23 avril 2018 | 13:35
Vous etes ici:  / Libre opinion / RER B : Réunion à Antony et propositions de citoyens

RER B : Réunion à Antony et propositions de citoyens

Jeudi 8 février, la députée « La République en marche », Frédérique Dumas,devait organiser à Antony (20 heures, Espace Vasarely) une réunion publique concernant les transports, en particulier le RER B et la ligne de métro du Grand Paris Express prévue sur le plateau de Saclay
Il était prévu qu’y participeraient le Vice -président de la région Ile de France en charge des transports, la Société du Grand Paris et la RATP. Les maires de Bourg la reine, Sceaux et Antony y étaient prévus .

A cette occasion, « Citoyens à Antony » publie un numéro spécial transports de son journal « Agora » (http://www.citoyensaantony.fr/pages/nos-journaux/agora-le-retour.html)
« Citoyens à Antony » y réclame la mise en navettes de la branche Robinson du RER B (branche B2).
Quel changement cela induirait-il pour les usagers qui utilisent le RER B au départ des gares de la branche B2(Sceaux, Fontenay-aux-Roses, Robinson) ?
Les trains iraient de Robinson et Bourg-la-Reine et repartiraient à Robinson. Pour se rendre à Paris ou en direction de Saint Rémy, ces usagers seraient contraints à une correspondance à Bourg-la-Reine, c’est-à-dire à tenter de monter dans des trains bondés en heures de pointe. A leur retour, ils seraient contraints à une nouvelle correspondance à Bourg-la-Reine.
CARRRO
carrrob@free.fr
Http://collectifdesassociationsriverainesdurerb.over-blog.com

Marcelle Vernet

8 RÉPONSES

  • Est ce vraiment sérieux? Quel égoïsme de la part de cette association Citoyens à Antony!
    Je vais créer une association pour demander la suppression des arrêts du RER à Antony. C’est du même niveau.
    Rappelons que les RER sont plus fréquents vers Antony, ceux d’Antony sont prioritaires sur ceux de Robinson à l’arret de bourg la reine ce qui engendre souvent une attente pour le RER de Robinson, le changement à Bourg la Reine est particulièrement peu pratique.

  • R ER B question F.Dumas député 12-08 0218 AntonyA
    Rmaintes reprises, le STIF a répondu aux demandes de doublement du tunnel central en arguant que la rocade M 15 du GPE bouclée, les flux de voyageurs à l’intérieur de la rocade diminueraient et que, donc, le doublement du tunnel central était inutile.
    Les traditionnels dérapages financiers dénoncés par le rapport de la Cour des comptes obligent le gouvernement à revoir sa copie et à limiter les investissements à la M 14 et au tronçon Pont de Sèvres- Noisy-Champs de la M 15.
    Pour les habitants de nos communes du RER B Robinson, et du RER B sud en général, qui travaillent souvent à La Défense ou à Paris (cf. recensements), cette perspective n’a guère d’intérêt : lorsque le RER fonctionne, la correspondance quai à quai à Châtelet-Les Halles leur assure un accès satisfaisant à leurs pôles d’emploi habituels.
    Force est donc de se concentrer sue l’existant : le RER B et le « fameux tunnel » (V. Pécresse).
    Cette dernière pense avoir découvert une solution à bas coûts : des rames à 2 niveaux, mais cela nécessite de casser des voutes.
    Comment le STIF compte- t-il piloter des travaux nécessitant l’arrêt du RER B alors que les 5 jours des vacances de Toussaint ont généré des difficultés considérables au sud ?
    Comment le STIF compte-t-il assurer la circulation de 20 rames RER B a tunnel égal, ce qui est quasi impossible ajour hui ?
    Pourquoi le STIF a-t-il écarté la solution d’une 3e voie qui permet la circulation des 20 trains sans arrêter le trafic du RER B ?Les affirmations vagues et à l’emporte-pièce de la présidente de la région valent-elles l’étude de Rail concept ?

  • Quelqu’un pourrait-il m’expliquer le rejet à la majorité absolue lors du conseil municipal du 12 février du vœu déposé par la liste associative, je cite (cf. CR de la réunion du 12 en ligne) : « Le conseil municipal de FAR, (…) refuse toute dégradation structurelle du service sur la branche B2 du RER B, comme par exemple une rupture de charge à Bourg-la-Reine sur l’axe Robinson-Paris et rappelle son opposition au projet de navette ferrée entre Robinson et Bourg-la-Reine à la place des trains allant ou revenant de Paris.
    Il demande aussi que le Maire, ou le maire adjoint aux transports soit présent à toutes les réunions liées aux transports publics (bus, métro, RER, tram, vélib, autolib) concernant notre ville. » Pourquoi ce refus d’empêcher la dégradation de cette portion de RER ? Aurais-je mal compris ? L’objectif de la municipalité actuelle n’est-elle pas de faire venir de nouveaux fontenaisiens ? Comment vont-ils donc se déplacer tous ces gens-là ? En général, l’achat d’un appart ou maison est conditionné par les moyens de déplacement à proximité…. A l’heure de pointe, une navette pour le tronçon B2 = changement à Bourg-la-Reine et laisser passer 2 ou 3 trains avant de pouvoir monter dans une rame en mode sardines… Certes, il reste le Tram vers Chatillon, mais vu tout les bâtiments qui sont en train de pousser comme des champignons, ça va être la surcharge rapidement… puis l’engorgement à Chatillon-Montrouge…. côté bus, ce n’est pas forcément mieux, c’est plein aussi… ah, il reste le Grand Paris, mais ce n’est pas pour tout de suite, et cela ne change rien au problème, il faudra y accéder… alors… voitures… ? ça va être pollué ! pas trop vendeur ! et pas trop tendance, non plus !

  • La majorité municipale s’est abritée derrière le fait qu’il s’agissait d’une réunion publique organisée par la Députée de la circonscription d’Antony et pas d’une réunion officielle avec Ile-de-France Mobilités (ex STIF). Ils ont à la fois raison et tort. Raison sur la nature de cette réunion, tort de prendre un peu à la légère cette menace qui pèse sur le devenir de la branche dite B2 du RER B. Cela fait des années que SNCF et RATP qui co exploitent cette ligne voudraient pour rendre plus robuste son exploitation mettre cette branche en navette. C’est pourquoi seule une mobilisation forte et constant des élus concernés permettre de défendre les voyageurs du Plessis, de Fontenay et de Sceaux qui veulent se rendre à Paris. On n’a pas senti cette mobilisation chez les élus de la majorité même s’ils défendent le maintien d’une offre ferroviaire de qualité. Le Maire a évoqué l’hypothétique prolongement de la ligne 4 jusqu’à Robinson. Ce n’est pas inintéressant mais au regard du planning des travaux sur les transports collectifs en Ile de France (super métro Grand Paris Express), cela risque d’être reporté au delà de 2040…
    Gilles Mergy
    Conseiller municipal

  • Jean Guy Croland

    Monsieur Mergy, vous êtes inquiétant .
    Vous laissez entendre que Monsieur Vastel envisage de rester jusqu’en 2040?
    Rassurez nous vite.

  • Le commentaire de Gilles Mergy montre à l’évidence que les préoccupations voire les inquiètudes des Fontenaisiens quant à la ligne de RER ne sont pas, loin de là, une priorité pour L. Vastel.
    Au delà de déclarations sur un projet qui verra le jour dans un ou deux siècle, la mobilisation de l’équippe municipale fontenaisienne sur la continuité de la branche B2 est bien moins importante que l’acharnement à vouloir construire des immeubles un peu partout dans la ville.
    Un point n’en n’excluant pas un autre, l’équipe municipale pourrait montrer au moins la même détermination sur les 2 sujets

  • le CARRRO proposera 2 textes sur le RER B et les transports collectifs:
    un point d actualité pour informer les voyageurs
    une réponse aux réactions des lecteurs du blog.

  • FAUSSE NOUVELLE ?VIEILLE METHODE ?

    Rappel :vœu présenté au CM
    Le conseil municipal de Fontenay-aux-Roses, réuni en séance ordinaire le 12 février 2018 refuse toute dégradation structurelle du service sur la branche B2 du RER B, comme par exemple une rupture de charge à Bourg-La Reine sur l’axe Robinson/Paris et rappelle son opposition au projet de navette ferrée entre Robinson et Bourg-la-Reine à la place des trains allant ou revenant de Paris.».
    Précisions:
    « Rapport de présentation de l’ auteur du voeu :
    Jeudi 8 novembre une importante réunion publique concernant le RER B Sud a eu lieu à Antony à l’espace Vasarely
    Un point délicat: Certains proposent de transformer le RER B2 en navette Bourg la Reine/Robinson avec changement systématique à Bourg la Reine ce qui entrainerait une forte dégradation du service pour les habitants desservis, donc les fontenaisiens, par ce tronçon ».

    Le CARRRO était présent à cette réunion .Sa représentante communique :
    « Je précise qu’à aucun moment la transformation éventuelle de la ligne RER B2 en navette n’a été évoquée publiquement par qui que ce soit à la réunion du 8 février (et non 8 novembre). J’y étais. Cela m’aurait frappée si cela avait été le cas.
    Dominique D. (association des Chéneaux Sablons, Sceaux)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )