18 novembre 2018 | 04:07
Vous etes ici:  / Culture / Libre opinion / Théâtre des Sources : La double peau

Théâtre des Sources : La double peau

Nous lisons dans le MAG de Fontenay aux Roses de juin 2018 (page 15), un article intitulé :

Nouvelles perspectives pour le Théâtre des sources :

Après avoir exposé la nécessité de travaux sur la plateforme élévatrice et le hall d’accueil, l’article poursuit : « la façade sur l’avenue Jeanne et Maurice Dolivet se voit redessinée avec un cheminement en rampe, bordée d’un barreaudage transparent le jour et lumineux la nuit qui marque des accès différenciés pour le cinéma et pour le théâtre. Cette double peau donne une assise gracieuse et une nouvelle jeunesse à ce bâtiment construit en 1986 »
Puis en exergue on lit la phrase suivante :
« la visibilité confortée de l’édifice théâtre et cinéma valorise ce complexe culturel phare de notre ville »

Après avoir examiné les vues qui illustrent ces propos il me semble difficile de ne pas voir dans ce projet une part d’enfermement créée par le « barreaudage » qui encercle le rez-de-chaussée, cette particularité nous heurte d’emblée .
Le théâtre c’est la joie, le divertissement, la communication, ses espaces d’accueil sont toujours caractérisés par l’ouverture et la transparence .
Nous savons qu’il est chimérique voire prétentieux de dire si une architecture est réussie ou non, mais dans le cas qui nous occupe il s’agit seulement d’ évaluer sa fonctionnalité et non son esthétique .

C’est pourquoi il apparaît qu’ un lieu d’accueil ne peut se satisfaire d’un effet « d’enceinte fortifiée »

Une entrée de théâtre est toujours ouverte et « séduisante », des barreaux le sont moins .

Jean Claude Bertrand

6 RÉPONSES

  • Monsieur Jean Claude Bertrand,
    Comment pouvez vous vous permettre une telle critique?
    Vous, vous n’êtes pas élu donc vous ne savez pas.
    Laissez donc faire ceux qui savent c’est à dire les élus.
    D’autant qu’ en vertu de cette « démocratie participative spécifique à Fontenay » chère à notre maire, ce résultat est très certainement le fruit d’une très longue et très large consultation entre le maire lui même et Madame l’adjointe à la Culture, deux élus, donc des sachants comme dirait not’Jean Louis sur France Culture.
    Quant aux amis du cinéma et du théâtre, aux comités d’habitants, etc, etc, … si ils voulaient dire quelque chose, eh bien comme le préconise le maire, ils le diront en 2020.
    Et ce sera bien suffisant.
    Jean Guy Croland

  • De mon côté, je me suis posée une question suite aux vues présentées dans le dernier Fontenay Mag : le trottoir ne va-t-il pas devenir trop petit devant le cinéma/théâtre pour accueillir la vague d’enfants qui traverse juste devant pour aller à l’école (Le Parc et Jean Macé) ?
    Avec le risque que cela engendre bien sûr, d’avoir des enfants/parents sur la chaussée, le feu étant extrêment court pour traverser et la rue bien encombrée aux heures de pointe.

  • Madame Meignan,
    Il est certain que l’emplacement actuel du cinéma-théâtre n’est certainement pas idéal dans la rue la plus fréquentée de la ville, sans espace devant l’entrée et sans aucun parking.
    Quand il n’y a aucune autre solution, il faut bien faire avec.
    Mais quand une magnifique opportunité se présente, financièrement extrêmement intéressante, il serait vraiment dommage, pour ne pas dire aberrant, de ne pas la saisir.
    A moins qu’avec les 4 M€ que le maire va engloutir dans le gymnase du parc, il soit prévu de refaire un parking digne de ce nom qui servirait au cinéma et surtout au théâtre…
    Au fait, que disent aujourd’hui tous les adjoints ( Bigret, Lafon, Durand, etc… ) qui répétaient et continuent d’ailleurs de répéter au sujet du projet alternatif à l’immeuble du fond de la place de Gaulle qu’ « il n’y a plus d’agent »?
    On les entend peu sur la dépense de 4 millions d’€ du Gymnase du Parc.
    Étonnant, non?
    Daniel Marteau

  • On observe actuellement une sorte de fuite en avant de l’équipe municipale actuelle. Consciente de son bilan médiocre, elle recherche des équipements à inaugurer d’ici les prochaines échéances municipales quitte à réaliser des projets mal ficelés.

    La rénovation prévue du Théâtre des Sources est coûteuse, esthétiquement discutable et ne règle aucun problème de fond.

    La rénovation prévue du Gymnase du Parc est extrêmement coûteuse, esthétiquement plutôt réussie mais n’offre aucune capacité supplémentaire d’accueil pour les sportifs à l’exception d’une petite salle de musculation. Mais, celle ci va entrer en concurrence avec l’offre déjà existante dans notre commune.

    La proposition alternative des Fontenaisiens de construire un théâtre au fond de la place du général de Gaulle aurait du être étudiée avec rigueur et objectivité au lieu d’être balayée d’un revers de main par la municipalité.

    Plutôt que porter sur cette proposition des jugements de valeur péremptoires « c’est trop cher », « c’est un projet politicien » comme le fait la municipalité actuelle, elle aurait du proposer une analyse multicritères (coût, intérêt culturel, impact en terme d’animation sur la ville, besoin de stationnement, conditions de réutilisation de l’espace actuel…) rigoureuse et transparente.

    Le choix aurait pu se faire ensuite en toute sérénité et en toute objectivité.

    En matière de participation citoyenne, la question n’est pas d’affirmer de manière unilatérale qu’on va donner ou redonner le pouvoir aux Fontenaisiens. Elle est plutôt de promouvoir un nouveau mode d’élaboration et de comparaison des projets en associant la population le plus en amont possible, dans l’idéal dès la phase d’émergence du besoin.

    C’est une rupture majeure par rapport au mode actuel de conception des projets dont on veut garder le plus longtemps possible la confidentialité.

    Je me doute donc bien que cela ne sera pas facile de faire changer les choses.

    Il n’en demeure pas moins que c’est une ardente nécessité si on veut favoriser la participation citoyenne dans notre commune.

    Gilles Mergy
    Conseiller municipal

  • La double peau est un concept architectural très à la mode qui consiste à rapporter une deuxième façade décollée de la première, le plus souvent totalement vitrée, afin d’optimiser les économies légitimes d’énergie d’un bâtiment.

    Dans le projet d’identification et de mise en lumière de l’entrée du Théâtre des Sources et du Cinéma le Scarron, tel qu’il nous est présenté dans le Far Mag du mois de juin, il s’agit de tout autre chose : deux parties de palissade que l’on nous annonce « transparente le jour et lumineuse la nuit ».

    Curieuse proposition que celle de vouloir rendre plus lisible ces 2 entrées en les dissimulant derrière des palissades… Je rejoins sur ce point tout à fait l’avis de Jean Claude Bertrand .

    Mais pour quelle raison la Municipalité lance t-elle cette tranche de travaux entrainant la fermeture du cinéma pendant 9 mois et la délocalisation des spectacles de la programmation théâtrale 2018-2019 dans plusieurs autres lieux sur cette même période ?
    Réponse officielle de Madame l’Adjointe en charge de la Vie Culturelle :
    Les spectateurs ont une réelle difficulté à retrouver leur chemin lors de l’entrée simultanée d’une séance de cinéma et d’une représentation dans la grande salle du théâtre. Il est nécessaire de regrouper les banques d’accueil entre les 2 entrées différenciées et signalées distinctement depuis l’avenue Jeanne et Maurice Dolivet.

    Ah bon… Je ne m’étais pas rendu compte, comme de nombreuses personnes qui fréquentent régulièrement ou bien occasionnellement cet établissement, que le hall d’accueil était si vaste qu’on avait du mal à trouver son chemin !!!!!
    Et ce n’est certainement pas la réalisation de ces travaux qui va améliorer le confort des spectateurs ni celui des comjédiens.

    Quant aux 9 mois de travaux, la même Adjointe dit « on a pris de la marge, comme cela on est sur d’être à l’heure si jamais les travaux prennent du retard… ».
    Ben çà alors… 9 mois de chantier pour un montant de travaux annoncé d’environ 480.000 € comprenant le remplacement (obligatoire) du monte décor extérieur !!!!!

    Pour mémoire, les travaux entrepris en 2007 pour réaménager le hall d’accueil, avec le remplacement de l’ascenseur et la création d’une rampe extérieure afin de pouvoir accueillir les personnes à mobilité réduite, ont duré 4 mois, dont 2 pendant la fermeture annuelle de l’établissement en juillet et en aout.
    La réouverture du théâtre et du cinéma a été décalée d’un mois par rapport aux autres années, ce qui a évité l’évaporation des spectateurs vers d’autres lieux de spectacles.

    Cette tranche de travaux annoncée comme la première d’une deuxième plus importante à venir, serait plutôt entreprise :
    – pour entériner le projet de mutualisation des 2 théâtres de Fontenay-aux-roses et de Chatillon, même si ce rapprochement pose de multiples questions à l’équipe du Théâtre et du Cinéma et aux nombreux et fidèles abonnés,
    – pour allonger la liste des travaux réalisés lors de cette mandature à la veille des prochaines élections municipales,
    – pour faire barrage au projet alternatif de centre culturel multifonctionnel en fond de la place du Général de Gaulle proposé par un groupe de citoyens.
    La municipalité pourra affirmer haut et fort qu’il est indécent de réduire en poussière des travaux qui viennent de couter 480.000 € aux contribuables !!!!!
    Je me permets de faire remarquer que si ce projet alternatif, soutenu par de très nombreux fontenaisiens, devait enfin être pris en considération par cette Municipalité ou la suivante, l’inauguration de ce centre culturel multifonctionnel ne pourrait sans doute pas s’envisager avant la fin de la prochaine mandature.
    D’ici là, les 2 petites palissades ont le temps de se dégrader, voir d’être démontées lorsque l’on s’apercevra qu’elles n’ont pas permis d’améliorer l’entrée des spectateurs.

  • Bernard Welter a parfaitement raison de faire ressortir le ridicule des arguments employés par l’adjointe à la culture pour justifier une nouvelle dépense inutile pour 2/3 de son montant (le monte charge seul est nécessaire) et cela sans parler du thème architectural choisi.
    Mais madame l’adjointe, quel Fontenaisien a pu confondre les 2 entrées? Qui a entendu ses amis, ses proches, ses parents se plaindre de la confusion des entrées des salles?
    A quel sondage, quelle enquête l’adjointe se réfère ?
    Étonnant que quand 700 personnes se prononcent en 4 semaines contre l’immeuble de fond de place et pour une solution alternative, l’équipe municipale actuelle n’en tienne aucun compte alors que cette même équipe municipale est capable de justifier une dépense de 0,5M€ dont 2/3 totalement inutiles au motif que « des spectateurs » ont du mal à trouver leur chemin !!!!!
    Mais qui ? Pourrait on savoir combien de spectateurs ont éprouvé une difficulté ?
    Madame l’adjointe, montrez nous les éléments qui prouvent qu’il y a des mécontents sur ce point.
    Bien au contraire les 2 caisses séparées (pardon, les « banques d’accueil » quand on veut faire pompeux) dont celle du cinéma juste devant l’escalier et l’ascenseur conduisant au cinéma, permettent de ne pas se tromper de salles.
    Et quand bien même, puisque le hall d’entrée paraît tellement gigantesque à l’adjointe que l’on peut s’y perdre, alors comme dans beaucoup de cinémas et de théâtres, les personnes aux « banques d’accueil » peuvent aisément indiquer en donnant les billetsoù se trouve l’entrée de chaque salle .
    Et que dire de l’argument « de la marge » que l’adjointe utilise pour compenser d’éventuels retards?
    Le summum.
    Mais quel responsable sérieux organise de cette façon un projet?
    Cet argument est vraiment la négation complète de la compétence et de l’efficacité. Dans n’importe quel métier sérieux un argument pareil serait de nature à déclencher une réprimande sévère de la part du responsable hiérarchique et certainement une mise à pied ou un changement de poste immédiat.
    Tant qu’on y est, pourquoi ne pas aussi prévoir 2 ans et demi, comme cela on sera sûr de tenir les délais !!!!!
    C’est soit de l’incompétence soit une volonté de cacher la vérité. Ou peut être même les 2.
    Il est évident que ces 2 arguments sont tellement fallacieux et ridicules que comme le souligne Bernard Welter, il y a, à n’en pas douter, d’autres raisons.
    Sur le parti pris architectural, quand 2 architectes (MM Bertrand et Welter) expriment des réserves fortes sur le projet, il ne serait pas inutile que l’adjointe qui se pique d’une compétence dans le domaine, les consulte. Ça ne coute rien et ça peut éviter de dépenser beaucoup, pour rien .
    A moins que cette dépense ne soit là que pour servir un projet de basse politique politicienne: pouvoir faire état d’une nouvelle « grande réalisation » lors de la campagne électorale à venir quelque soit l’intérêt et le coût pour les Fontenaisiens de ce projet.
    Désolant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )