25 août 2019 | 15:47
Vous etes ici:  / Libre opinion / Un nouveau projet d’aménagement d’excellence pour le centre ville de Fontenay-aux-Roses

Un nouveau projet d’aménagement d’excellence pour le centre ville de Fontenay-aux-Roses

La municipalité a pris l’initiative en 2015 de transformer le carrefour de la Cavée en une place d’entrée de ville « à l’italienne », entourée par 3 bâtiments d’habitation dont elle a confiée la réalisation à la société immobilière COGEDIM-DEMATHIEU et Bard.

Cette opération de construction pour laquelle Laurent Vastel nous rappelle régulièrement qu’elle est strictement privée, ne l’empêchera pas de venir poser la 1er pierre des 2 résidences nommées «Solstice» et «Renaissance», ce jeudi 13 juin à  14h00.

L’impact de ces nouvelles constructions n’a fait l’objet d’aucune concertation avec les riverains, le comité d’habitants du centre ville et l’ensemble des fontenaisiens.

Il en est de même pour l’aménagement piétonnier de la placette qui longe l’entrée de la rue la Boissière.

La seule concertation qui a été lancée en 2017 portait uniquement sur le choix entre 2 propositions d’aménagement des voies de circulation, l’une reprenant son actuelle organisation, l’autre définissant un rond point central.

Fin novembre 2018, une feuille recto-verso couleur sur papier glacée distribuée dans les boîtes aux lettres du centre ville présente « l’aménagement du cœur de ville » dont une face montre un plan et des mises en image de la Cavée après la réalisation des travaux.

Plusieurs riverains de la place de la Cavée et de la rue la Boissière, par courrier en date du 13 janvier 2019, ont demandé un rendez-vous à Monsieur le Maire pour lui faire part de plusieurs sujets de préoccupations concernant cet aménagement.

Ce rendez-vous s’est tenu dans son bureau le 13 février 2019.

Depuis ce rendez-vous, les travaux ont démarré sur l’emprise du petit parking extérieur et de l’entrée de la rue la Boissière, les arbres et arbustes enracinés dans les jardinières ont été tronçonnés, une deuxième feuille recto-verso couleur sur papier glacée a été distribuée dans les boîtes aux lettres du centre ville présentant les mêmes plans et images que la première et précisant une durée des travaux de mai à septembre 2019 pour la partie de la place située devant le restaurant « par faim d’arômes ».

Mais aucune réponse n’a été donnée sur les sujets de préoccupation abordés lors de la réunion du 13 février 2019.

Les membres du Conseil d’Administration de l’Association la Boissière, réunis le 14 mai dernier, ont décidé de rendre public le courrier inséré ci-dessous adressé le 04 juin 2019 en RAR à Monsieur le Maire lui rappelant les réponses attendues sur les points évoqués qui n’ont eu aucune suite jusqu’à ce jour.

« Fontenay aux roses, le 04 juin 2019

à

Monsieur Laurent VASTEL, Maire de Fontenay-aux-Roses

Hôtel de Ville

75 rue Boucicaut

92260 – Fontenay aux roses

Objet : Aménagement de la place de La Cavée et de l’entrée de la rue La Boissière

Lettre recommandée avec accusé de réception

Monsieur le Maire,

A la suite de notre demande dont vous avez pris connaissance le 16 janvier dernier, nous vous avons fait part de nos préoccupations liées au réaménagement de la place de la Cavée, lors de notre réunion en votre bureau du 13 février 2019.

Sur les 3 principaux points que nous vous avons exposés, nous avions convenu des actions suivantes :

1. Demande d’un référé préventif dans les constructions riveraines

Le délai minimum de l’organisation d’un référé préventif s’étant révélé incompatible avec l’avancement des travaux déjà bien entamés en février dernier pour remplacer les réseaux d’assainissement, vos services techniques ont organisé le 15 avril 2019 un constat dressé par huissier auprès des riverains concernés.

A ce jour, les riverains n’ont pas reçu le rapport de ce constat.

2. Problématique liée à la remise en circulation de l’entrée de la rue La Boissière

Nous vous avons proposé de réétudier le tracé de l’entrée de rue de telle façon qu’un trottoir sécurisé d’un mètre minimum de large puisse assurer la sécurité des riverains dont les portes d’entrée donnent directement sur la chaussée et qu’une chicane ralentisse la vitesse des véhicules motorisés avant le rétrécissement de la rue au niveau du restaurant « par faim d’arômes ».

Cette disposition nécessitant de repousser de la même valeur la fontaine en cascade que vous avez projeté d’installer, vous nous avez précisé ne pas souhaiter modifier son emplacement.

Pour remédier au danger bien réel qu’entrainerait la remise en circulation de l’entrée de la rue dans sa configuration actuelle, vous nous avez précisé qu’il y avait toujours une possibilité d’adaptation de la voirie et de l’aménagement piétonnier par la création d’un espace partagé sans trottoir avec une circulation limitée à 20km/h…

A ce jour, nous n’avons aucun retour sur notre demande ni sur les adaptations de voirie qui sont envisagées alors que les travaux de démolition du revêtement du parking et la coupe des arbres plantés dans les jardinières sont désormais réalisés.

Nous nous permettons de vous rappeler qu’il ne nous parait pas raisonnable de résoudre la problématique que nous vous avons exposée par une circulation limitée à 20km/h.

Cette vitesse ne sera pas respectée par les nombreux véhicules en transit, en provenance de l’avenue du Général Leclerc et se dirigeant vers Bagneux, pour éviter le feu rouge du carrefour de la Cavée, ni par les véhicules à deux roues motorisés.

Cette situation dangereuse était celle qui existait avant la réalisation du parking de la Cavée.

Nous ne comprenons pas la raison objective qui vous amène à revenir au tracé de 2002.

La fermeture de la rue occasionnée par les travaux d’assainissement réalisés entre février et avril 2019 n’a posé aucun problème d’accès aux riverains du haut de la rue, aux commerces situés au n°7, à l’arrière du garage Citroën, ni aux habitants des rues et quartiers avoisinants.

Il nous semble donc tout à fait envisageable de piétonniser le début de la rue La Boissière, afin de renforcer le caractère apaisé de la nouvelle place que vous avez décidé de réaliser.

Nous ajoutons que de nombreux piétons utilisent quotidiennement la rue la Boissière, notamment des groupes d’enfants de l’école des Pervenches se rendant dans les différents équipements sportifs et culturels du centre-ville.

Nous vous demandons avec insistance de renoncer à votre projet d’aménagement dangereux et que des dispositions soient prises pour sécuriser les riverains et les nombreux piétons et écoliers qui empruntent ce début de la rue La Boissière.

3. Problématique liée à la suppression des containers enterrés

Nous vous avons rappelé que les riverains et plusieurs commerçants ne disposant pas d’un emplacement à l’intérieur de leur immeuble et local pour entreposer des containers à ordures avaient contribué financièrement à la réalisation d’un enclos de surface pour y remiser des poubelles collectives.

Cette disposition s’est avérée assez rapidement non satisfaisante car elle attirait toutes sortes d’objets divers et encombrants.

Pour y remédier, l’ancienne municipalité a remplacé cet enclos par 3 containers enterrés.  

Vous nous avez avoué ignorer cet historique.

Le projet d’aménagement de la place de la Cavée prévoit la suppression des 3 containers enterrés mais aucune solution de remplacement ne semble avoir été étudiée.

Nous vous avons fait part de la nécessité de créer un espace d’une capacité suffisante pour remiser les containers à ordures de 12 logements et 2 restaurants au minium.

Pour résoudre ce problème d’hygiène, nous vous avons suggéré de contracter un local dans le futur bâtiment que la Société Demathieu et Bard va édifier sur l’ilot B de la Cavée.

Ce local pourrait être positionné à proximité de la sortie piétons du parking enterré, avec un accès direct depuis la place.

A ce jour, nous n’avons aucun retour de votre part sur notre demande ni sur les solutions envisagées, alors que vous nous informez que la réalisation de la phase 2a des travaux de la Cavée va se dérouler entre mai et septembre 2019.

Sur ce sujet nous avons appris par des personnes des services techniques rencontrés à deux reprises qu’une solution consisterait à installer les containers sur l’emplacement des jardinières au niveau du n° 6 et entre le n° 5 bis et 7 de la rue La Boissière mais qu’aucune solution n’est encore arrêtée.

Vous avez reçu un courrier de protestation d’un riverain concernant cette solution.

L’aménagement de la rue la Boissière a fait l’objet d’une étroite concertation entre la Mairie et l’ensemble des riverains de la rue durant l’année 2013.

Les jardinières sont le résultat d’un accord largement majoritaire pris pour redonner à cette rue une ambiance verdoyante et agréable pour toutes les personnes qui l’empruntent.

Installer des containers à roulettes sur l’emplacement de 2 d’entre elles va totalement à l’encontre de nos choix.

Nous vous faisons part, au nom de l’ensemble des riverains et des adhérents de l’Association La Boissière, de notre indignation envers une telle solution qui, si elle devait se concrétiser, nous amènerait à vous faire part de notre profond mécontentement avec force et détermination.

Les 2 derniers points évoqués nous tiennent particulièrement à cœur et nous ne pouvons pas accepter que des décisions irréversibles soient prises sans qu’elles aient fait l’objet de mises au point avec les riverains.

Compte tenu du calendrier annoncé pour la réalisation des travaux, nous demandons à vous rencontrer en urgence sur place en présence de plusieurs riverains afin de pouvoir échanger avec vous sur les sujets évoqués.  

Les membres du Conseil d’Administration de l’Association la Boissière, signataires de ce courrier, ont décidé de rendre public les 2 problématiques évoquées dans ce courrier, compte tenu de l’urgence des décisions à prendre.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos sentiments distingués.

​​​​​​​Bernard WELTER

​​​​​​​Président de l’association La Boissière

Et les membres de son Conseil d’Administration présents à la réunion du C.A. du 14/05/19 :

Gérald AVIDANO, Christian BOURDEAUX, Guy BRUIT, Lynda et Pierre GOUSTARD, Nicole HANNOTIAUX, Monique HUGON, Thierry LAVAINE, Hervé LEVIFVE, Michaël MELLOUL, Zina OUKAKI, Christine ZIEGLER.

Copies : Les adhérents de l’Association La Boissière

Les riverains et usagers de la rue La Boissière et de la place de la Cavée »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )