mr Vastel use ainsi ses dernières cartouches pour tenter de cacher ou de ne pas dire la vérité sur son bilan aux Fontenaisiens ce qui est éthiquement critiquable car en plus payées par nos impots. Toutefois la période de propagande électorale ne commence qu’à partir du 1er mars 2019 soit 1 an avant les élections municipales. En revanche, il aurait dû proposer à l’opposition municipale un espace d’expression pour, soit répondre à sa désinformation, soit pouvoir s’exprimer. En effet, le jugement récent du tribunal administratif suite à mon recours a condamné M.Vastel pour ne pas avoir respecté ce droit tant sur la page Facebook de la commune que pour la lettre du maire. A suivre donc.
    Pascal BUCHET

  • Opposition à Fontenay ? Combien de divisions ?
    (13 mai 1935 à Moscou , le facétieux Staline au joyeux luron Laval en parlant du Pape au Vatican)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )