23 avril 2018 | 13:32
Vous etes ici:  / Libre opinion / Si on reparlait de la place Charles De Gaulle … de démocratie participative et de participation citoyenne

Si on reparlait de la place Charles De Gaulle … de démocratie participative et de participation citoyenne

Décidément, cette place est un lieu incontournable de la vie de Fontenay-aux-Roses. Dans de nombreux projets d’aménagement et de redynamisation, elle reste centrale. La majorité municipale n’a pas économisé ses efforts pour consulter, interroger sur cette chère (affectivement et financièrement) place pour qu’elle constitue un totem de la mandature.
Mais l’avis des Fontenaisiennes et Fontenaisiens est-il au centre des préoccupations de ces élus ?
Parlons du PLU par lequel tout a commencé. Pendant toute la période dite de « concertation » mise en place à grand renfort d’articles dans le MAG, d’affiches, de réunions, … l’augmentation des espaces boisés classés (EBC) dans le nouveau PLU a été proclamée. C’est dans ce cadre que celui de la place Charles De Gaulle a disparu, en catimini ! Seul un examen attentif des cartes publiées après la concertation permettait de le déceler.
Premier accroc.
Puis est venue la consultation il y a un an sur la façon de circuler sur cette place avec la mise en oeuvre d’une expérimentation. Notons que « circuler » indique bien que la préoccupation est la voiture et non la piétonisation de la place (à l’exception de l’extrémité de l’avenue de Verdun), faisant fi des investissements réalisés précédemment devant le Château La Boissière. La participation citoyenne n’a pas été entendue et « l’expérimentation » se poursuit. Coût ? Deuxième accroc.
Puis est venue l’idée de « redessiner la place » (Mag de novembre 2017). La concertation est lancée, mais sans une participation citoyenne ! Comme pour le PLU il y a des projets mis sur la table et d’autres semblent ne pas devoir concerner les habitants comme par exemple la construction d’un immeuble en fond de place, jugée soit secondaire soit déjà irréversible. De nombreux avis ont été exprimés, synthétisés dans le MAG de février mais sans que soient clarifiés ni les méthodes de dépouillement qui ont conduit à plébisciter le scénario avec la « Folie » carrée, devenue rectangulaire, ni l’impact de l’appel à voter qu’il y aurait eu dans les services municipaux. Ces réserves, appréciations, contre propositions ont déjà été formulées, notamment dans ce blog.
Troisième accroc.
Enfin, voilà qu’arrive une nouvelle expérimentation « en circulation inversée » sur la place à partir du 6 avril 2018. Présentée comme soumise à concertation, il s’agit en réalité, une nouvelle fois de : « donnez votre avis » sur quelque chose déjà mis en place ! Ne pouvions-nous avoir une réflexion plus approfondie et plus globale il y a un an lors de la première expérimentation qui a déjà eu un coût (sans parler des 3 déplacements des barrières devant le bar du marché)?
Quatrième accroc.
Une véritable concertation avant toute réalisation aurait sans doute permis de formuler quelques interrogations sur la faisabilité du projet avec un partage équitable pour tous les usagers de la place – piétons – vélos – voitures – .
D’emblée, quelques questions élémentaires se posent : sécurité des piétons pour se rendre au Château La Boissière ou à la mairie, ou dans l’avenue G. Sansoulet (qui sera sans doute mieux connue des automobilistes!) ; faisabilité du double sens de circulation sur la rue La Boissière entre l’avenue G. Sansoulet et la rue Bronne (ou La Cavée) ; double sens total rétabli sur l’avenue de Verdun (côté cimetière) avec circulation plus intense vers la place, dorénavant son seul accès ; carrefour rue La Boissière / avenue de Verdun délicat; circulation les jours de marché et notamment le samedi matin … . Ces questions peuvent avoir des réponses concrètes mais n’aurions-nous pas pu mener une réflexion avant cette nouvelle expérimentation, calmement, sans précipitation, avec une vraie concertation apaisée, en utilisant au mieux les ressources financières de notre Ville ?
Serait-il possible dans notre commune, et je vais plagier un rédacteur du blog, de s’engager collectivement sur un processus de dialogue plus respectueux de nos concitoyens en s’appuyant sur la chance extraordinaire que nous avons d’avoir des Fontenaisiens très impliqués dans la vie publique locale pour préparer l’avenir de Fontenay-aux-Roses ?
Laissons et faisons vivre la participation citoyenne.

Jean Yves Sommier

1 RÉPONSE

  • Vous demandez de « laissez et faire vivre la paticipation citoyenne ». C’est le vœu de tous les Fontenaisiens , en tous cas eux qui participent à, ou s’impliquent dans, la vie de la ville.
    Mais très franchement croyez vous que ce soit encore possible avec l’équipe actuelle?
    Les réunions publiques au cours desquelles toute personne n’abondant pas dans le sens du Maire se fait quasiment traîner dans la boue (cf article À.Thill), pétitions de fontenaisiens jetées directement au panier, consultation partielle et restitution des résultats incomplète etc…, ne laissent pas penser qu’il soit encore possible d’espérer un changement.
    Je crains qu’il faille vivre encore comme cela pendant quelque temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )