30 octobre 2020 | 12:25
Vous etes ici:  / Libre opinion / Responsabilité des élus locaux

Responsabilité des élus locaux

Alors que le Président de la République semble enfin envisager un nouvel acte de décentralisation après avoir été le chef de l’Etat le plus jacobin depuis le début de la Vème République, il est indispensable qu’en contrepartie les élus locaux aient un comportement plus responsable.

 

Donner plus de compétences et plus de leviers financiers aux élus locaux nécessite en effet une réelle clarification des compétences (un pilote par politique publique) et un esprit de responsabilité des élus locaux.

 

Cette responsabilité démocratique des élus locaux suppose plusieurs conditions préalables :

 

  • Si un élu a le droit de changer d’avis, il doit assumer ses choix passés et expliquer pourquoi il propose désormais une nouvelle approche (on attend toujours de savoir pourquoi le Maire qui s’était engagé à garder l’ex conservatoire municipal veut désormais en vendre les 2/3) ;
  • Si le mandat municipal dure 6 ans, ce n’est pas pour autant un « chèque en blanc » comme semble le penser le Maire actuel.  Les élus doivent rendre compte en toute transparence de la mise en œuvre de leur programme en donnant aussi un espace d’expression à l’opposition. Ce bilan de mandat doit se concevoir comme un exercice démocratique et non pas sous la forme d’une plaquette publicitaire à la gloire du Maire payée par les contribuables ;
  • Si un élu défend fermement une position ou fait une promesse sur un outil de communication de la ville ou sur un blog et qu’il est ensuite interrogé par un Fontenaisien sur le sens de son intervention, il doit y répondre et ne pas s’enfermer dans sa tour d’Ivoire.

 

Il ne s’agit pas de faire de la politique autrement car tous ceux qui l’ont asséné pendant leur campagne locale ou nationale ont ensuite renoué avec les pratiques anciennes.

 

Il ne s’agit pas non plus de multiplier les promesses vagues aussitôt oubliées une fois l’élection acquise.

 

Il s’agit en fait de prendre des engagements clairs, transparents et évaluables aussi bien par l’opposition (nous proposons de mettre en place en 2020 un véritable statut de l’opposition à Fontenay : présidence d’une commission, recrutement d’un chargé de mission, participation au comité de suivi du magazine municipal…) que par l’ensemble des Fontenaisiens (nous proposons en 2020 de faire de Fontenay une ville citoyenne et nous vous convions à notre atelier de réflexion sur le sujet le 11 mai prochain à 14h30 au Café le Colibri- Place Carnot).

 

C’est à ces conditions que ce nouvel acte de décentralisation envisagé par le Président de la République nous permettra aussi de donner un temps d’avance à Fontenay !

 

Gilles Mergy

Conseiller municipal d’opposition

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )