14 octobre 2019 | 17:49
Vous etes ici:  / Démocratie Participative / Ressenti d’une réunion publique de quartier…

Ressenti d’une réunion publique de quartier…

Cette deuxième réunion publique du 1er décembre a plutôt bien commencé, le comité des habitants (CDH) était du même coté que Monsieur le Maire et des élus(es) en face des riverains (23 personnes au total, trop peu !). La démocratie représentative (les élus) était séparée par écran et table de la démocratie participative (le comité des habitants). Dommage, Monsieur le Maire, élues référentes et comité des habitants auraient pu être réunis sur une même table ! Présentation des conseillers et conseillères municipaux par Monsieur le Maire puis présentation des membres du comité d’habitants par Madame l’Adjoint au Maire en charge de la démocratie participative. A la présentation des élues référentes du quartier, Monsieur le Maire indique qu’elles sont les seules représentantes des habitants. Un membre du CDH pose des questions et un élu répond à certaines de celles-ci choisies … Surprenant ! L’élu répondant n’est ni référent du quartier ni un participant au « diagnostic en marchant » de l’après-midi et les questions posées sont sorties de nulle part ! A nouveau, dommage! Pourquoi ne pas avoir envoyé en amont le tableau des questions au comité d’habitants, ou bien même en avoir parlé aux membres du CDH présents lors du « diagnostic en marchant » qui a eu lieu l’après-midi ? Après plusieurs interruptions et interrogations par le comité des habitants, Monsieur le Maire indique qu’il s’agit des réponses aux questions de la première réunion publique du 7 avril 2015… Encore dommage ! Car plusieurs questions/réponses ne concordent pas à cette précédente réunion.

La parole est enfin laissée au CDH pour poser les questions recensées lors des deux réunions du comité, auxquelles participaient Madame la Coordinatrice des CDH et Mesdames les élues référentes. A ce moment là, Monsieur le Maire s’emporte, la première question concerne l’urbanisme (place de la Cavée) ! Selon les propos de Monsieur le Maire, les CDH n’ont pas vocation à s’occuper de l’urbanisme de la commune. En effet, ils ne doivent être que des intermédiaires entre les habitants et la municipalité pour les problèmes de voirie, d’éclairage, de propreté des rues, de stationnement illégal, et sensibiliser les habitants au civisme… car les seuls représentants des citoyens de la commune sont les élus issus du suffrage universel, et les membres du comité des habitants ne sont pas élus (hormis les référents) !

Monsieur le Maire contrairement à votre encart à la Charte pour la Démocratie Locale, commençant par « L’action municipale doit s’appuyer chaque fois que cela est possible sur la consultation des citoyens. » vous n’attachez aucune importance à cette démocratie participative ! Comme l’expose clairement son préambule, cette charte doit nous permettre d’améliorer la participation de tous à la vie de notre cité. Elle vient en complément indispensable, et non en substitut de la démocratie représentative du Conseil municipal.

Vous avez, lors de cette réunion publique, méprisé le travail des habitants engagés dans le comité d’habitants mais également celui de vos élues qui avaient consacré du temps à nos deux réunions préparatoires. Alors que sont devenues les belles phrases de propagande électorale de votre majorité municipale sur leur engagement à la participation citoyenne ? Du vent ! La démocratie participative c’est une page du journal municipal pour faire bien ! Et que penser du local « Fontenay Scope », lieu d’échanges à la disposition des comités d’habitants ? Ou bien lieu de présentation des projets municipaux cautionnés par les membres des comités d’habitants présents dans ce local ?

Au cours de cette réunion publique, il a été dit que :

– les services de la mairie ont finalement retrouvé le propriétaire de la maison de la « place Carnot » et que le propriétaire s’est engagé à réaliser une opération immobilière…

– dans le cadre de l’esthétique urbaine les panneaux municipaux actuels (services municipaux et associatifs) seront détruits et remplacés par des panneaux J.C. Decaux.

S’agissant des panneaux portant sur le quotidien des habitants, pourquoi ne pas utiliser la concertation avec les habitants, les associations, les acteurs culturels et les commerces pour redéfinir les lieux d’implantation mais aussi un nouvel affichage d’expression citoyenne ! Doit-on craindre avec ces nouveaux panneaux plus de publicité ? Ces panneaux seront-ils au service de notre identité ou bien de la même identité que les villes voisines ?

– une sanisette (payante, non payante ??? ) sera installée près de la mairie.

– le bâtiment de la Croix Rouge serait détruit car plus aux normes, et un autre lieu est proposé à cette association dans les locaux laissés vacants par les commerces du centre Scarron.

Un terrain de tennis sera également supprimé pour construire à la place un bâtiment (deux à trois étages, avec parking), par un promoteur immobilier, qui financera la destruction de l’abri Croix Rouge, un nouveau club house pour les tennismen avec un espace de restauration et une deuxième bulle au dessus des autres terrains de tennis.

– il sera réalisé l’enfouissement des réseaux d’éclairage public et le changement des candélabres de la rue André Salel ainsi que l’entretien des bouches d’égout au bas de cette rue.

– la formule « PEDIBUS » étant vieillotte, et l’entraide très compliquée, solidarité improvisée, une étude est en cours pour mise en place d’une application sur téléphone portable. Il en existe des commercialisées mais trop coûteuses pour la commune (3000€/an). Question : quelle différence entre téléphoner de son portable pour préciser la présence au relais PEDIBUS et donc la prise en charge de vos enfants jusqu’à l’école et l’utilisation d’une application sur portable ?

– le numéro vert « A votre service, propreté, voirie, voisinage » a recensé 336 demandes, 155 ont donné lieu à une intervention directe, 299 sont satisfaites. 105 demandes (aucune information sur l’objet de ces demandes) ont été faites auprès du cabinet du Maire, 84 ont donné lieu à une réponse et 21 sont en cours de traitement.

– Monsieur le Maire souhaite la suppression des containeurs « RELAIS » (vêtements usagés) car ils sont la cause de beaucoup de problèmes, des petits enfants sont mis à l’intérieur pour récupération des vêtements par les adultes à l’extérieur. De plus ces boites métalliques utilisent le domaine public sans payer de redevance.

– la convention entre la copropriété « mail Boucicaut » et la municipalité est entérinée (conseil municipal du 30 septembre 2015) et donc les travaux pour la remise en état de l’escalier de La Poste vont être réalisés jusqu’ à la fin du 1er semestre de l’année (montant 40 000€).

– une réflexion est en cours pour la création d’un jardin suspendu à la place du solarium de la piscine municipale…

– les sacs de « déchets verts » seront supprimés (car changement de communauté d’agglomération au 1er janvier 2016).

– la mise en place prochaine d’un tarif résidentiel pour le stationnement…

Bien entendu, il y a eu les présentations visuelles des projets pour la « Place de la Cavée » et la « Place de l’Eglise » ! Tout est beau, des places mises à la disposition des piétons… des places à l’italienne bordée de beaux bâtiments et de commerces  attractifs… Un copie-collé des villes avoisinantes dommage pour l’imagination !

A suivre…

Sylvie  Lours-Gatabin

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )