3 avril 2020 | 02:22
Vous etes ici:  / Libre opinion / Réponse au questionnaire des associations : Laurent Vastel tête de liste : « Fontenay demain »

Réponse au questionnaire des associations : Laurent Vastel tête de liste : « Fontenay demain »

La liste « Fontenay demain » n’a pas souhaité répondre au questionnaire des associations.

 

2 RÉPONSES

  • La tête de la liste « Fontenay demain » en réalité n’a pas eu le temps de répondre, à cause du flux de re-tweetage à assurer des nombreux gazouillis de ses co-listiers (qui peuvent ainsi se relire les uns les autres ad libitum). On a ses priorités.

    Les arguments qu’il a fournis pour justifier de sa non-réponse n’étaient là que pour camoufler cette dure réalité de manque de temps. L’impérieuse nécessité d’accuser à tort (et à travers) des co-listiers d’autres listes de ne se présenter que pour défendre leurs intérêts personnels, cette impérieuse nécessité donc, prévaut. On a ses valeurs.

    Tout le monde devine qu’en fait, il mourrait d’envie de participer à ce dialogue démocratique, mettre lui-aussi sa pierre à l’édifice (PLU aidant). Mais les journées n’ont que 24h et il y a encore (pour moins de 6 semaines) la mairie à gérer. On a sa volonté.

  • Antoine Mitouard

    Mais vous vous attendiez à quoi de sa part? Un maire qui ne répond pas aux courriers, qui censure , qui refuse le droit de réponse, qui calomnie, qui insulte, qui méprise, vous pensiez qu’il allait répondre à 5 associations dont il n’a que foutre ?
    Mais n’est-ce pas mieux finalement qu’il montre aux Fontenaisiens qui il est et par qui il est entouré dans cette équipe?
    Allez faire un tour sur tweeter voir les écrits de Mmes Bullet, Collet et Reigada. Vous rebondissez de couilloneries par 20 centimétres, de mensonges éhontés sur des conflits d’intérêt et d’incomptétences flagrantes comme celle de ce matin sur les règles de campagne.
    Du mal à comprendre que L. Vastel ne soit pas rouge de honte.
    Peut-être pour ça que l’on entend plus les Gagnard, Lafon, Renaux et autres ralliés qui attendent un poste. Mais il faut qu’ils en avalent des couleuvres avant d’avoir accès aux indemnités d’adjoints …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )